Rapport : Capacité des ressources organisationnelles et humaines pour favoriser l’égalité des genres : Engagement de la société civile dans le cadre de la Politique d’aide internationale féministe

À la suite d’un sondage mené auprès de 45 organisations de la société civile (OSC) canadienne et d’entrevues menées avec des informateurs clés, cette étude a examiné a examiné les progrès réalisés par les OCS en matière d’égalité des genres, suite à la mise en œuvre de la Politique d’aide internationale féministe en 2017. Le sondage a examiné les investissements opérationnels actuels qui ont eu une incidence sur les ressources financières, techniques et humaines responsables dans les processus de mise en œuvre des projets. Soutenu par le programme CASID-CCIC Prochaine génération, l’Association québécoise des organisations de coopération internationale (AQOCI), MITACS et l’Université d’Ottawa, ce rapport fournit des recommandations pour les OSC et Affaires mondiales Canada.

Accédez à la publication.

Centre d’expertise pour la prévention de l’exploitation et des abus sexuels:  Au service des organismes de développement international et d’aide humanitaire canadiens

Centre d’expertise pour la prévention de l’exploitation et des abus sexuels: Au service des organismes de développement international et d’aide humanitaire canadiens

Mission

Contribuer au changement de culture organisationnelle au sein de la communauté canadienne de coopération internationale en offrant des ressources en ligne, des formations et des services de consultation permettant aux organisations du secteur d’adopter les meilleures pratiques sexospécifiques pour prévenir l’exploitation et les abus sexuels dans leurs opérations, auprès de leurs partenaires, et particulièrement auprès des femmes et des filles. 

 

 

Objectifs

En mettant l’accent sur les organisations et les bénéficiaires de l’aide canadienne, Digna poursuit les objectifs suivants :  

  1. Aider les organisations canadiennes de développement international et d’aide humanitaire à améliorer leurs capacités à prévenir et à traiter les situations d’exploitation et d’abus sexuels au sein de leurs organisations et envers leurs bénéficiaires, en particulier envers les femmes et les filles.   
  2. Augmenter le niveau de sensibilisation aux meilleures pratiques sexospécifiques pour prévenir et traiter les situations d’exploitation et d’abus sexuels;  
  3. Accroître l’accès et l’utilisation des ressources sexospécifiques pour prévenir et traiter les situations d’exploitation et d’abus sexuels. 

Nous encourageons et voulons aider les organisations du secteur à s’engager à PEAS de différentes façons, notamment en signant l’Engagement des Leaders du CCCI à prévenir et à combattre l’inconduite sexuelle, de même qu’en adhérant aux lignes directrices internationales et aux efforts en cours pour adopter les meilleures pratiques qui éclairent les politiques, les procédures et les partenariats. 

 

Pourquoi choisir Digna comme nom?

Le mot “Digna” signifie “digne” en latin. Les organisations humanitaires et de développement canadiennes visent à être dignes de la confiance que leur accordent les citoyens canadiens, notre gouvernement et nos millions de bénéficiaires dans le monde. Digna veut être là pour soutenir cette volonté du secteur canadien. Ce dernier est diversifié et comprend des organisations de toutes tailles : de petits groupes opérant avec l’engagement d’un ou deux bénévoles seulement, aux grandes organisations caritatives enregistrées disposant de plusieurs bureaux et de centaines d’employé.es ; des groupes qui se concentrent sur une seule clinique de santé, école ou orphelinat, aux agences de développement multidisciplinaires et aux ONG humanitaires d’intervention rapide.

Cette diversité est représentée par la variété des tailles et des couleurs des cercles, regroupés en un cercle plus grand pour évoquer le mouvement et la synergie, avec un espace laissé ouvert — un espace pour celles et ceux qui doivent encore s’y joindre, une ouverture pour les influences au-delà de notre nation et de notre secteur, et une reconnaissance que le travail n’est jamais complété.

Efforçons-nous à être exemplaire, à être Digna!

 

 

Un peu d’histoire

En avril 2018, le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) a invité des représentant.es de ses divers membres à former un comité directeur sur la prévention et le traitement de l’inconduite sexuelle. Lors de ses premières réunions, le Comité directeur a établi que son mandat consistait notamment à soutenir l’ensemble du secteur du développement et de l’aide humanitaire dans l’identification et l’implantation des meilleures pratiques, et à obtenir le financement nécessaire pour réaliser ce mandat.   

Dans les mois qui ont suivi, le comité directeur a rédigé l'”Engagement des leaders du CCCI” et a obtenu l’engagement de plus de 100 PDG d’organisations à promouvoir des cultures de PEAS au sein de leurs organisations. Il a également renforcé les liens entre les organisations de la société civile représentées par le CCCI et le groupe de travail sur la prévention de l’exploitation sexuelle au sein d’Affaires mondiales Canada (AMC). 

Au printemps 2019, le CCCI a soumis une proposition à Affaires mondiales Canada, au nom du comité directeur et en collaboration avec celui-ci, pour s’associer à la création d’un centre d’expertise visant à coordonner les ressources en PEAS dans l’ensemble du secteur. Le développement de Digna s’est amorcé à l’automne 2019, suite à l’obtention d’une subvention d’AMC.

 

 

Lettre ouverte

Pour en savoir plus sur les actions concrètes que vous pouvez prendre, nous vous invitons à lire la lettre ouverte écrite par Brigitte Demers, ancienne Coordonnatrice de Digna, spécialement adressée aux organisations du secteur canadien du développement et de l’aide humanitaire internationale.

 

 

Ressources

Webinaire: PEAS et COVID19: Réduire les risques d’exploitation et d’abus sexuels en période de crise

Le Conseil manitobain pour la coopération internationale (CMCI), en collaboration avec Digna, est heureux de diffuser ce webinaire pour aider les organismes à s’assurer que des politiques et des procédures efficaces de prévention de l’exploitation et des abus sexuels (PEAS) ont été mises en place en temps de crise.

 Ce webinaire est rendu possible grâce à la contribution du centre Digna, une initiative du CCCI, et du CMCI.

 

Affaires mondiales Canada

Les activités de Digna sont rendues possibles grâce au généreux financement du gouvernement du Canada. 

 

 

Appel de candidatures au conseil d’administration du CCCI

Appel de candidatures au conseil d’administration du CCCI

Le conseil d’administration du CCCI se compose de quatorze administrateurs élus qui représentent la diversité de nos membres. À l’occasion de notre assemblée générale annuelle de juin, les membres seront invités à renouveler le mandat de certains administrateurs qui souhaitent être réélus à la conclusion de leur mandat de deux ans. Ils devront aussi élire un nouvel administrateur qui quitte le conseil.  Un appel de candidatures est donc maintenant ouvert et les membres sont invités à soumettre la candidature de candidats en remplissant et en retournant ce formulaire d’ici le 8 mai à Mona Murango (mmurango@ccic.ca).

 

Dans le cadre de ce processus, le comité de gouvernance, des nominations et des ressources humaines du conseil d’administration du CCCI a passé en revue la composition actuelle du conseil et sa politique sur la diversité. Bien que le conseil reflète bien la diversité de nos membres et que celle-ci soit vigoureuse, le comité aimerait solliciter les candidatures dans des secteurs qui méritent selon lui plus d’exposition. Les candidatures qui représentent l’un des secteurs suivants contribueraient à polir la diversité du conseil.

 

  • Bilinguisme dans les deux langues officielles du Canada
  • Jeunes
  • Premières nations
  • Hémisphère sud et diversité culturelle
  • Affiliation des communautés confessionnelles
  • Affiliation des mouvements syndicaux
  • Représentation des provinces des Prairies

 

Il n’est pas obligatoire de travailler dans l’un des secteurs ci-dessus pour poser sa candidature et nous comprenons qu’il est fort peu probable qu’une personne ait une expertise dans chacun d’eux. Ils sont fournis à titre indicatif et pour solliciter des candidatures qui élargiraient la diversité du conseil d’administration du CCCI.

Communiqué de presse – Le gouvernement consacre plus pour appuyer la lutte mondiale à la crise de la covid-19

Communiqué de presse – Le gouvernement consacre plus pour appuyer la lutte mondiale à la crise de la covid-19

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE 

Le Conseil canadien pour la coopération internationale salue la décision du gouvernement fédéral d’investir 159,5 millions $ dans la lutte à la covid-19

OTTAWA (Ontario), le 5 avril 2020 Le Conseil canadien pour la coopération internationale se réjouit de l’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement fédéral de consacrer 159,5 millions $ pour appuyer la lutte mondiale à la crise de la covid-19 et restreindre ses impacts sur les populations les plus vulnérables de la planète.

Cette annonce inclut la décision antérieure du gouvernement de remettre 50 millions $ à l’Organisation mondiale de la Santé et à d’autres partenaires pour financer l’aide internationale en réponse au nouveau coronavirus. Ce montant est tiré des 107 milliards $ investis par le gouvernement pour contrer la pandémie ici et à l’étranger. Comme le Canada priorise avec raison la sécurité de la population canadienne, le CCCI et ses membres encouragent le gouvernement fédéral à contribuer de façon significative mais proportionnelle à la lutte à la pandémie mondiale. Les investissements soutenus du Canada dans l’aide internationale durant cette période aideront les personnes les plus exposées aux impacts du virus, c’est-à-dire celles de pays pauvres aux systèmes de santé précaires, tout en contribuant à en ralentir la propagation et l’implantation.

« Le virus ne respecte pas les frontières, explique Nicolas Moyer, pdg du CCCI. Pour contrer efficacement la pandémie mondiale, nous devons prendre des mesures mondialisées. L’engagement pris aujourd’hui par le Canada offrira aux partenaires les moyens nécessaires pour aider les populations les plus vulnérables du monde pour que chaque famille soit protégée et pour que personne ne soit laissé pour compte en cette période de crise. »

Les investissements annoncés aujourd’hui confirment que la réponse à la pandémie mondiale requiert des interventions à l’échelle mondiale. Les organismes canadiens de développement international et les travailleurs humanitaires sont aux premières lignes de la prévention et de la réponse à la covid-19. Leurs actions courageuses – soutenues par des investissements tels que celui annoncé aujourd’hui – protègent non seulement les populations vulnérables des pays en développement mais aussi tous les citoyens canadiens, qu’ils soient ici ou à l’étranger. Ils aident à empêcher l’éclosion d’une deuxième vague de la pandémie. Les investissements favoriseront ainsi la sécurité de nos voisins tout comme celle de la population canadienne. Ils aideront le personnel humanitaire canadien et celui qui prodigue des soins de santé à l’étranger à poursuivre son travail essentiel.

Les organismes membres du CCCI sont actifs dans toutes les régions du monde et aident les communautés exposées aux risques de la pandémie. Le CCCI et ses membres sont impatients de continuer à collaborer avec le gouvernent fédéral en vue de soutenir les interventions mondialisées destinées à freiner la propagation de la covid-19 et à en atténuer les impacts

-30- 

À propos du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) : 

Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) est l’association nationale du Canada qui représente les organisations humanitaires et de développement international. De concert avec ses organisations membres, le CCCI cherche à mettre fin à la pauvreté dans le monde et à promouvoir la justice sociale et la dignité humaine pour tous. Le CCCI s’est engagé à faire de cet objectif une priorité publique et à encourager les mesures nécessaires pour faire d’un monde sans pauvreté une réalité. 

 

Contact média : 

Kat Guerin, Gestionnaire des communications 
kguerin@ccic.ca 
Tél. : 613-241-7007, poste 343
Cél: 613-222-3009 

Participation d’acteurs multiples pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030

Participation d’acteurs multiples pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030

Le CCCI s’est associé au Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies pour examiner à quel point les gouvernements déploient des efforts pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030 avec les diverses parties concernées. Le Programme exhorte les gouvernements à mettre en place des mesures visant la totalité de l’appareil gouvernemental et de la société pour atteindre les objectifs de développement durable. Une recension des rapports produits par les États qui ont été déposés au Forum politique de haut niveau pour le développement durable des Nations Unies entre 2016 et 2019 a dégagé des tendances et décrit l’expérience des États quant à la participation d’acteurs multiples. Le rapport issu de cette étude présente dix enseignements qui éclaireront les approches inclusives et participatives dans la mise en œuvre du Programme.  

VNR Stakeholder Engagement Research

(en anglais seulement)

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!