On trouve couramment de l’eau et du savon dans les foyers du Canada. Ailleurs, pour bon nombre de personnes, il est normal de ne pas en avoir. Les données indiquent que 40 % des ménages à travers le monde n’ont rien pour se laver les mains. Par conséquent, le lavage des mains n’est pas très répandu, ce qui accroît le risque de propagation des maladies dont la covid-19. Bien que des données récentes montrent que la pandémie n’a pas touché les pays à revenus faibles ou modérés aussi fortement qu’elle a touché les pays riches, cette situation suscite des préoccupations quant à l’effet de la pandémie dans les pays disposant de moins de ressources pour affronter la crise. Les pays à revenus faibles ou modérés ont souvent un accès restreint à l’eau et aux commodités sanitaires et d’hygiène (WASH en anglais). De plus, plusieurs établissements de soins sont mal outillés pour affronter une crise de l’ampleur de la covid-19. Limiter la propagation de la covid-19 dans ces pays et en prévenir les impacts dévastateurs n’a jamais été aussi urgent.

Pour répondre à l’urgent besoin que représente l’accès à l’eau et aux commodités sanitaires et d’hygiène, le Conseil canadien pour la coopération internationale et WaterAid Canada ont mis en commun leur expertise et leurs connaissances. Ils entendent intensifier les efforts de promotion de l’hygiène, améliorer l’accès à l’eau et aux installations et commodités sanitaires puis générer des changements de comportement durables pour contrer la pandémie.

« Faciliter l’accès à l’eau et aux commodités sanitaires et d’hygiène : une intervention que l’on ne peut déplorer »

WaterAid Canada et la pandémie de covid-19

WaterAid Canada a toujours proclamé les bienfaits du lavage des mains dans le cadre de ses programmes d’accès à l’eau et aux commodités sanitaires et d’hygiène. Même si la covid-19 n’a rien changé aux priorités de l’organisme, ses objectifs sur le plan des résultats se sont passablement élargis. Les interventions de WaterAid Canada s’articulent autour de quatre grands objectifs qui reflètent l’urgence de la pandémie :

  1. L’accès à l’eau pour le lavage élémentaire des mains et le nettoyage – fourniture d’articles essentiels comme le savon, le désinfectant pour les mains et des produits désinfectants pour les populations les plus vulnérables.
  2. Le soutien offert aux pourvoyeurs de services – maintien des services et interruptions minimales.
  3. Réduction de la transmission de la covid-19 aux points communs d’accès à l’eau – installation de postes de lavage des mains dans les établissements de santé, les zones densément peuplées et les zones rurales.
  4. les zones rurales.

    Revendications – campagnes adressées aux gouvernements et aux autorités visant la prestation constante, durable et inclusive de services d’hygiène et d’accès à l’eau pendant et après la pandémie.

Fort de ses 37 ans d’expérience et à titre de chef de file mondial dans la promotion de l’hygiène, WaterAid Canada s’efforce de soutenir les gouvernements nationaux et les organismes de la société civile pour promouvoir les comportements qui favorisent l’hygiène pour empêcher la propagation du virus. Les équipes de WaterAid Canada observent les restrictions et aident les partenaires à s’assurer que leur travail ne met personne en danger ou contribue à la propagation du virus. Dans bon nombre de cas, l’organisme a établi des liens avec d’autres organismes du même type pour coordonner leurs interventions conformes aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé dans ce dossier. À l’heure actuelle, des interventions sont en cours en région urbaine et périurbaine. Il est prévu d’atteindre les régions rurales sous peu. L’organisme apporte aussi son concours à la conception de matériel de promotion de l’hygiène qui sera diffusé dans de grandes campagnes médiatiques et, surtout, dans les régions les plus à risque. Le matériel vise à sensibiliser les populations à risque au sujet des recommandations de l’OMS en vue de stopper la propagation du virus de la covid-19.

WaterAid Canada sait que la lutte à un ennemi invisible comme le virus de la covid-19 ne se fait pas du jour au lendemain. Dans un effort pour intensifier ses activités au quotidien en riposte à cette menace, il a mis au point une réponse en deux volets qui inclut l’atténuation de la courbe de propagation du virus par la promotion des mesures d’hygiène ainsi que le soutien des gouvernements et des décideurs clés suivi d’une réévaluation et d’une planification à long terme. WaterAid Canada ne peut arriver seul à promouvoir les comportements qui limitent la propagation de la covid-19. Une pandémie de cette ampleur nécessite l’intervention de tous les agents du secteur en vue d’assurer la prévention, la protection et les mesures curatives. À ce titre, WaterAid a établi une liste de onze contributions que les organismes de promotion de l’accès à l’eau et de mesures d’hygiène peuvent apporter en réponse à la pandémie, ainsi que des choses à faire ou à proscrire.

Fatoumata Sogoba se lave les mains après avoir visité un centre de santé périnatale du Cercle de Bla dans la région de Ségou, au Mali. Avril 2018. WaterAid / Guilhem Alandry

Fatoumata Sogoba se lave les mains après avoir visité un centre de santé périnatale du Cercle de Bla dans la région de Ségou, au Mali. Avril 2018. (WaterAid/ Guilhem Alandry)

Un secteur bien outillé est un secteur dont les actions s’inscrivent dans la durabilité

Il est devenu apparent que l’impact de la covid-19 sera prolongé et profondément ressenti. La réalité à laquelle nous devons nous préparer, et qui attend surtout les personnes plus marginalisées, reste encore inconnue. L’accès sécuritaire à de l’eau potable, à des commodités sanitaires et des mesures d’hygiène appropriées ainsi qu’à des soins de santé élémentaires de base est crucial en temps de pandémie. WaterAid Canada a su mettre à profit son expertise, adapter ses activités et élargir sa portée pour affronter cette crise.

Il faut assurer l’adoption de bonnes pratiques d’hygiène et l’accès à l’eau et aux commodités sanitaires durant la crise mais le secteur doit aussi pouvoir compter sur des solutions à long terme. WaterAid Canada s’efforce de protéger les populations les plus marginalisées des effets immédiats de la crise tout en offrant aux acteurs de son secteur des solutions respectueuses des droits de la personne qui auront des effets prolongés. Tout le monde, partout, devrait disposer des ressources nécessaires pour empêcher les prochaines épidémies et promouvoir la dignité humaine.

*Arianna Abdelnaiem, assistante de recherche au Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI).  

 * Ce blogue est le quatrième d’une nouvelle série produite par le CCCI qui met en lumière le leadership et les capacités d’innovation du secteur du développement international et de l’aide humanitaire face à la pandémie de covid-19. Le CCCI continuera à publier des récits illustrant la solidarité, la résilience et les capacités d’innovation du secteur dans les prochaines semaines. Malgré la distance, nos membres sont plus rapprochés que jamais et combattent l’impact de la pandémie mondiale avec énergie, humilité et grâce.

Sur la photo : Sashi, artisane de la broderie Chikan, se lave les mains avant de cuisiner pour sa famille de Sadamau, en périphérie de Lucknow, dans l’Uttar Pradesh indien. 20 décembre 2019.

Crédit photo : WaterAid / Anindito Mukherjee

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!