Devenez Membre du CCCI

Devenez membre du CCCI

Adhérez à une coalition travaillant à
l’élimination de la pauvreté dans le monde

Quels sont les avantages de devenir membre?

Arguments en faveur de l’adhésion

Jun29_Case for MEMBERSHIP_ENG_a8

Activités et réalisations récentes

Jun29_Actions & Achievements ENG_a8

Une voix distincte 
Le Conseil fait la promotion d’une identité commune pour les groupes de la société civile et les ONG. Sa voix a le poids combiné de tout un secteur pour les questions fondamentales de la coopération internationale. Le CCCI est le principal organisme canadien représentant les ONG et les groupes de la société civile du secteur du développement international et de l’aide humanitaire. Ses membres sont parmi les grands acteurs du monde des ONG canadiennes.

Analyses efficaces
Le CCCI est la première source d’information pour les nouvelles tendances en matière de dépenses et de pratiques d’aide au développement au Canada. Il analyse les politiques canadiennes d’aide et les compare aux pratiques des pays donateurs dans le monde. Il évalue également l’efficacité du développement et les notions de « bon développement ».
Les médias, les ministères et les organisations membres consultent le site web du Conseil et son bulletin électronique Flash pour obtenir les dernières analyses sur les dépenses d’aide du Canada. Le CCCI est également l’un des membres principaux du réseau Reality of Aid qui produit régulièrement des études et des rapports indépendants sur les courants mondiaux de l’aide au développement.

Réseautage
Les nombreuses occasions de réseautage qu’offre le Conseil sont autant d’opportunités de rencontres directes avec les leaders du secteur, de partage d’information et de participation à un environnement d’apprentissage extrêmement riche. Le CCCI est le principal lieu d’échange du secteur pour les questions portant sur l’aide internationale, le développement et la justice sociale mondiale.

Des groupes de travail comme le Groupe d’orientation politique pour les Amériques, le Forum Afrique-Canada et le Groupe de travail de l’Asie-Pacifique sont des lieux où les membres partagent leur expertise et se tiennent au courant à propos des nouveautés dans les régions qui les concernent. Par ailleurs, le Conseil a été modérateur de la consultation canadienne du Forum ouvert sur la société civile et l’efficacité du développement. D’autre part, le projet de Formation juridique pour les organismes de bienfaisance du CCCI a permis à ceux-ci de profiter d’ateliers et de ressources pour comprendre leurs obligations dans le cadre de la Loi de l’impôt sur le revenu.

Éthique
Le CCCI est un leader en matière de normes d’opérations élevées. L’ouverture, la transparence et la reddition de comptes sont les éléments principaux du Code d’éthique et Normes de fonctionnement du CCCI. Le Code touche aux questions de principes de développement, de normes de partenariat, de gouvernance, de gestion et des ressources humaines ainsi qu’au financement, aux communications et à la gestion financière.

Tous les membres du Conseil souscrivent au Code d’éthique. Ils évaluent et certifient régulièrement leurs activités selon les normes du Code. Le CCCI a été l’une des premières organisations du monde à adopter un code d’éthique incluant à la fois les « Principes du développement » et un « Code de conduite ».

Représentation
Le CCCI est un représentant influant du secteur, décrit par l’hebdomadaire d’Ottawa Embassy comme un surveillant vigilant du gouvernement et « …un défenseur passionné de la reddition de compte et de l’efficacité du développement international ».

Le Conseil a une grande expérience des rouages du gouvernement. Il donne du poids et de la visibilité aux propositions de politiques de ses membres et des coalitions. Les thèmes principaux que défend le CCCI sont la responsabilité des corporations, l’aide alimentaire, l’accès aux médicaments et l’efficacité du développement. Le Conseil est témoin expert auprès de plusieurs comités parlementaires et formule fréquemment des commentaires dans les médias sur la qualité et la quantité de l’aide internationale accordée par le Canada. Le Conseil a contribué à une victoire marquante pour l’avenir avec l’adoption et l’application de la loi sur « une meilleure aide au développement » – la Loi sur la responsabilité en matière d’aide au développement officielle.

Plaidoyer

Le CCIC est un défenseur influent décrit par l’ambassade de presse hebdomadaire à Ottawa comme un organisme de surveillance du gouvernement et «un ardent défenseur de la responsabilité et de l’efficacité du développement international».

Le Conseil a fait ses preuves en matière d’influence sur la politique gouvernementale. Il ajoute un profil et un poids aux positions politiques clés des membres et des coalitions. Le plaidoyer du CCCI inclut la responsabilité des entreprises, l’aide alimentaire, l’accès aux médicaments et l’efficacité du développement. De nombreux comités parlementaires, le Conseil est un témoin expert et offre souvent aux médias des commentaires sur la qualité et la quantité de l’aide étrangère canadienne. Le Conseil a aidé à obtenir des résultats décisifs avec l’adoption et l’adoption de la loi canadienne «Better Aid» – la Loi sur la responsabilité en matière d’aide publique au développement.

Critères et modalités pour devenir membre

Critères d’adhésion
Les organismes qui désirent devenir membres du Conseil doivent se conformer aux critères suivants :

  • Être constitués en corporations fédérales ou provinciales sans but lucratif pour au moins deux ans.
  • Signifier par écrit qu’ils souscrivent aux principes énoncés dans la Stratégie de sensibilisation du CCCI et à la pleine conformité au Code d’éthique dans les trois années suivant la date d’approbation d’affiliation au CCCI.
  • Présenter leurs derniers rapports annuels ou états financiers vérifiés, accompagnés de leurs Actes constitutifs et Statuts et règlements.
  • Présenter leur demande accompagnée de deux recommandations favorables provenant d’organismes membres du CCCI, fondées sur des connaissances de première main et signées par l’administrateur en chef de chacun de ces organismes.

Modalités
Les demandes d’adhésion sont envoyées au Comité de l’adhésion pour fins d’examen et d’étude.

Le Comité de l’adhésion recommande au Conseil d’administration d’accepter ou de rejeter les demandes. Quand une demande est rejetée, elle peut être présentée de nouveau deux ans après la demande initiale. Les demandes acceptées par le Conseil d’administration pendant l’année sont ratifiées par les membres lors de l’Assemblée générale annuelle.

Frais d’adhésion

Les frais d’adhésion sont basés sur les  dépenses allouées aux programmes de développement international et d’éducation au développement pour l’année précédant l’année pour laquelle les frais sont payés. Les états financiers vérifiés doivent accompagner les détails du calcul des frais.

Les dépenses associées à ces programmes incluent, sans s’y limiter :

  • Tout programme de développement, d’aide humanitaire et de secours d’urgence, y compris les frais de gestion (personnel et autres) ;
  • L’engagement du public et l’éducation à la citoyenneté mondiale au Canada et à l’étranger ;
  • Les programmes internationaux de défense des droits de la personne et le plaidoyer ;
  • Les recherches, politiques et/ou campagnes en développement international et/ou aide humanitaire ;
  • Les coûts administratifs et coûts liés aux collectes de fonds et au marketing, y compris les dépenses de personnel ;
  • Les fonds dépensés pour la réalisation des programmes et projets par les partenaires ou en collaboration avec ceux-ci.

Les dépenses allouées aux programmes nationaux non liés au développement international et/ou à l’aide humanitaire peuvent être exclus, ainsi que les contributions en nature. Les financements accréditifs qui n’impliquent pas de frais de gestion ou administratifs de l’organisation membre peuvent aussi être exclus. Toute exclusion doit être expliquée clairement lors du renouvellement des frais d’adhésion grâce au formulaire fourni.

La formule de calcul des frais d’adhésion est : 0,4 % du premier million de dollars de dépenses admissibles et 0,15 % des dépenses supplémentaires, jusqu’à un maximum de 15,437 $. Les frais minimums sont de 309 $. Les frais minimums et maximums peuvent être révisés annuellement par le conseil d’administration du CCCI en fonction du taux d’inflation de l’année précédente.

Pour devenir membre du CCCI, joindre Rachelle Daley, au (613) 241-7007, poste 350, ou par courriel, à rdaley@ccic.ca.