Le CCCI annonce un nouveau campagne de l’aide canadiene

Avez-vous une histoire ? Parlez-nous des contributions «dépassent nos frontières» que vous-même, vos ami(e)s, vos collègues, et vos voisins faites à l’échelle internationale, et de l’impact positif de ces contributions sur notre monde plus large.

Se préparer à ne laisser personne de côté

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié son rapport sur la Coopération pour le développement 2018 qui met l’accent sur la nécessité d’Agir ensemble pour n’oublier personne. Le rapport fournit un portrait de ce que les pays de l’OCDE font à cet égard et propose différentes pistes aux fournisseurs de la coopération pour le développement afin de tenir leur promesse. L’ODI a également publié son Index 2018 qui classe 86 pays en fonction de leur niveau de préparation pour ne laisser personne de côté. Brookings a également publié le sommaire des résultats d’un prochain rapport qui identifie qui sont ceux qui sont laissés de côté selon eux.

Développer la collecte des impôts ?

La mobilisation des ressources intérieures a souvent été présentée comme l’un des principaux moyens pour les pays de s’affranchir de leur dépendance à l’aide internationale. Un document de discussion produit par Development Initiatives se penche sur l’APD pour la mobilisation des ressources intérieures et sur l’impact et l’effet de l’aide internationale sur le renforcement de la mobilisation des ressources intérieures dans les pays à faible et à moyen revenu. Les résultats sont mitigés.

Nouvelles données sur le genre et le développement

L’OCDE a publié les dernières données sur la performance des pays donateurs par rapport aux engagements qu’ils ont pris en faveur de l’aide pour l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes.

Contextes fragiles, investissements fragiles

L’OCDE a publié un rapport sur les investissements des donateurs dans des contextes fragiles. Celui-ci soutient que les donateurs doivent faire plus d’efforts pour s’attaquer aux causes profondes de la vulnérabilité des pays les plus pauvres aux conflits et à l’instabilité. Malheureusement, le rapport note que l’aide publique au développement destinée à ce que l’on appelle des états fragiles est de plus en plus concentrée sur l’aide d’urgence à court terme plutôt que sur l’aide au développement à long terme.