Les membres du Groupe de travail Asie-Pacifique nouent des liens plus étroits lors de leur réunion annuelle 2019

Les membres du Groupe de travail Asie-Pacifique nouent des liens plus étroits lors de leur réunion annuelle 2019

Le Groupe de travail de l’Asie-Pacifique (GTAP) a tenu une réunion annuelle fructueuse les 25 et 26 juin 2019 à Ottawa, avec un total de 34 participants provenant de 17 organisations. L’événement a été suivi d’un dialogue conjoint stratégique avec la division Asie-Pacifique d’Affaires mondiales Canada, qui comptait 33 représentants gouvernementaux présents et qui ont également participé aux discussions.

Le premier jour de la réunion, les membres du GTAP se sont réunis aux bureaux du CCCI pour discuter du lien entre l’aide humanitaire et le développement. Animée par Aislynn Row (Réseau d’intervention humanitaire du Canada-CCCI), la discussion a accueilli les panélistes Tess Bayombong (Care Canada), Jesse Augustin (Développement et Paix), Dilip Chinnakonda (CECI) et Grace Wiebe (World Renew). Les sujets portant sur la sécurité, la paix et les droits de la personne dans la région Asie-Pacifique ont fait l’objet d’un autre débat entre Nikki Richard (Inter Pares) et Rachel Warden (KAIROS Canada), et avec pour modératrice Andréanne Martel (du programme conjoint Prochaine Génération de CCCI-CASID).

Le dialogue conjoint avec l’AMC a débuté à la suite des allocutions d’ouverture prononcées par Jess Augustin (Développement et Paix), Maggie Zeng (Christian Children’s Fund of Canada), Monika Surma et Sarah Taylor (toutes deux d’Affaires mondiales Canada). Les participants se sont ensuite joints à des ateliers thématiques portant sur le développement et les États en déroute et touchés par des conflits ; l’aide humanitaire et l’aide au développement ; et également les droits de la personne et le développement. Un rapport conjoint GTAP-AMC sera publié dans les semaines à venir, résumant les principaux points de discussion, les principales conclusions et les recommandations.

GTAP-Phillipines choqué par la massacre de neuf ouvriers agricoles à Sagay

Les membres du Groupe de travail Asie-Pacifique (GTAP) – Philippines, composé d’ONG, d’organisations confessionnelles, de syndicats, de groupes de solidarité et de citoyennes et citoyens canadiens qui s’intéressent aux Philippines ont été choqués d’apprendre le massacre de neuf ouvriers agricoles, dont 3 femmes et 2 mineurs, le 20 octobre 2018 à l’hacienda Nene, située à Sagay City dans la province de Negros occidental. Dans le passé, nous avons déjà exprimé notre profonde préoccupation face à la grave détérioration de la situation des droits de la personne aux Philippines, en particulier le contexte d d’impunité. Nous sommes profondément inquiets du fait que ces meurtres constituent un autre exemple de la violence perpétrée contre des membres de communautés rurales et des dirigeants qui défendent leur droit d’accéder à la terre et à des moyens de subsistance décents.

Lisez la lettre ouverte ici:

[pdf-embedder url=”https://ccic.ca/wp-content/uploads/2018/10/APWG-Philippine-Open-Letter-Sagay-9-FR.pdf” title=”APWG Philippine Open Letter Sagay 9″]

 

Voulez-vous en savoir plus sur le GTAP?

Contact avec les médias

Sebastián Vielmas
Chargé de programme des groupes de travail régionaux
Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI)
+1 613 241 7007 Poste/Ext. 321 | svielmas@ccic.ca