Le CCCI et l’Université d’Ottawa lancent un projet de recherche sur l’égalité des genres

         

Le CCCI, par l’entremise du programme Prochaine Génération, a lancé un projet de recherche en collaboration avec l’Université d’Ottawa afin d’examiner comment les membres du CCCI et leurs partenaires dans le Sud global abordent l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes.

Financé par Mitacs, ce projet de recherche est dirigé par Sheila Rao, candidate postdoctorale à l’Université d’Ottawa. Elle est actuellement en détachement au CCCI pour ce projet dans le cadre du programme Prochaine Génération.

Sheila mènera un sondage et des entrevues auprès des membres du CCCI afin d’obtenir un aperçu de leur capacité organisationnelle et humaine existante à aborder l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes au sein des programmes actuels à l’étranger. Elle évaluera également l’influence qu’aurait pu avoir les activités en cours et les progrès accomplis par la politique d’aide internationale féministe du Canada sur cette question. Le projet se poursuivra jusqu’en décembre 2019.

À propos de Sheila Rao

Sheila Rao est anthropologue et consultante en développement international à Ottawa. Dans le cadre de sa récente thèse de doctorat, elle s’est penchée sur les interventions en santé nutritionnelle et en développement agricole en Tanzanie sous un angle d’écologie politique féministe. Avant de terminer son doctorat, Sheila a travaillé en gestion de projets et recherche en communications, au Canada et à l’étranger, pendant plus de quinze ans, dont plusieurs années au sein de Radios Rurales Internationales.

Partenariats mis en pratique – L’économie politique des partenariats de recherche en développement international au Canada

Partenariats mis en pratique – L’économie politique des partenariats de recherche en développement international au Canada

Des établissements de recherche universitaires et des organistions de la société civile (OSC) des quatre coins du Canada sont motivés à collaborer à des partenariats de recherche pour produire des recherches rigoureuses, améliorer les pratiques sur le terrain et orienter une politique de développement internationale fondée sur des données probantes. Le présent rapport porte sur les façons de veiller à ce que de tels partenariats demeurent justes, équitables et efficaces.

 

Prenant appui sur de précédentes recherches réalisées dans le cadre du programme Prochaine génération – Collaboration pour le développement, nous examinons les dynamiques de pouvoirs au sein de partenariats de recherche et les contextes politiques et économiques qui créent tant des obstacles que des possibilités pour ce type de partenariats entre universitaires et OSC.

 

 

[pdf-embedder url=”https://ccic.ca/wp-content/uploads/2018/11/Partenariats-en-pratique.pdf” title=”Partenariats en pratique”]

Pourquoi créer des partenariats de recherche?

Prochaine génération – Collaboration pour le développement est un programme de trois ans (2017-2019) financé par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) qui est mené conjointement par le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) et l’Association canadienne d’études du développement international (ACÉDI). Prochaine génération vise à faire du Canada un chef de file des approches multipartites novatrices de la recherche, des pratiques et des politiques en matière de développement international et d’aide humanitaire. L’objectif est d’encourager de meilleures collaborations, ainsi que de trouver de nouvelles méthodes de travail et de les promouvoir entre les praticiens, les chercheurs, les universitaires, les étudiants et les responsables de politiques.

 

Le programme est conçu pour placer le Canada au rang de chef de file des approches multipartites novatrices de la recherche, des pratiques et des politiques en matière de développement international, ce qui créera un environnement propice à une collaboration rehaussée et soutenue entre les organisations de la société civile et le milieu universitaire. Notre capacité de réaliser du travail de développement et d’offrir une aide humanitaire repose largement sur la capacité de différents acteurs de travailler de concert et d’échanger connaissances et expertises. Lorsque des universitaires et des praticiens collaborent pour effectuer de la recherche, ils coproduisent des connaissances et leurs travaux sont réalisés en temps opportun, pertinents et fondés sur des données probantes. Ils alimentent ensuite les programmes et les politiques. Combiner pratique et recherche peut stimuler la production de politiques qui tiennent davantage compte de ce qui se passe sur le terrain.

 

Pour atteindre cet objectif, le programme soutient une série de partenariats entre universitaires et praticiens qui privilégient différents modèles de collaboration, notamment des communautés de pratique, des groupes de travail, des conférences annuelles, des forums de dirigeants, des activités de sensibilisation et une série de conférences, pour stimuler de nouvelles réflexions et produire en temps opportun des recherches conjointes pertinentes pour l’orientation de politiques. Le programme permet d’évaluer et de peaufiner ces modèles de collaboration entre praticiens et universitaires et de créer ainsi des processus, des produits et des relations que le CCCI et l’ACÉDI espèrent voir perdurer après la fin du programme.

Quelques mots au sujet de notre partenaire

L’ACÉDI est une association nationale, bilingue, interdisciplinaire et pluraliste consacrée à l’avancement du savoir dans le domaine du développement international. Elle repose essentiellement sur l’implication de ses membres.

Aperçu du Programme Prochaine génération

 

Cliquez sur l’image pour un aperçu du programme NextGen