Le Groupe d’orientation politique pour les Amériques (GOPA) a tenu une assemblée générale productive et couronnée de succès

Le Groupe d’orientation politique pour les Amériques (GOPA) a tenu son assemblée générale les 1ers et 2 octobre 2018 aux bureaux de Développement et Paix, à Montréal, avec la présence de 35 membres de 25 organisations. Tout au long de la réunion, et aussi après la réunion, le GOPA s’est résolument orienté vers l’objectif de l’impunité et des droits humains. Après la réunion, des appels ont été organisés pour débattre de la situation de chaque pays auquel on travaille pour développer des priorités de plaidoyer au Canada.

Des panellistes d’exception ont aidé les membres à analyser la question des changements de leadership en Amérique latine, principalement au Mexique, en Colombie et au Brésil. Les exposés ont été assurés par Pierre Beaudet, sociologue et professeur à l’UQO (Université du Québec en Outaouais), Alejandro Álvarez Béjar, socioéconomiste et professeur à l’UNAM (Université nationale autonome du Mexique) et Luz Caicedo, directrice adjointe et cofondatrice de Corporación Humanas — Colombie.

Emily Dwyer, coordonnatrice du Réseau canadien sur la reddition de compte des entreprises (CNCA-RCRCE), Rachel Vincent, coprésidente du GOPA et directrice du plaidoyer et des médias chez Nobel Womens’ Initiative et Beth Woroniuk, responsable des politiques au Fonds MATCH ont également amorcé la discussion sur la façon dont le GOPA peut faire avancer ses priorités en matière de plaidoyer au Canada.

Enfin, les membres ont élaboré des stratégies sur les meilleurs moyens de lutter contre l’impunité et de défendre les droits humain en Méso-Amérique, avec la contribution de partenaires qui connaissaient le terrain, notamment Félix Molina, journaliste de radio hondurien, Sandra Morán, membre du Congrès de la République du Guatemala et Luis Mejia Godoy, chanteur-compositeur et militant social de renom du Nicaragua.

Voulez-vous en savoir plus sur le GOPA ?

Contact avec les médias

Sebastián Vielmas
Chargé de programme des groupes de travail régionaux
Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI)

+1 613 241 7007 Poste/Ext. 321 | svielmas@ccic.ca

Des leaders de la grève citoyenne de Colombie en tournée au Canada

Une délégation de haut niveau, formée de deux dirigeantes et un dirigeant, du mouvement social colombien visitera le Canada du 25 octobre au 9 novembre 2018. Ces personnes représentent le Comité de grève citoyenne de Buenaventura, principale ville portuaire de la Côte Pacifique de la Colombie.

En 2017, les organisations du mouvement social ont entrepris une grève citoyenne remarquable durant trois semaines, forçant le gouvernement colombien à négocier pour trouver des solutions à la crise sociale et des droits de la personne qui touche la ville. Les résidentes et résidents ont littéralement fermé la plus importante route commerciale de la Colombie.

Les grévistes ont arraché d’importantes concessions aux trois paliers de gouvernement pour l’amélioration des infrastructures communautaires, des droits collectifs et de la sécurité de ses citoyennes et citoyens. Mais les menaces contre les dirigeantes et dirigeants de la collectivité se multiplient, car les projets d’expansion et de modernisation du port se poursuivent. Pendant que le gouvernement colombien signait des accords de paix à l’automne 2017, la violence contre les populations autochtones et afro-colombiennes se poursuivait dans tout le pays.

Le Canada a signé l’Accord de libre-échange Canada-Colombie en 2008.

Les membres de la délégation sont :

  • Maria Miyela Riascos : porte-parole du Comité de grève citoyenne de Buenaventura. En février 2018, elle est devenue une des dirigeantes de la grève, parmi plusieurs autres, à recevoir des menaces de mort.
  • Victor Hugo Vidal : porte-parole du Comité de grève citoyenne de Buenaventura, ancien conseiller municipal et organisateur du Processus de communautés noires (PCN, Proceso de comunidades negras).
  • Olga Araujo : militante des droits de la personne et éducatrice populaire à l’Association pour la recherche et l’action sociale (Nomadesc). Elle a porté main-forte aux organisations de Buenaventura pour préparer les assemblées communautaires avant la grève générale.

La délégation se rendra dans les villes suivantes :

La délégation est parrainée par le Groupe d’orientation politique pour les Amériques du CCCI, l’Alliance de la Fonction publique du Canada, Amnistie internationale (Canada), CoDevelopment Canada, le Comité des droits humains en Amérique Latine (CDHAL), Common Frontiers, InterPares, KAIROS, le Syndicat canadien de la fonction publique, le Syndicat canadien des travailleurs et travailleuses des postes, le Syndicat des Métallos.

Voulez-vous en savoir plus sur le GOPA ?

Contact avec les médias

Sebastián Vielmas
Chargé de programme des groupes de travail régionaux
Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI)
+1 613 241 7007 Poste/Ext. 321 | svielmas@ccic.ca

GTAP-Phillipines choqué par la massacre de neuf ouvriers agricoles à Sagay

Les membres du Groupe de travail Asie-Pacifique (GTAP) – Philippines, composé d’ONG, d’organisations confessionnelles, de syndicats, de groupes de solidarité et de citoyennes et citoyens canadiens qui s’intéressent aux Philippines ont été choqués d’apprendre le massacre de neuf ouvriers agricoles, dont 3 femmes et 2 mineurs, le 20 octobre 2018 à l’hacienda Nene, située à Sagay City dans la province de Negros occidental. Dans le passé, nous avons déjà exprimé notre profonde préoccupation face à la grave détérioration de la situation des droits de la personne aux Philippines, en particulier le contexte d d’impunité. Nous sommes profondément inquiets du fait que ces meurtres constituent un autre exemple de la violence perpétrée contre des membres de communautés rurales et des dirigeants qui défendent leur droit d’accéder à la terre et à des moyens de subsistance décents.

Lisez la lettre ouverte ici:

[pdf-embedder url=”https://ccic.ca/wp-content/uploads/2018/10/APWG-Philippine-Open-Letter-Sagay-9-FR.pdf” title=”APWG Philippine Open Letter Sagay 9″]

 

Voulez-vous en savoir plus sur le GTAP?

Contact avec les médias

Sebastián Vielmas
Chargé de programme des groupes de travail régionaux
Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI)
+1 613 241 7007 Poste/Ext. 321 | svielmas@ccic.ca

Le GOPA accueille la secrétaire désignée méxicaine Sánchez et appelle au respect des droits des migrants

Le GOPA accueille la secrétaire désignée méxicaine Sánchez et appelle au respect des droits des migrants

Le Groupe d’orientation politique pour les Amériques (GOPA) accueille au Canada la secrétaire désignée Olga Sánchez Cordero, qui dirigera le Secretaría de Gobernación du nouveau gouvernement mexicain d’Andrés Manuel López Obrador (AMLO). AMLO et son cabinet entreront en fonction le 1er décembre.

Rachel Vincent et Steve Stewart, coprésidents du GOPA, ont envoyé une lettre à la secrétaire désignée, Sánchez, au nom de l’ensemble des membres, soulignant les principaux enjeux du nouveau gouvernement mexicain et l’avenir des relations entre le Canada et le Mexique.

En particulier, alors que les yeux se concentrent sur les milliers de personnes désireuses de fuir une situation désespérée au Honduras, le GOPA souligne dans sa lettre le droit d’asile des personnes ayant besoin d’une protection internationale et demande des garanties que personne ne soit illégalement renvoyé dans des situations où ils pourraient risquer des dommages graves en raison de la violence.

La lettre est disponible dans les versions anglaise et espagnole ci-dessous.

 

Téléchargez la version anglaise de la lettre ici

[pdf-embedder url=”https://ccic.ca/wp-content/uploads/2018/10/APG-letter-to-Secretary-Designated-Sanchez-with-enclosure.pdf” title=”APG letter to Secretary Designated Sanchez with enclosure”]

 

Téléchargez la version espagnole de la lettre ici

[pdf-embedder url=”https://ccic.ca/wp-content/uploads/2018/10/APG-letter-to-Secretary-Designated-Sanchez-Spanish-with-enclosure.pdf” title=”APG letter to Secretary Designated Sanchez Spanish with enclosure”]

Voulez-vous en savoir plus sur le GOPA?

Contact avec les médias

Sebastián Vielmas
Chargé de programme des groupes de travail régionaux
Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI)
+1 613 241 7007 Poste/Ext. 321 | svielmas@ccic.ca

Co-laboratoire sur le Soudan du Sud organisé par Affaires mondiales Canada en partenariat avec le Forum Afrique-Canada du CCCI

Co-laboratoire sur le Soudan du Sud organisé par Affaires mondiales Canada en partenariat avec le Forum Afrique-Canada du CCCI

Le 21 septembre, la division du développement du Sud-Soudan d’Affaires mondiales Canada (AMC) a organisé un « co-laboratoire » pilote interactif d’une journée avec neuf OSC du Forum Afrique-Canada du CCCI. Des fonctionnaires d’AMC de toute l’Afrique subsaharienne, des secteurs de la sécurité internationale, des affaires politiques et des enjeux mondiaux et du développement, ainsi que des représentants des organisations de la société civile ont échangé leurs expériences sur la réponse collective du Canada aux défis du Sud-Soudan, tant du point de vue du gouvernement que de la société civile.

Les participants ont commencé par partager des photos décrivant la résilience au Sud-Soudan afin de commencer la journée à partir des expériences personnelles. Les participants se sont rappelé que le succès peut sembler différent dans un État fragile et qu’en dépit des difficultés, les Sud-Soudanais continuent de faire preuve d’une forte résilience.

Tenant compte de la Politique d’assistance internationale féministe comme thème général et d’une approche intégrée de l’engagement du Canada, les participants ont discuté de l’intersectionnalité de l’égalité entre les genres, notamment du rôle de l’ethnicité, du revenu et de l’éducation, et de la manière de prendre en compte ces facteurs dans les programmes sensibles au genre. Les OSC ont souligné que la nouvelle politique du GAC les avait poussées à redoubler d’efforts pour comprendre la transversalité des enjeux du secteur, ce qui avait eu une influence positive sur leurs programmes.

Le groupe a également échangé sur les perspectives d’une construction de la paix significative et inclusive et sur la manière de soutenir la résolution des conflits aux niveaux local et national. Les OSC ont partagé leurs expériences en utilisant des champions de la paix de différentes ethnies pour soutenir la création d’une culture de la paix.

Lors de la session finale, les participants ont échangé des idées sur les possibilités de programmation pour renforcer la résilience et ont évalué l’impact potentiel et la faisabilité des idées proposées à l’aide d’outils interactifs. Cela a abouti à des idées de programmation créatives visant à renforcer la résilience dans tous les domaines de programmation (par exemple, la sécurité alimentaire, la santé, etc.), et a inclus des idées telles que l’utilisation du sport et de la musique dans la résolution des conflits chez les jeunes.

En conclusion d’une évaluation participative, les partenaires ont exprimé leur gratitude pour l’atmosphère de collaboration et les discussions franches et ouvertes qui ont aidé le gouvernement et les organisations de la société civile à mieux comprendre le conflit en cours au Soudan du Sud et les défis particuliers à relever pour travailler dans un État fragile et touché par le conflit.

C’était la première fois qu’un programme de développement bilatéral d’AMC s’engageait directement avec les organisations membres du Forum Afrique-Canada (ACF). En règle générale, le FAC se réunit au niveau de la branche lors du dialogue conjoint annuel AMC-ACF (qui se déroule cette année en décembre). ACF est un groupe de travail du Conseil canadien pour la coopération internationale qui regroupe plus de 40 ONG, églises, syndicats et groupes de solidarité s’intéressant aux questions de développement et de justice sociale en Afrique subsaharienne.

Compte tenu du succès de ce projet pilote, la branche Afrique de AMC explorera la possibilité d’organiser des laboratoires en collaboration avec d’autres programmes bilatéraux.

AMC et ACF remercient le Centre de collaboration ainsi que Fodé Beaudet et Hugo Bastidas du Centre pour l’apprentissage en efficacité interculturelle et la politique d’assistance internationale pour leur excellente facilitation.

* Ce poste a été rédigé à partir du rapport préparé par Diane Tisdall, agente de développement de la Division du développement du Sud-Soudan — Affaires mondiales Canada. Le Forum Afrique-Canada du CCCI la remercie pour son travail acharné dans l’organisation de ce co-laboratoire.

Voulez-vous en savoir plus sur le Forum Afrique-Canada du CCCI?

Manuel de formation – Mise en oeuvre d’une approche fondée sur les droits de la personne

Manuel de formation – Mise en oeuvre d’une approche fondée sur les droits de la personne

Ce manuel est une adaptation du manuel Approche fondée sur les droits de la personne et partenariats équitables: Mise en pratique des principes d’Istanbul dans les programmes de développement .

 

Il fournit toutes les ressources dont vous avez besoin pour organiser un atelier sur l’intégration d’une approche fondèe sur les droits de la personne (AFDP) dans votre programmation.

 

À la fin de la formation, les participants devraient être en mesure de :

  1. mieux intégrer les éléments d’une AFDP aux programmes et projets de leur organisation;
  2. partager leurs connaissances avec leurs pairs et partenaires sur la manière d’intégrer une AFDP.

Cliquer image pour le guide AFDP (PDF)

 

Voici les PowerPoints qui accompagnent le manuel AFDP. Le premier est une vue d’ensemble du système international des droits de la personne, et le second est sur l’approche fondée sur les droits de de la personne (AFDP).

Cliquer image pour powerpoint sur la vue d’ensemble du système international des droits de la personne (PDF)

 [pdf-embedder url=”https://ccic.ca/wp-content/uploads/2018/08/PPT1.Human-Rights-Overview-March-2018_FR.pdf” title=”PPT1.Human Rights Overview – March 2018_FR”]

Cliquer image pour powerpoint sur l’approche fondée sur les droits de de la personne (PDF)

 [pdf-embedder url=”https://ccic.ca/wp-content/uploads/2018/08/PPT2.HRBA-March-2018_-FR_FINAL.pdf” title=”PPT2.HRBA March 2018_ FR_FINAL”]