Modèle de santé oculaire en milieu hospitalier – un modèle pour habileter les collectivités locales

Modèle de santé oculaire en milieu hospitalier – un modèle pour habileter les collectivités locales

Aly est en présence qu’un homme qui venait de subir une opération de la cataracte à la nouvelle unité ophtalmologique de l’hôpital de central du comté de Kerugoya, l’hôpital partenaire d’Operation Eyesight dans le comté de Kirinyaga. 

Entrevue avec Aly Bandali, Président et PDG de Operation Eyesight Universal

CCCI: Félicitations d’avoir été reconnu par Charity Intelligence parmi les 10 meilleurs organismes de bienfaisance à grande portée de 2018. D’après vous, qu’est-ce qui a valu cette reconnaissance à Operation Eyesight Universal? 

Aly Bandali: Je crois que nous avons reçu cette reconnaissance parce que nous avons un impact durable dans les communautés que nous servons. Il y a plus de dix ans, Operation Eyesight a pris la décision de passer du statut d’organisme d’aide à celui d’organisme de développement. Cette décision a servi de catalyseur, car alors, l’objectif de l’organisation est passé à donner un coup de pouce aux communautés servies au lieu de leur faire la charité. C’est dans cette optique que nous avons élaboré notre modèle de santé oculaire communautaire en milieu hospitalier (vidéo en anglais seulement), visant l’autonomisation des collectivités locales pour qu’elles prennent en main la cécité évitable. 

Operation Eyesight fait appel aux ressources locales plutôt que d’envoyer des ressources humaines du Canada, ce qui nous permet de maximiser notre pouvoir d’achat et de réaliser des économies d’échelle lorsque nous travaillons à l’étranger. Le fait de voir certains membres d’une communauté aider d’autres membres de leur communauté s’avère être valorisant et encourageant pour toute communauté  comme par exemple, les Kényans vivant à l’intérieur de leur pays s’entraidant. Cette approche nous aide à mobiliser les dons et à maximiser notre impact de plusieurs façons.  

CCIC: Operation Eyesight Universal applique un modèle unique de santé oculaire communautaire en milieu hospitalier. Selon vous, quelles leçons avez-vous tirées de l’application de ce modèle et dont d’autres organisations pourraient tirer des enseignements? 

AB: Operation Eyesight a toujours maintenu un engagement ferme envers la durabilité et la qualité. Le développement de notre modèle, qui s’articule sur ces deux facteurs, nous permet d’avoir pour objectif de quitter les communautés servies plutôt que d’y rester. Donner aux communautés les moyens de développer leurs propres comportements favorables à la santé est aussi, pour nous, le moyen de pouvoir nous retirer de ces communautés. Et nous préférons cela plutôt que d’être connus pour le fait d’être impliqué à long terme au sein de ces communautés qui en deviennent dépendantes. En fin de compte, notre objectif est de nous sortir du marché du travail! 

Notre modèle vise à la fois l’offre et la demande. La plupart des ONG ont tendance à se concentrer sur l’offre et le renforcement des capacités en matière d’hôpitaux, d’équipement et de formation au sein des communautés. Mais à moins que la communauté ne soit habilitée et ne crée sa propre demande, il ne peut y avoir de durabilité. D’autres organisations peuvent s’inspirer de notre modèle, en liant l’offre aux communautés, afin qu’elles puissent se l‘approprier et participer au développement, et en instaurant la confiance tout en établissant un lien entre les deux.  

Une autre partie de notre modèledont d’autres peuvent tirer des leçons, est l’accent mis sur l’exploitation de la recherche effectuée par d’autres dans le passé. En mettant l’accent sur les femmes en tant qu’agents de santé communautaire, cela a un impact considérable sur le développement des communautés, la création d’un climat de confiance et le maintien des relations avec nos hôpitaux partenaires. Dans les pays où nous travaillons, les femmes et les filles sont généralement mal desservies en raison de préjugés culturels envers les hommes et les garçons. En donnant aux femmes la possibilité de devenir des agents de santé communautaires, nous leur donnons la possibilité de contribuer à la croissance économique et à l’activité sociale de leur famille et de leur communauté. Nous veillons également à ce que les femmes et les filles bénéficient du même niveau d’accès aux services de soins oculaires et du même traitement de qualité que les hommes et les garçons. Lorsqu’une fille peut aller à l’école, cela aura un impact générationnel sur sa capacité et celle de sa famille à être productive, instruite et socialement engagée.   

CCCI: Quels sont les objectifs et les jalons que vous avez particulièrement hâte d’atteindre au cours de la ou des prochaines années ? 

AB: Ce serait d’avoir une liste des pays où nous ne sommes plus utiles, et faire en sorte qu’à la fin nous n’ayons plus de travail à faire. 

CCCI: Operation Eyesight Universal est tout nouveau au sein de la communauté du CCCI, bienvenue ! Pourquoi êtes-vous devenu membre du CCCI ? 

AB: Votre PDG, Nicolas Moyer, m’a rendu visite et m’a parlé des efforts en cours pour recentrer l’organisation, de la nouvelle orientation stratégique du CCCI et du rôle que vous jouez pour faciliter la connectivité et le réseautage au sein du secteur. Cela nous a séduit parce que cela nous permet de bâtir et de faire partie de la communauté du développement international ici au Canada. Nous avons hâte d’avoir un réseau de pairs et de tirer parti de l’expertise du CCCI pour établir des relations clés. Nous travaillons sur la scène internationale, mais comme nous sommes établis à Calgary depuis 56 ans, nous sommes un peu isolés des grands centres tels qu’Ottawa et Toronto. Le fait d’être membre du CCCI nous donne la possibilité d’établir des liens avec des organismes aux vues similaires à l’échelle nationale. 

Aly Bandali

Aly Bandali

Président et PDG, Operation Eyesight Universal

Aly Bandali est président et PDG d’Operation Eyesight, un organisme de développement international basé à Calgary qui travaille à prévenir la cécité et à rétablir la vue dans les pays en développement du monde entier. 

Aly a mené une carrière de 25 ans en ressources humaines et en leadership à Calgary dans les secteurs à but non lucratif, de la technologie, du pétrole et du gaz. Ses domaines de spécialisation comprennent le développement du leadership, la gestion des talents et la stratégie commerciale des ressources humaines. Il est considéré comme un leader entrepreunarial, innovateur, professionnel, axé sur les affaires et sur les résultats, qui est également passionné par l’idée de faire une différence. 

Aly détient un baccalauréat en commerce de l’Université de l’Alberta. Il a occupé un certain nombre de rôles de leadership à titre bénévole au sein de la communauté des RH en Alberta et à l’échelle nationale. En 2016, le CPHR AB (Chartered Professionals in Human Resources Alberta) lui a décerné le titre de Fellow Professionnel des ressources humaines en reconnaissance de ses services exceptionnels, de son impact sur la profession et de sa carrière en RH. 

Père de deux merveilleux enfants, Zaman et Ayesha, et époux de Farah, Aly attache une grande importance aux liens familiaux et communautaires solides. L‘honnêteté, l’intégrité et le fait de contribuer à la communauté sont des valeurs qui lui sont chères. 

Le CCIC a présenté au Forum politique de haut niveau des Nations Unies sur le développement durable

Le CCIC a présenté au Forum politique de haut niveau des Nations Unies sur le développement durable

Le CCCI a participé au Forum politique de haut niveau des Nations Unies sur le développement durable (FPHN) de 2019, où nous avons donné une présentation au cours de la session intitulée Quatre ans d’examens nationaux volontaires (ENV) : qu’avons-nous appris sur la mise en œuvre des ODD?  

Shannon Kindornay, directrice de la recherche, des politiques et de la pratique au CCCI, était présente à cette réunion et a présenté les conclusions des notes d’informations préparées conjointement par le CCCI et BCCIC. 

Cette session, au cours de laquelle 142 pays ont présenté des rapports, a mis en lumière les domaines dans lesquels les ENV apportent une valeur ajoutée, les défis et les enseignements tirés, ainsi que les initiatives spécifiques prises aux niveaux régional et national pour faire progresser le Programme 2030.   

Pour en savoir plus sur cette séance, lisez cet article de l’IIDD (Institut international du développement durable). 

Pour accéder à nos notes d’information et rapports sur la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 au Canada et ailleurs dans le monde, veuillez consulter cette page. 

Nouvelle série de balados sur le financement novateur en développement

Nouvelle série de balados sur le financement novateur en développement

La réalisation des ambitions du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de ses objectifs de développement durable (ODD) saillants nécessitera un investissement collectif mondial de plusieurs milliards de dollars par an. Pour atteindre les niveaux de financement nécessaires pour ne laisser personne de côté dans le développement mondial, les États, la société civile, le secteur privé et les autres partenaires de la coopération au développement devront mobiliser conjointement des investissements supplémentaires importants. Par conséquent, une attention croissante est accordée au financement novateur du développement. 

Mais qu’est-ce qu’un financement «novateur»? Pour tenter de répondre à cette question, le CCCI a organisé un événement de deux jours sur le financement innovant du développement en juin 2019, à Ottawa. Au cours de cet événement, nous avons enregistré une entrevue avec Marisol Quirion (Développement International Desjardins) et Alain Plouffe (SOCODEVI) qui partagent avec nous leur expérience de financement novateur. Cet épisode sortira le 25 juillet 2019 et sera disponible ici. 

De plus, nous avons d’autres épisodes (en anglais seulement) qui traiteront du financement novateur du développement. Voici les sujets qui seront abordés et les dates de diffusion : 

 

Pour écouter la série de balados en anglais, veuillez visiter notre site Web ici. 

Participation du CCCI  à la réunion régionale de la Communauté des Démocraties

Participation du CCCI à la réunion régionale de la Communauté des Démocraties

Le CCCI est le point de contact national de la société civile au sein de la Communauté des Démocraties (CdD), une organisation intergouvernementale vouée à la promotion du développement démocratique et de la bonne gouvernance. Le 25 juin, le CCCI s’est joint à une réunion des points focaux des Amériques à Medellin, en Colombie, en marge du Sommet de l’Organisation des États américains. Il s’agissait de la première réunion régionale des points focaux de la Communauté des Démocraties à avoir lieu.  

La réunion a été l’occasion de partager des réflexions sur les objectifs stratégiques du CdD et le rôle de la société civile. Dans le cadre de cet échange, le CCCI a partagé son expérience des dialogues avec ses homologues du gouvernement fédéral, notamment en ce qui concerne le travail du Canada à titre de président du Groupe de travail du CdC sur l’habilitation et la protection de la société civile. 

Nouvelle série de balados sur le financement novateur en développement

Podcast: Introducing a New Series on Innovative Development Finance

Achieving the ambitions of the 2030 Agenda for Sustainable Development and its intersecting Sustainable Development Goals (SDGs) will require a collective global investment of trillions of dollars annually. To reach the levels of financing needed to leave no one behind in global development, states, civil society, the private sector and other partners in development cooperation will need to jointly leverage significant additional investments. Accordingly, growing attention is being paid to innovative financing for development.

But what is “innovative” financing really? To try to answer this question, CCIC held a two-day event on Innovative Development Finance in June 2019, in Ottawa. During this event, we recorded interviews with key speakers on this topic and we are presenting them in a new series of podcasts.

Listen to Nicolas Moyer, President and CEO of CCIC, and Shannon Kindornay, Director of Research, Policy and Practice, as they discuss about the importance of innovative financing and give us a glimpse of the new podcast series on this topic. 

Here are the topics that will be covered in the next episodes along with the release dates: 

To listen to this podcast series and other podcasts published by CCIC, please visit our website here

Rencontrez le nouveau conseil d’administration du CCCI

Rencontrez le nouveau conseil d’administration du CCCI

À notre assemblée générale annuelle du 2 juin, les membres ont élu cinq nouveaux administrateurs pour siéger au conseil d’administration du CCCI:

  • Eileen Alma;
  • Nicole Hurtubise;
  • Tanjina Mirza;
  • Mike Simpson;
  • Jessica Wood.

À la suite de l’AGA, les administrateurs ont également nommé leurs dirigeants et nous avons le plaisir de vous présenter le nouveau comité des présidents (comité exécutif):

  • Richard Veenstra, président;
  • April Ingham, vice-présidente;
  • Tracey Wallace, trésorière et présidente du comité des finances;
  • Pascal Paradis, président du comité de la gouvernance, des nominations et des ressources humaines;
  • Ian Hamilton, président du comité de l’adhésion (des membres).

Les membres doivent également savoir que le conseil d’administration du CCCI travaillera cette année à passer officiellement à un modèle de coprésidence et que Richard et April s’engagent déjà à travailler de cette façon.

Veuillez visiter cette page pour découvrir la liste complète de vos représentants au conseil d’administration du CCCI.