Programme

 Programme de Conférence

 

Sessions plénières

Session plénière 1: Sommes-nous féministes?

Animé par Ketty Nivyabandi, avec Muzna Dureid, Katja Iversen, et Theo Sowa.

Nous avons un premier ministre féministe, une politique d’assistance féministe internationale et une collection plutôt sympathique d’autocollants sur le thème de la féminité disponibles dans notre lobby. Mais adoptons-nous des approches transformatrices axées sur l’égalité des sexes ou le féminisme est-il devenu un mot à la mode? Avons-nous rencontré des limites au féminisme? Les leaders féministes partagent des histoires sur les approches féministes dans différents contextes et discutent de la capacité de ces approches à répondre aux besoins des populations marginalisées du monde entier.

Session plénière 2: Jeunesse brisant les barrières

Avec Gisèle Baraka Bashige, Dillon Black, and Aya Chebbi

Nous savons tous que les jeunes personnes sont le futur, mais plusieurs d’entre eux ne veulent pas attendre à demain pour régler les problèmes de la planète. Les mouvements menés par les jeunes transforment déjà notre monde et le gouvernement canadien a récemment annoncé la création d’une politique de la jeunesse afin de reconnaître le pouvoir et le potentiel de tels mouvements. Le secteur de développement international les ont-t-il suivis avec succès? Des jeunes dirigeants soulignent leurs accomplissements et les obstacles auxquels ils font face au sein des cadres traditionnels et établis des organisations de la société civile. Joignez-vous au mouvement!

Session plénière 3: Financer l’avenir

Animé par Raj Kumar, avec Paul Lamontagne, Joan Larrea, Jennifer Reynolds, et Theo Sowa

Si nous avions 5 trillions de dollars… nous serions bien plus près d’atteindre les Objectifs de développement durable! Bien que l’Aide publique au développement demeure une ressource essentielle pour la lutte contre la pauvreté et l’inégalité, on doit exploiter d’autres sources financières afin de mobiliser les trillions de dollars nécessaires pour mettre fin à la pauvreté globale extrême d’ici 2030. Comment pouvons-nous sortir des sentiers battus économiques? Des experts financiers des secteurs publics et privés mènent la discussion. Vous, l’audience, parviendrez à vos propres conclusions.

Session plénière 4: Le pouls politique

Avec Rachel Curran et Kathleen Monk

Les stratèges de chacun des partis politiques débattront du rôle du Canada dans le monde, discuteront des tactiques de plaidoyer du secteur et mettront de l’avant des arguments en faveur de l’importance du développement en prévision de l’élection 2019.

Ateliers

Sessions parallèles
19 septembre 11h30-13h00

 

Remettre en question les perceptions de l’Afrique : une perspective féministe
Hall Borden

. Il y a quelques années, Chimamanda Ngozi Adichie nous a mis en garde contre les risques du « récit unique » lorsqu’on parle de l’Afrique : « Le récit unique crée des stéréotypes et le problème avec les stéréotypes, ce n’est pas qu’ils sont faux, mais qu’ils sont incomplets. Ils font en sorte qu’un récit unique devient éventuellement le seul récit ». Quelles sont les implications du récit qui présente l’Afrique comme un « continent misérable et pauvre » où l’action humanitaire et la solidarité internationale sont nécessaires ? Quelles sont les dynamiques de genre invisibles derrière « le récit unique » ? Comment peut-on remettre en question ces perceptions de l’Afrique au Canada ? Des experts internationaux et la correspondante de Radio-Canada en Afrique, Sophie Langlois, aborderont ces questions dans le cadre d’un panel organisé conjointement par le Forum Afrique-Canada du CCCI et le programme Prochaine génération de l’ACEDI et du CCCI. 

Le Canada et le Pacte mondial pour les réfugiés: quelle est la prochaine étape?
Salle basse

Cet atelier examinera le Pacte mondial pour les réfugiés (GCR), qui devrait être adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2018. Le GCR est l’aboutissement d’un processus qui a commencé avec l’adoption de la Déclaration de New York par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2016. et un engagement à développer une nouvelle approche des mouvements de réfugiés fondée sur l’appui aux réfugiés et aux communautés d’accueil, favorisant une approche multipartite et situant la programmation des réfugiés dans les programmes de développement nationaux et locaux. En réponse, le HCR a mis à l’essai un cadre global d’intervention pour les réfugiés dans 14 pays. Il a également mené un processus de consultation à Genève pour élaborer le texte du GCR. Le Canada a joué un rôle important dans ce processus en favorisant le dialogue entre les acteurs, en préconisant une approche fondée sur les droits et en appelant à des dispositions spécifiques pour la protection des femmes et des filles réfugiées et l’inclusion des réfugiés dans le processus. Le texte provisoire du Pacte mondial pour les réfugiés sera transmis au Secrétariat de l’ONU à la mi-septembre. À ce titre, le moment choisi pour la conférence du CCCI ne pourrait être plus opportun pour réfléchir au rôle du Canada dans le processus d’élaboration de la GCR et promouvoir le débat sur le rôle du Canada dans le processus société. La table ronde commencera par une conversation modérée avec les personnes-ressources, examinant les défis et les opportunités à venir, avant que le public ne soit engagé dans une discussion sur les domaines possibles pour un engagement pancanadien avec le Pacte mondial dans différents contextes.

Les droits des LGBTI menacés: une crise humanitaire cachée
Bate Hall

Un nouveau rapport du Réseau des analystes régionaux inter-agences (IARAN) a noté que l’exclusion sociale à laquelle est confrontée la communauté LGBTI mondiale est une «crise humanitaire cachée». Les intervenants canadiens peuvent-ils faire davantage pour appuyer l’élaboration de politiques, les stratégies nationales et la défense des intérêts pour promouvoir l’égalité pour tous? En outre, en faisons-nous assez pour protéger et soutenir le personnel humanitaire et de développement LGBTI et adapter la programmation aux bénéficiaires LGBTI dans les pays où les personnes LGBTI sont confrontées à la criminalisation et à la stigmatisation?

Partenariats en pratique: Travailler à des collaborations justes et percutantes
Salle de la chapelle

Description à venir

Sessions parallèles
19 septembre 14h-15h30

 

Approche 50/50: pour s’assurer que le financement climatique favorise l’autonomisation et la résilience des femmes face aux changements climatiques
Hall Borden

Le déficit de financement de l’adaptation aux changements climatiques est le talon d’Achille du développement durable, de la résilience et de l’autonomisation des femmes. À moins de deux ans de l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris, les pays en développement sont encore dans l’oeuvre, notamment en raison de l’insécurité alimentaire, des pertes et des dommages, des moyens de subsistance compromis et de l’instabilité. Ce panel explorera les risques et les opportunités associés au déficit de financement de l’adaptation mondiale, les approches innovantes pour mobiliser des financements pour la résilience et la manière dont le Canada peut faire face à l’engagement des économies avancées de mobiliser 100 milliards de dollars d’ici 2030 % dédié aux initiatives d’adaptation fondées sur les subventions.

Vers des approches transformatrices de genre pour la santé
Salle basse

Cet atelier hautement interactif explore comment les approches de la santé transformatrices du genre peuvent changer la donne en matière de promotion des droits à la santé et de l’égalité des sexes. Les participants situeront leur travail sur la voie de la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes en matière de santé et identifieront des moyens pratiques de renforcer leur travail en faveur de l’égalité des sexes dans les initiatives de santé. En abordant les questions d’égalité des sexes dans les interventions sanitaires avec des approches sexospécifiques efficaces de la santé, jouez un rôle crucial dans la réalisation des objectifs de la politique d’assistance internationale féministe du Canada, du programme de

Sendai et l’agenda féministe: contributions à la durabilité, au genre et à la localisation
Bate Hall

Le groupe discutera de la façon dont les organisations canadiennes appuient les quatre priorités d’action de Sendai, tant au Canada qu’à l’étranger, le FIAP du GC et le programme de localisation (One Billion Coalition). Chaque membre du panel discutera d’une histoire de changement en référence aux domaines prioritaires de Sendai.

Déstigmatiser et dépolitiser la santé et les droits sexuels et reproductifs: galvaniser le leadership canadien
Salle de la chapelle

Les questions liées à la santé et aux droits sexuels et reproductifs restent parmi les plus stigmatisées et politiquement controversées, tant au niveau national que mondial. Cela a empêché les jeunes d’avoir accès à l’éducation sexuelle, les individus n’étant pas en mesure de décider si et quand avoir des enfants, des taux inacceptables de décès et d’invalidité dus à des avortements à risque, la perpétuation de le corps et les décisions des femmes, entre autres questions connexes et croisées qui entraînent des violations des droits, des obstacles à l’accès aux services et à l’information permettant de sauver des vies et des résultats médiocres en matière de santé. Des experts – y compris des prestataires de services – participeront à cet événement et nous inciteront à réfléchir de manière critique et concrète à la raison pour laquelle la santé sexuelle et reproductive reste fortement stigmatisée, comment cette stigmatisation se manifeste dans la vie des Canadiens et ce que le Canada peut et doit faire pour mettre fin à cette stigmatisation.

Sessions parallèles
20 septembre 11h30-13h00

 

Priorités de l’aide internationale du Canada: Conversation avec Affaires mondiales Canada
Hall Borden

Description à venir

 

Construire un GAC [F4P]
Salle basse

 

L’atelier sera consciemment axé sur l’engagement du public. Les quatre panélistes présenteront chacun une dimension différente du thème F4P. Dans les premières minutes, chaque membre du panel exposera sous forme de puce le problème F4P qu’il présentera plus tard. Le segment principal sera celui qui engage le public. Ils travailleront dans de petites grappes de 7 à 9 personnes choisies par eux-mêmes et discuteront de l’un de ces quatre thèmes d’ouverture de leur propre point de vue. Les panélistes (et le modérateur) rejoindront différents groupes d’audience / liés à leurs thèmes pendant 5 minutes, puis passeront à un autre.

Meilleur mélange
Bate Hall

 

Malgré les efforts déployés par l’OCDE et le WEF pour expliquer le financement mixte, il reste l’un des concepts les plus mal compris du financement du développement. Le panel débouchera sur les différentes définitions du financement mixte et présentera la réalité sereine sur la promesse d’un financement mixte pour combler le déficit de financement des ODD, avec un regard particulier sur le rôle de l’assistance technique. En outre, il portera sur la mesure de l’impact des accords de financement mixte en mettant l’accent sur la collecte directe de données, les données macroéconomiques ou sectorielles et les expériences de modélisation et d’expertise économiques développées par l’industrie.

Voix de la communauté et action concertée pour un monde plus équitable: enseignements prometteurs des programmes et de la recherche autochtones
Salle de la chapelle
Ce panel partagera des pratiques prometteuses et des recherches sur la valeur de la voix et des perspectives de la communauté dans les communautés autochtones et sur l’importance de la réalisation des objectifs de développement durable. Chacune des présentations mettra en évidence comment les pratiques communautaires, qui s’appuient également sur une recherche solide, peuvent mener à un changement transformateur ainsi qu’à des idées pouvant être utilisées par d’autres dans des contextes autochtones et non autochtones, par la société civile internationale et par le gouvernement. comme par des parties prenantes nouvelles et diverses. Les présentations de ce panel démontreront l’importance d’une collaboration proactive entre les chercheurs et les praticiens dans la fourniture de données probantes et d’une meilleure politique.

Sessions parallèles
20 septembre 14h-15h30

 

Envisager l’avenir du CCCI: plan stratégique et au-delà
Hall Borden

Description à venir

Partenariats pour l’autonomisation économique des femmes: faire le pont entre recherche, politique et pratique.
Salle basse

L’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes et des filles est un élément clé de la politique d’assistance internationale féministe du Canada. Les chercheurs, les praticiens et les décideurs au Canada et dans le monde doivent collaborer pour atteindre cet objectif. Ce panel soulève des défis et des opportunités clés pour faciliter des partenariats efficaces sur l’autonomisation économique des femmes. Les contributeurs présentent leurs travaux et soulignent ensuite un défi ou un problème spécifique lié à ce travail – c’est-à-dire quel est le défi et pourquoi il importe. Les participants discutent ensuite du problème / de la question en petits groupes et choisissent un aperçu / une question / une idée clé à présenter au groupe.

Nous sommes tous des conteurs: un atelier interactif sur la science et l’art de la narration
Bate Hall
Avant de lire et d’écrire, nous avions des histoires. Les histoires sont une forme fondamentale de communication pour les humains; la recherche scientifique a même démontré comment les histoires peuvent changer les attitudes, les croyances et les comportements. Grâce à une combinaison de présentations, d’exercices et de partage de connaissances, les participants apprendront la science et la stratégie qui sous-tendent la narration et la manière de construire une histoire ayant un impact. Lors de la conclusion de l’atelier, les participants disposeront d’une liste d’outils et de ressources d’apprentissage supplémentaires, ainsi que, espérons-le, d’un point de départ pour une histoire qui leur est propre!

Politique d’assistance internationale féministe du Canada: innovations et limites
Salle de la chapelle

La politique d’assistance féministe internationale crée d’importantes nouvelles opportunités mais aussi des défis importants. Dans cette présentation, les principales stratégies et les principales lacunes sont examinées en tenant compte de l’impact, en particulier sur les organisations de défense des droits des femmes, et des incidences sur la déclaration des effets de l’égalité des sexes et du féminisme. Divers conférenciers donnent un aperçu de leur lecture de la FIAP canadienne. Comprendre les forces et les faiblesses de la FIAP en ce qui concerne l’inclusivité et le genre, l’appropriation locale.