CCCI - CCIC
ACCUEIL RECHERCHE PLAN DU SITE CONTACT ENGLISH

MÉDIAS

Soyez à l’affût des réactions du CCCI exposant son opinion sur les nouveaux faits marquants en matière de développement international.

À PROPOS NOS INTÉRÊTS GROUPES DE TRAVAIL MÉDIAS RESSOURCES MEMBRES
Le CCCI dans les médias
Commentaires et blogues
Flash
Communiqués
Quoi de neuf
Médias sociaux

Blogue facebook twitter

YouTube flickr PE Hub



IMPRIMER

Communiqués

Découvrez ce que le CCCI a à dire sur les nouveaux faits marquants en matière de développement international.

Sélectionnez une des catégories dans le menu de gauche ou consultez notre section Archives pour accéder à la documentation antérieure.

Séparateur

La Politique d'aide internationale du Canada propose une nouvelle vision audacieuse pour faire progresser l'égalité entre les sexes

OTTAWA, le 9 juin 2017 – La Politique d'aide internationale du Canada a été annoncée aujourd'hui, presque un an après une vaste consultation menée auprès des Canadiennes et des Canadiens, y compris les organisations de la société civile canadienne. Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) se félicite de l'annonce tant attendue de la nouvelle politique, qui comprend de nombreux engagements positifs de la part du gouvernement du Canada, et se réjouit de travailler avec le gouvernement, les autres organisations de la société civile et d'autres acteurs des secteurs de l'humanitaire et du développement pour mettre en oeuvre la politique dans les mois et années à venir.

 

Le CCCI se réjouit de la création d'un nouveau fonds pour les petites et moyennes organisations

OTTAWA, le 10 mai 2017 – Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) se réjouit du fait que les petites et moyennes organisations (PMO) de développement international auront désormais accès à un appui financier prévisible et à long terme grâce à la mise sur pied d'un projet pilote annoncé hier par la ministre du Développement international et de la Francophonie. L'annonce reconnaît la grande valeur des PMO au sein de la communauté du développement international et la contribution unique qu’elles apportent à l'action du Canada à l'étranger.

Dans le discours d'ouverture qu'elle a prononcé à la Soirée de l'impact mondial du CCCI, l'honorable Marie-Claude Bibeau a annoncé la création d'un nouveau fonds de 100 millions de dollars sur cinq ans destiné aux PMO.

« Les petites et moyennes organisations jouent un rôle important dans le développement international, donc nous nous réjouissons de la création de ce nouveau fonds », a déclaré Julia Sanchez, présidente-directrice générale du CCCI. « Nous sommes heureux de voir que le nouveau fonds vise à répondre aux besoins et aux priorités exprimés par les organisations partenaires qui travaillent sur le terrain. »

 

Patricia Erb, militante de longue date pour les droits des femmes et des enfants Récipiendaire du Prix Karen Takacs du CCCI pour le leadership des femmes en développement international

OTTAWA, le 10 mai 2017 – Patricia Erb, présidente directrice-générale de Save the Children, est la récipiendaire cette année du Prix Karen Takacs pour le leadership des femmes en développement international. Le prix est remis annuellement à une femme qui s'identifie en tant que féministe, qui est nommée par ses pairs et qui fait une contribution significative à la coopération mondiale.

Erb a reçu cet honneur lors de la Soirée de l'impact mondial du CCCI. L'événement, qui a eu lieu dans le cadre des célébrations entourant le 150e anniversaire du Canada, a souligné la contribution du Canada au développement international et à l'aide humanitaire.

C'est à juste titre que nous avons honoré Patricia Erb lors de cet événement spécial », a déclaré Julia Sanchez, présidente-directrice générale du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI). « Erb est une défenseure indéfectible des droits et de la santé des enfants et des femmes. »

 

Le budget 2017 manque de vision à long terme et mine le leadership canadien en matière de développement durable à l’échelle mondiale
La société civile somme le gouvernement canadien de passer de la parole aux actes en augmentant son enveloppe d’aide internationale.

OTTAWA, le 22 mars 2017. – Le budget 2017 ne fournit pas les investissements prévisibles nécessaires à l’amélioration du leadership canadien sur la scène internationale et à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) de l’Organisation des Nations Unies, selon un groupe d’organisations de la société civile canadienne.

Ce budget ne propose aucune nouvelle hausse de l’enveloppe d’aide internationale (EAI), qui sert à financer les programmes canadiens de réduction de la pauvreté à l’étranger. Pourtant, le gouvernement avait annoncé l’an dernier que son budget 2017 serait fondé sur les résultats de l’examen de la politique d’aide internationale. Mais bien que le processus de consultation se soit terminé en juillet 2016, ces résultats se font toujours attendre. De même, le mandat de la ministre du Développement international et de la Francophonie, qui consiste à instaurer un nouveau cadre de financement pour l’aide internationale du pays, reste en plan.

 

La société civile reconnaît le leadership du gouvernement concernant la santé et les droits sexuels et reproductifs, et demande un plus grand investissement en développement international.

OTTAWA, 8 mars 2017—Des organisations de la société civile ont félicité le gouvernement suite à l’annonce faite aujourd’hui, une annonce qui comblera un écart important sur la scène mondiale et au Canada, dans la promotion de la santé et des droits des femmes et des filles. En s’engageant à appuyer et à promouvoir la Santé et les Droits Sexuels et Reproductifs (SDSR) comme partie intégrante de son agenda féministe pour le développement, le Canada fait preuve de leadership au niveau international, à un moment où le monde en a le plus besoin. SDSR a longtemps été négligé dans le système international, et les développements récents aux Etats-Unis n’ont fait qu’accroître le besoin d’instaurer des mesures audacieuses et de démontrer du leadership sur ce sujet.


Les OSC canadiennes demandent au gouvernement de renforcer à long terme la place de l’égalité des sexes dans l’aide publique au développement du Canada

Monsieur le Premier Ministre,

Plus que jamais, le monde entier s’attend à ce que le Canada joue un rôle de leader en réaffirmant son engagement à long terme à garder le Programme de développement 2030, dont la portée est universelle, sur la bonne voie.

Pour y parvenir, le Canada devra proposer un cadre de financement sur cinq ans à la hauteur des ambitions de son prochain énoncé de politique d’aide internationale; ce cadre est d’ailleurs un élément fondamental du mandat de la ministre du Développement international. Nous espérons que le budget 2017 comprenne un échéancier clair visant à ce que d’ici 2030, date butoir pour la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU, l’enveloppe d’aide internationale soit doublée et la cible onusienne de 0,7 % du revenu national brut (RNB), atteinte.

Nous croyons que le Canada y arrivera en s’appuyant sur une série de composantes de base qui le rapprocheront concrètement des objectifs et des cibles des ODD en matière d’égalité des sexes, et qui l’aideront à tenir sa promesse : appuyer et autonomiser les femmes et les filles.

Convergence entre la société civile et le gouvernement sur les priorités pour la coopération internationale au développement

Ottawa, le 7 décembre 2016. Un rapport publié hier par Affaires mondiales Canada, qui regroupe les principaux messages véhiculés durant les deux mois de consultation entourant l’examen de l’aide internationale, indique que le gouvernement et les organisations canadiennes de développement international et d’aide humanitaire voient d’un même œil le rôle du Canada dans le monde.

Le rapport d’Affaires mondiales Canada, intitulé « Ce que nous avons entendu », fait état de huit points qui ont été soulevés à répétition durant les consultations et dans les soumissions; il y a donc lieu de croire que ces points guideront le parachèvement de la nouvelle politique d’aide internationale.

 

La société civile demande au gouvernement de s’assurer que les engagements climatiques ciblent les plus pauvres et les plus vulnérables

Ottawa, 18 novembre 2016. Les organisations de la société civile se sont dites préoccupées aujourd’hui face à la possibilité que le financement canadien pour la lutte aux changements climatiques ne desserve pas les plus pauvres et les plus vulnérables.

« Les négociations à Marrakech cette année représentent une opportunité historique pour amorcer la mise en oeuvre de l’Accord de Paris sur les changements climatiques en adoptant des approches équitables qui reflètent les responsabilités communes, quoique distinctes, des économies industrialisées et en développement », affirme Julia Sanchez, présidente-directrice générale du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI). « Toutefois, près d’un an après l’annonce du financement, certaines nouvelles informations concernant le financement international du Canada pour la lutte aux changements climatiques laissent

 

Le CCCI salue le lancement de l’examen et des consultations sur la politique d’aide internationale

Ottawa, le 18 mai 2016. Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) accueille favorablement le processus d’examen de la politique lancé aujourd’hui à Copenhagen par la ministre du Développement international et de La Francophonie, Marie-Claude Bibeau. Ce processus d’examen suit l’adoption en 2015 du Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe, le Plan d’action d’Addis Abeba pour le financement du développement, l’Agenda 2030 pour le développement durable et l’Accord de Paris sur les changements climatiques. Le moment est opportun pour le Canada d’indiquer les nouvelles directions et priorités qu’il adoptera en réponse à ces nouveaux agendas, et comment cela accroîtra son leadership pour faire face aux enjeux mondiaux.

 

Les prix 2016 du CCCI récompensent les projets d'engagement du public et de défense des droits des femmes les plus novateurs et efficaces

Ottawa, le 11 mai 2016. – À l'occasion d'une soirée spéciale au Centre national des Arts tenue dans le cadre de sa conférence annuelle, le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) a remis quatre prix à des organisations de la société civile canadienne qui oeuvrent dans le secteur du développement international, les récompensant ainsi pour leurs projets novateurs et efficaces.


Lettre ouverte au Premier Ministre sur l'autorisation de vente d’armes à l’Arabie Saoudite, co-signée par le CCCI

Cher Monsieur le Premier Ministre,

Nous, soussignés, désirons vous exprimer notre profonde préoccupation suite à l’émission de permis pour l’exportation de plusieurs milliards de dollars d’armement canadien vers l’Arabie Saoudite, en dépit d’une incompatibilité flagrante entre ce contrat et les garanties relatives aux droits humains contenues dans les mesures de contrôle de nos exportations.

Il est immoral et contraire à toute éthique de fournir une telle quantité d’armes meurtrières à un régime qui présente un dossier si terrible en matière de violation des droits humains. Cette opinion est soutenue par l’esprit et la lettre de la législation internationale et du régime de contrôle domestique des exportations. Le Gouvernement a eu toutes les occasions d’afficher cette position, mais il a choisi de ne pas le faire. Nous demandons donc au Gouvernement de résilier ces permis d’exportation de façon à garantir que cette vente ne se réalise pas tant et aussi longtemps que subsisteront des préoccupations légitimes en matière de droits humains.

 

ACORD, une organisation de défense des droits de la personne, reçoit le Prix Betty Plewes

Ottawa, mars 2016. Le dernier – et l’ultime – Prix Betty Plewes a été remis à l’organisation du Kenya ACORD, afin de souligner le travail remarquable accompli pour la promotion et la défense des droits de la personne en Afrique. L’annonce a été faite par le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI).

Le CCCI a créé ce prix en l’an 2000 afin de souligner la contribution exceptionnelle de Betty Plewes alors présidente-directrice générale du CCCI. Encore active dans le secteur du développement international, madame Plewes a toujours été une militante passionnée pour les droits des femmes. Le Prix Betty Plewes a été créé afin de reconnaître le travail d’une organisation non gouvernementale africaine impliquée dans la recherche et l’élaboration de politiques sur des enjeux clés pour les femmes.

 

L’aide canadienne n’a pas vraiment augmenté, selon une coalition

Ottawa, le 14 avril 2016. Les chiffres provisoires de l’aide fournie en 2015, annoncés aujourd’hui par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), révèlent que l’aide publique au développement (APD) du Canada est passée, en termes réels, de 4,240 milliards $ en 2014 à 4,965 $ en 2015. Le pourcentage de l’APD par rapport au revenu national brut (RNB), qui était descendu à 0,24 en 2014 – soit le niveau le plus bas au cours des deux dernières décennies – a augmenté à 0,28 pour cent. En réaction à la parution du rapport de l’OCDE, le Conseil canadien pour la coopération internationale croit que ces chiffres ne racontent pas toute l’histoire.

 

Le Canada est-il vraiment de retour? Le secteur du développement international est déçu du manque d’audace du budget 2016

Ottawa, le 22 mars 2016. Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI), est déçu des investissements modestes pour l’aide contenus dans budget fédéral dévoilé aujourd’hui. Après cinq années marquées par un net déclin des sommes consenties aux enjeux mondiaux, et vu les engagements du Parti libéral aux dernières élections, on s’attendait à bon droit à ce que la tendance soit renversée. Bien que les sommes annoncées pour 2016 et 2017, soit $128 millions par année, contribuent à renforcer la position du Canada sur la scène internationale à court terme, ce n’est pas suffisant pour positionner le Canada comme un leader sur la scène mondiale à long terme.

 

Le Prix Karen Takacs pour le leadership des femmes en développement international : Le CCCI lance un prix pour célébrer la vie et la mémoire d’une leader inspirante

Ottawa, le 10 mars 2016. Dans le cadre de son premier Forum des femmes leaders, le CCCI a honoré la mémoire et le leadership de Karen Takacs en lançant le Prix Karen Takacs pour le leadership des femmes en développement international. L’épouse de Karen, Pam Jolliffe, a reçu le prix au nom de Karen, en présence de plusieurs membres de sa famille ainsi que de dizaines de ses amis et collègues œuvrant en développement international.

Suite au décès de Karen en 2015, le conseil d’administration du CCCI et le personnel ont voulu honorer sa contribution inestimable à la lutte pour la justice sociale et économique, particulièrement pour les droits des femmes et des filles, et son engagement à travailler en collaboration dans le secteur. En créant ce prix, le CCCI souhaitait célébrer le leadership dont elle a fait preuve au cours de sa carrière, notamment lorsqu’elle agissait à titre de présidente du conseil d’administration du CCCI.


La soirée « Les femmes, moteur de changement » souligne le
travail de leaders inspirantes qui contribuent à changer le monde


Ottawa, le 10 mars 2016. Plus de 150 leaders des milieux du développement international, de l’environnement, de l’éducation et des sciences de même que des ministres, des députés fédéraux et de hauts fonctionnaires se réuniront aujourd’hui au Musée canadien de la nature afin de célébrer le leadership des femmes et de réfléchir aux façons dont elles peuvent se concerter pour accélérer la résolution des problèmes environnementaux et la réduction de la pauvreté à l’échelle planétaire.

Organisé conjointement par le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) et le Musée canadien de la nature, l’événement se tient dans le cadre du tout premier Forum des femmes leaders du CCIC, qui réunit à Ottawa 50 participantes des quatre coins du pays pour deux journées d’ateliers sur la communication et l’action militante efficaces.

Le discours du Trône annonce des changements positifs pour la protection de l'environnement et la lutte contre les changements climatiques

Ottawa, 4 décembre 2015. Alors que les chefs d’États entrent dans la dernière ronde de négociations à Paris afin de finaliser un nouvel accord ambitieux sur les changements climatiques, le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) accueille favorablement l’engagement réitéré aujourd’hui par le gouvernement canadien de protéger l’environnement, de réduire la pollution causée par le carbone au Canada et d’investir dans les technologies propres et vertes.

« Les organisations canadiennes œuvrant en développement international et en aide humanitaire sont bien positionnées afin de témoigner des conséquences des changements climatiques sur les communautés dans les pays en développement » affirme Julia Sanchez, présidente-directrice générale du CCCI. « Si vous pensez à la sécurité alimentaire, à la santé et aux migrations, tous ces enjeux sont grandement affectés par les manifestations extrêmes du climat, telles que la sécheresse et les typhons, et mettent en péril tous les gains réalisés en développement au cours des 50 dernières années », a-t-elle ajouté.


Lettre au Premier Ministre Trudeau en prévision du discours du Trône

Cher Premier ministre Trudeau,

Au nom d’une grande diversité d’organisations dévouées au développement durable, nous souhaitons vous féliciter pour votre élection en tant que 23ième Premier ministre du Canada.

Nous sommes inspirés par votre engagement à restaurer le leadership du Canada dans le monde, notamment en recentrant l’aide canadienne de manière à réduire la pauvreté et les inégalités. Votre engagement envers les plus pauvres et les plus démunis permettra de s’assurer que personne n'est laissé pour compte.

Vous trouverez ci-jointe une lettre signée par près de 50 organisations œuvrant en développement international et aide humanitaire. La lettre met de l’avant trois enjeux que nous espérons seront inclus dans votre discours du trône et auxquels vous porterez une attention particulière dans les années à venir.

Une lettre ouverte adressée à la nouvelle ministre du Développement international téclame un rôle ambitieux du Canada sur la scène internationale

Ottawa, 4 novembre 2015. Aujourd'hui, peu de temps après que les membres du cabinet fédéral aient été assermentés, le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) a envoyé une lettre ouverte à la nouvelle ministre du Développement international, l'hon. Marie-Claude Bibeau, présentant quelques-unes des priorités pour le nouveau gouvernement.

Lettre pour souhaiter la bienvenue à Justin Trudeau à titre de premier ministre

Cher M. Trudeau,

Au nom du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) et de ses organisations membres, je vous félicite pour votre élection à titre de 23e Premier ministre du Canada. Bravo également au Parti Libéral du Canada qui a remporté les élections fédérales avec une solide majorité.

Le CCCI est une organisation qui regroupe les principales organisations de la société civile canadienne luttant contre la pauvreté mondiale et les inégalités, et œuvrant dans le domaine de l’aide humanitaire. Nous comptons parmi nos membres les huit conseils provinciaux et régionaux de développement international, ce qui accroit notre portée à environ 500 organisations de la société civile partout au pays. Nos membres collaborent étroitement avec des partenaires locaux dans les pays en développement et possèdent des connaissances approfondies des enjeux actuels en vue de construire un monde juste, équitable et durable pour tous.

Nous sommes très encouragés par plusieurs des engagements que vous avez pris et des positions que vous avez adoptées, avant et pendant la campagne électorale, en lien avec des enjeux mondiaux clés.

Comment le prochain gouvernement canadien positionnera-t-il le Canada dans le monde? Les résultats d'un sondage envoyé à tous les partis.

Ottawa, 16 octobre 2015. Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) publie aujourd’hui les résultats d’un sondage sur le rôle du Canada dans le monde, envoyé aux cinq principaux partis fédéraux. Le questionnaire a été envoyé aux leaders de parti le 18 septembre dernier; le CCCI a reçu des réponses de quatre d’entre eux, à l’exception du parti conservateur.

Avec la tenue prochaine d’une élection fédérale et l’adoption récente à l’ONU d’un nouvel agenda de développement, le CCCI voulait savoir de la part des leaders comment ils s’y prendront pour combattre la pauvreté et les inégalités, au Canada et à l’étranger. Plus précisément, l’organisation voulait savoir comment ils mettront en œuvre les nouveaux objectifs de développement durable qui ont été adoptés aux Nations Unies le 25 septembre dernier par 160 gouvernements et chefs d’État.



Quel parti rétablira le leadership international du Canada?


Ottawa, le 9 octobre 2015. – À moins de deux semaines des élections, le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) est déçu du peu de place qu'accordent les partis politiques aux problèmes de pauvreté dans le monde. Le 16 octobre, il publiera d'ailleurs un résumé des positions de chacun d'eux sur les grands enjeux du développement international.


Des membres de la société civile canadienne participeront au Sommet spécial de l’ONU sur le développement durable 2015


Ottawa, le 24 septembre 2015. – Une délégation de représentants d’organisations de la société civile canadienne se rendra à New York pour participer au Sommet spécial de l’ONU sur le développement durable, qui se tiendra du 25 au 27 septembre.

Après trois ans de négociations intergouvernementales, de consultations internationales auprès de millions de personnes et de recommandations sans nombre d’experts, les États membres des Nations Unies ratifieront cette semaine le document Transformer notre monde.

« C’est un moment fort pour tous les organismes canadiens qui travaillent à éliminer la pauvreté et à promouvoir la justice sociale », a déclaré Julia Sánchez, présidente-directrice générale du Conseil canadien pour la coopération internationale. « L’adoption et la mise en oeuvre des nouveaux objectifs de développement durable (ODD) par la communauté internationale constituent une occasion en or de s’attaquer aux grands enjeux de notre époque comme les inégalités, la pauvreté extrême et les
changements climatiques. »


Le Conseil canadien pour la coopération internationale récompense quatre organismes ayant fait preuve d’innovation et d’efficacité

Ottawa, le 19 mai 2015. Le mercredi 13 mai, dans le cadre de sa conférence annuelle, le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) a remis des prix à quatre organisations de la société civile canadienne œuvrant dans le développement international, pour souligner le caractère novateur et efficace de leurs projets, ainsi que leurs impacts dans les pays en développement.

« Cette année, les thèmes centraux de notre conférence sont le programme pour l’après-2015 et les nouveaux objectifs de développement durable, explique Julia Sánchez, présidente-directrice générale du CCCI. La lutte aux inégalités et aux changements climatiques ainsi que la promotion des droits des femmes sont au cœur de ces nouveaux objectifs, et nous voulions également refléter ces thèmes avec nos prix », ajoute-t-elle.  


Journées de la coopération internationale 2015 : Objectifs universels, défis canadiens.
Conférence sur les inégalités, les droits des femmes et les changements climatiques

Ottawa, 6 mai 2015. Les objectifs de développement durable de l’après-2015, les inégalités, les droits des femmes et les changements climatiques seront tous au programme la semaine prochaine, alors que se réuniront à Gatineau (Québec) un grand nombre de leaders et d'experts en développement international, dans le cadre d'une nouvelle édition des Journées de la coopération internationale.

Les Journées de la coopération internationale 2015 : objectifs universels, défis canadiens, co-organisées par le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) et le Regroupement des professionnels canadiens en développement international (RPCDI), se dérouleront du 12 au 14 mai au Palais des Congrès de Gatineau.

« 2015 est une année marquante pour l'environnement, le développement social et économique, et les droits de la personne » a indiqué Julia Sanchez, présidente-directrice générale du CCCI et co-organisatrice de la conférence. « Cette conférence est une occasion d'améliorer notre compréhension du nouveau cadre de développement durable et d'explorer comment nous pouvons, en tant que Canadiens, faire preuve de leadership sur la scène du développement international et nous assurer que personne ne soit laissé de côté. »



Les organisations canadiennes se mobilisent pour les Népalais

Ottawa, le 29 avril 2015 – Au lendemain du séisme dévastateur survenu au Népal, plusieurs des organisations membres du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) s’affairent déjà à fournir une aide humanitaire vitale à la région. Avec un bilan qui s’élève à quelque 5 000 morts et plus de 9 000 blessés – et qui s’alourdira sans doute –, il est impératif que cette aide parvienne le plus rapidement possible à bon port.

« Nombre de nos membres œuvrent au Népal depuis des années, voire des décennies, explique Julia Sánchez, présidente-directrice générale du CCCI. Dans des moments si difficiles, ils répondent à l’appel : des organisations possédant de l’expertise dans les domaines de l’eau, de l’assainissement, de l’hygiène, de la logistique, des soins de santé et des secours aux sinistrés sont d’ailleurs déjà sur place. »


Budget 2015 : peu de mesures pour lutter contre la pauvreté mondiale et les inégalités

Ottawa, 22 avril 2015. Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) croit que le Canada peut et doit faire mieux pour lutter contre la pauvreté mondiale et les inégalités, pour promouvoir les droits des femmes et pour freiner les changements climatiques, tous des défis majeurs de notre époque. À cet égard, le CCCI est déçu de constater le manque de mesures concrètes dans le budget 2015 pour s'attaquer à ces problèmes pressants, au moment même où se présentent plusieurs opportunités.

Le budget 2015 ne contient aucune annonce visant à améliorer les dépenses du Canada en matière d'aide au développement.  En ne prévoyant aucune augmentation de son aide internationale, le Canada demeure en queue de peloton en ce qui concerne sa contribution relative à un monde plus sûr et plus prospère; il se situe au 16e rang sur un total de 28 pays donateurs.



La nouvelle politique gouvernementale sur le partenariat avec les organisations de la société civile est reçue avec enthousiasme au Forum des leaders du CCCI 


Ottawa, 6 février 2015. Le 5 février, lors d’un Forum réunissant 100 leaders des principales organisations de développement international et d’aide humanitaire, l’Honorable Christian Paradis, ministre du développement international et de la francophonie, a annoncé la publication de la “Politique de partenariat avec la société civile pour le développement international et l'aide humanitaire,” laquelle a été accueillie avec des applaudissements retentissants de la part des participants au Forum.

“Cette annonce marque un tournant très positif dans la relation entre les organisations de la société civile (OSC) qui travaillent en développement et le Ministère des affaires étrangères, du commerce et du développement (MAECD)” a affirmé Jim Cornelius, directeur général de la Banque canadienne de grains et président du conseil d’administration du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI)). “L’engagement du ministre à promouvoir et à protéger un environnement propice pour la société civile dans les pays en développement et à travailler en partenariat avec les groupes pour arriver à des résultats durables sont deux éléments incontournables du succès du Canada à l’étranger ”, a-t-il ajouté.


La campagne On peut faire mieux 2015 a été lancée aujourd'hui

Ottawa, 5 février 2015. Le Canada peut faire mieux sur les questions liées aux inégalités, aux changements climatiques et aux droits des femmes. Voilà le message livré aujourd'hui alors que les leaders des organisations canadiennes de développement international se sont rendus sur la colline parlementaire pour le lancement de la campagne "On peut faire mieux 2015"

« Le Canada doit faire preuve d'un leadership positif et convaincu sur la réduction des inégalités, la lutte aux changements climatiques et la défense des droits des femmes », selon Julia Sanchez, présidente directrice-générale du Conseil canadien pour la coopération internationale. « Aujourd'hui, nous disons à tous les Canadiens que nous pouvons faire mieux pour répondre à certains des plus grands défis de notre époque ». 



Le Conseil canadien pour la coopération internationale accueille favorablement le nouveau financement du gouvernement fédéral pour la santé des mères, nouveaux-nés et enfants

Ottawa, 5 novembre 2014. Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) réagit positivement au financement annoncé plus tôt aujourd’hui par l’honorable Christian Paradis, ministre du Développement international et de la Francophonie.

Le ministre Paradis a annoncé qu’un montant de 370 millions $ serait consacré à l’appel de propositions Partenariats pour le renforcement de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. Cet appel servira à financer des projets de groupes canadiens dans les pays en développement au cours des cinq prochaines années. Cette initiative s’inscrit dans la continuité de l’annonce du premier ministre Harper en mai dernier afin de défendre la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, une cause prioritaire pour le Canada en matière de développement.

Le gouvernement fédéral doit travailler avec les organisations canadiennes pour lutter contre la pauvreté et les inégalités mondiales

Ottawa, 14 août 2014. Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) réclame un nouveau partenariat stratégique entre les organisations de la société civile (OSC) canadiennes oeuvrant en développement international et le gouvernement fédéral, affirmant qu’une telle relation est nécessaire pour combattre efficacement la pauvreté et les inégalités dans le monde. L’appel survient une semaine après que le CCCI ait présenté sa réponse à l’ébauche de la politique de partenariat avec la société civile du Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAÉCD).

« Cette ébauche de politique, les annonces récentes de financement et les tables rondes, ainsi que des déclarations réaffirmant le rôle central de la société civile sont les premiers pas importants d’un processus grandement attendu et nécessaire vers le rétablissement d’une relation constructive entre le MAÉCD et les organisations canadiennes de développement et d’aide humanitaire », a affirmé Julia Sánchez, présidente-directrice générale du CCCI.

Le manque de financement opportun et prévisible du MAÉCD a des effets néfastes sur les pays en développement et les organisations canadiennes

Ottawa, le 12 juin 2014. Un nouveau rapport publié aujourd’hui par le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) et le Réseau de coordination des conseils provinciaux et régionaux pour la coopération internationale (RCC), établit un lien direct entre le manque d’appui et d’opportunités de financement de la part du Ministère des affaires étrangères, du commerce et du développement (MAÉCD) au cours des trois dernières années, et une présence et un impact considérablement réduits du Canada dans les pays en développement.

« D’après des déclarations récentes, nous savons que le ministre du Développement international, Christian Paradis, reconnaît l’importance du rôle joué par les organisations de la société civile (OSC) dans la réduction de la pauvreté et la promotion de la bonne gouvernance », affirme Julia Sánchez, présidente-directrice générale du CCCI. « Il faut maintenant que cela se traduise en actions. »

Le Conseil canadien pour la coopération internationale reconnaît les partenariats novateurs et efficaces en attribuant quatre prix

Ottawa, le 20 mai 2014. Le mercredi 14 mai, dans le cadre de sa conférence annuelle, le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) a remis des prix à quatre organisations de la société civile (OSC) canadienne pour souligner la mise en œuvre de partenariats novateurs et efficaces pour le développement.

« Cette année, le partenariat était le thème central de notre conférence annuelle et les prix récompensent quatre partenariats novateurs et fructueux.  Les partenariats sont cruciaux pour parvenir à des résultats durables et transformateurs en matière de développement », a indiqué Julia Sanchez, présidente-directrice générale du CCCI.

Le Conseil canadien pour la coopération internationale accueille favorablement l’engagement renouvelé du gouvernement avec les groupes de développement

Ottawa, le 15 mai 2014. Dans un discours prononcé dans le cadre d’une conférence réunissant à Ottawa des centaines d’experts du développement international, de professionnels et d’universitaires, le ministre du Développement international, Christian Paradis, a annoncé de nouveaux fonds pour le programme de stages internationaux pour les jeunes, les stages internationaux pour les jeunes Autochtones, ainsi que pour les cinq prochaines années du Programme de coopération volontaire. Il a aussi reconnu le rôle spécifique et important que joue la société civile dans le développement et il a insisté sur son engagement à accroître et à améliorer la collaboration entre son ministère et les acteurs de la société civile.

« Nous nous réjouissons de la reconnaissance par le ministre du rôle important que joue la société civile dans le développement, et des annonces très attendues sur le financement », a déclaré Julia Sanchez, présidente-directrice générale du Conseil canadien pour la coopération internationale et co-organisatrice de la conférence à laquelle participait le ministre. 

Le CCCI accueille favorablement l’engagement du ministre Paradis à protéger et à promouvoir un environnement propice pour la société civile

Mexico, 18 avril 2014. Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) a accueilli favorablement aujourd’hui une déclaration du ministre canadien du Développement international et de la Francophonie, Christian Paradis, suite à la participation du Canada à la première réunion de haut niveau du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement à Mexico.

« Nous sommes encouragés par cette déclaration qui, d’une part, souligne l’importance de la société civile pour réduire la pauvreté et assurer un développement durable et, d’autre part, représente un engagement à protéger et promouvoir  une série de droits qui sont essentiels pour que la société civile puisse remplir ses divers rôles » note Julia Sánchez, présidente-directrice générale du CCCI. « L’engagement renouvelé du Canada quant à cet aspect crucial du programme de l’efficacité du développement est vraiment le bienvenu ».

Les jeunes Canadiens pourront continuer de rayonner et d’apprendre : le CCCI se réjouit du renouvellement des Programmes de stages internationaux pour les jeunes.

Ottawa, 28 mars 2014. C’est avec beaucoup d’enthousiasme (et un soupir de soulagement!) que le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) a appris aujourd’hui que le Programme de stages internationaux pour les jeunes et l’initiative des Stages internationaux pour les jeunes Autochtones seraient tous les deux reconduits par le Ministère des affaires étrangères, du commerce et du développement (MAECD).

« Nous sommes heureux que le gouvernement ait reconnu la valeur de ces stages, qui ont changé la vie d’innombrables Canadiens et les ont mieux outillés pour trouver un emploi, » a affirmé Julia Sánchez, présidente-directrice générale du CCCI.

Accord de libre-échange Canada-Colombie : un processus de consultation insignifiant qui déshonore les droits de la personne

Ottawa - Les groupes de défense des droits de la personne, les organisations de développement et les syndicats sont extrêmement sceptiques quant aux intentions du gouvernement canadien de mener une étude consciencieuse des répercussions du controversé Accord de libre-échange Canada-Colombie (ALÉCC) sur les droits de la personne, chose à laquelle il est pourtant contraint par les exigences de reddition de comptes annuelle figurant à l’entente.

Le signal d’alarme a été tiré après que la vérité sur le rapport 2014 ait éclaté au grand jour : l’analyse du gouvernement, exigée au plus tard le 15 mai, sera basée en partie sur une consultation en ligne qui n’aura duré que six jours ouvrables. Un appel public auprès des « parties intéressées » a discrètement été affiché sur le site Web du gouvernement le 19 mars 2014, mais l’échéance pour participer a été fixée à seulement six jours ouvrables plus tard, soit le 26 mars 2014.

Le ministre Paradis prendra la parole devant la communauté du développement international

Ottawa - Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) et le Regroupement des professionnels canadiens en développement international (RPCDI) sont heureux d'annoncer que l'honorable Christian Paradis, ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, a accepté leur invitation et prendra la parole devant des représentants des organisations de la société civile canadienne et d’autres professionnels travaillant dans le développement international.

« Le CCCI et le RPCDI se réjouissent de cette occasion d’engager la conversation avec le ministre, et ils sont encouragés par l'intérêt qu'il a démontré à tendre la main à une diversité de parties prenantes », a déclaré Pamela Branch, membre du Conseil du RPCDI.

Joe Clark prendra la parole devant les acteurs du développement international

Ottawa - Le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) et le Regroupement des professionnels canadiens en développement international (RPCDI) sont heureux d'annoncer que le Très honorable Joe Clark sera le conférencier d'honneur de la conférence qu'ils organisent ensemble en mai à Ottawa, en Ontario.

M. Clark se penchera sur ce qu'il perçoit comme étant les faux pas de la politique étrangère récente du Canada et il proposera des pistes pour mieux réussir dans l'avenir. C'est l'objet de son dernier livre, « How We Lead: Canada in a Century of Change », publié par Random House Canada à la fin de 2013. La conférence « Redéfinir les partenariats du développement : un nouveau rôle pour les Canadiens pour l’égalité et la coopération mondiales » est la première conférence organisée conjointement par le CCCI et le RPCDI. On annoncera sous peu d'autres orateurs principaux et panélistes provenant du Canada et de l'étranger.

Pas de coupures supplémentaires dans l’aide internationale, mais des règles plus strictes pour les organisations de bienfaisance?

Ottawa - Les nouvelles contenues dans le budget fédéral sont bonnes pour les Canadiens intéressés au développement international, car le budget de l’aide internationale a été épargné cette fois-ci.

L’enveloppe de l’aide internationale canadienne continue toutefois de fondre. Dans le budget 2012, le gouvernement a annoncé qu’il réduirait le budget de l’aide internationale de 8% sur une période de trois ans. Cependant, 370 millions $ ont en fait été retranchés du budget de l’aide en 2012-13, dont environ 290 millions $ de fonds non utilisés qui ont été retournés au Conseil du trésor. Cela représente beaucoup plus que les 180,7 millions $ de coupes anticipées pour cette année-là.


Le Conseil canadien pour la coopération internationale félicite l’ex-ACDI, qui se classe parmi les 10 premiers dans l’index sur la transparence de l’aide
.

Ottawa - L’Index sur la transparence de l'aide a été publié lors de la première journée de la Semaine mondiale sur la transparence, et le Canada se retrouve en 8e position sur 67 pays donateurs et organisations. Cet index, produit par Publish What You Fund (un groupe de plaidoyer indépendant qui revendique une plus grande transparence de la part des grands donateurs), reconnaît que le Canada remplit son engagement envers une aide au développement plus transparente.

La création d’emplois et l’aide aux familles est importante, au Canada comme dans les pays en développement : Le gouvernement est encouragé à étendre le champ d’application du discours du Trône aux communautés des pays les plus pauvres.

Ottawa - La création d’emplois, l’aide aux familles et la fierté nationale:voilà ce que le gouvernement du Canada veut favoriser selon le discours du Trône, prononcé aujourd’hui. Ce sont des éléments importants aux yeux des Canadiens. Ils sont tout aussi importants pour les populations des pays en développement et les groupes de développement international qui travaillent avec eux, croit Julia Sánchez, présidente-directrice générale du Conseil canadien pour la coopération internationale. (16 octobre 2013)


Une plate-forme nationale accueille favorablement la loi sur la fusion ACDI et MAECI et se réjouit de l'engagement ferme du Canada envers la réduction de la pauvreté

Ottawa - Le projet de loi C-60 a été déposé par le gouvernement fédéral à la Chambre des communes hier. C-60 contient la nouvelle législation qui guidera le processus de fusion entre l’Agence canadienne de développement international et le Ministère des affaires étrangères et du commerce international. Le nouveau ministère porte le nom de Ministère des affaires étrangères, du commerce et du développement. (30 avril 2013)


La création du Ministère des affaires étrangères, du commerce et du développement : critères pour accroître l’efficacité et la cohérence du développement international et de l’aide humanitaire

Ottawa - En préparation à la loi qui régira la fusion entre l’ACDI et le MAECI, et de concert avec d’autres acteurs du développement international et de l’aide humanitaire, le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) a élaboré un ensemble de critères qui définissent notre position par rapport à cette fusion et orientent notre analyse des éléments juridiques et structurels qui en découleront. (29 avril 2013)


L’ACDI transférée au MAECI: Le Conseil canadien pour la coopération internationale s’inquiète de ce qu’il adviendra du mandat de l’ACDI.

Ottawa - Suite à l’annonce faite aujourd’hui dans le budget fédéral 2013 de fusionner l’Agence canadienne de développement international (ACDI) au Ministère des affaires étrangères et du commerce international (MAECI), le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) demande que le mandat principal de l’ACDI et sa longue expérience en réduction de la pauvreté soient préservés. (22 mars 2013)

Le Sommet des Amériques est l'occasion pour le Canada de réaligner sa stratégie pour les Amériques, disent les ONG.

Ottawa - Les organisations de la société civile canadienne surveilleront de près le Sommet des Amériques, dans l’espoir de voir le Canada annoncer un rôle plus soutenu en matière de gouvernance démocratique, de responsabilité sociale des entreprises, et de droits de la personne. Le Canada a ciblé l’Amérique latine comme une priorité en matière de politique étrangère en 2007. Mais le bilan indique que jusqu’à présent les actions du Canada se sont concentrées presque exclusivement sur les questions commerciales (13 avril 2012).

Un rapport dévoile les effets potentiellement dévastateurs du nouveau mécanisme de financement de l'ACDI pour les organisations de la société civile (OSC)

Ottawa - Un rapport documentant les impacts du nouveau mécanisme de financement de la Direction générale des partenariats avec les Canadiens (DGPC) de l’ACDI sur les OSC canadiennes (et sur leurs organisations partenaires dans les pays en développement) a été lancé aujourd'hui par le Conseil canadien pour la coopération internationale et le Réseau de coordination des conseils. Le rapport présente les résultats d'une enquête menée en janvier 2012 et complétée par 158 organisations canadiennes impliquées dans le développement international (2 mars 2012).

Les retards de financement de l’ACDI se font durement sentir dans les organisations canadiennes et les pays en développement
Ottawa – L’ACDI, première source de financement d’un grand nombre d’organisations de la société civile canadienne (OSC) actives dans le domaine du développement international, accuse un retard de plusieurs mois dans l’annonce des résultats de ses derniers appels de propositions, ce dont le secteur se ressent sérieusement. (6 décembre 2011)

La coalition canadienne pour le développement international félicite l’ACDI pour son avancée vers plus de transparence
Ottawa - Le CCCI accueille l’annonce par l’ACDI de son adhésion à l’Initiative internationale pour la transparence de l’aide (IITA), un engagement pris la veille de l’ouverture du Forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide. (29 novembre 2011)

Une « nouvelle donne » entre l’ACDI et les ONG canadiennes
Ottawa - Le CCCI demande que soit conclue une nouvelle « entente de coopération » avec l’ACDI, qui établirait des principes et des engagements communs de soutien mutuel.
(21 mars, 2011)

Priorités internationales ‐ un budget 2011 déphasé par rapport aux valeurs canadiennes
L’aide au développement et les changements climatiques doivent primer sur les dépenses militaires (17 mars 2011)

Lettre ouverte à la Ministre de la Coopération internationale
Lettre ouverte à la Ministre Bev Oda à propos de la nouvelle orientation de la Direction générale des Partenariats avec les Canadiens.
(26 novembre 2010)

La nouvelle tentative du Canada pour améliorer l’efficacité de l’aide rate sa cible
Ottawa — La nouvelle approche du gouvernement canadien pour mobiliser les Canadiens et les organisations en matière de développement international est peut-être bonne, mais c’est la première fois que la plupart des organisations canadiennes de développement international en entendent parler. (Le 29 juillet 2010)

Voices-Voix demande au gouvernement d’agir en toute transparence et de respecter la démocratie et la liberté d’expression
Une nouvelle coalition, Voices-Voix, tire la sonnette d’alarme, estimant que la qualité et la santé de la vie démocratique au Canada sont sérieusement menacées. Voices-Voix diffuse aujourd’hui sa Déclaration « Élevez la voix! », signée par des organismes militant pour les droits de la personne, des organisations environnementales, confessionnelles, celles axées sur le développement, des groupes de femmes et d’étudiants ainsi que des syndicats. (le 17 juin 2010)

L’entente Canada-Colombie sur les droits de la personne est une « coquille vide », selon les leaders de la société civil
Ottawa – Aujourd’hui, les libéraux ont serré les rangs avec les conservateurs et ont mis fin à deux ans de débats publics orageux, en votant une loi qui ratifiera l’accord de libre-échange avec la Colombie de même qu’une nouvelle entente sur les droits de la personne qui, d’après les leaders de la société civile, révise à la baisse les exigences en matière de respect des droits fondamentaux. (le 15 juin 2010)

Le financement du CCCI par l’ACDI est menacé
Le milieu canadien de l’aide internationale risque de perdre un ardent défenseur des pauvres de la planète
La plus grande incertitude règne au sujet des fonds que l’Agence canadienne de développement international (ACDI) octroie au Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI), la plus importante coalition canadienne de lutte contre la pauvreté dans le monde. C’est une voix cruciale et respectée, attentive aux besoins des pauvres qui serait réduite au silence si l’Agence cessait de financer le CCCI. (le 2 juin 2010)

Inertie dans l’application d’une loi qui devait faire date
Deux ans après l’adoption de la Loi sur la responsabilité en matière d’aide au développement officielle, le gouvernement « ne répond en rien à l’esprit de la Loi ni à l’intention du législateur », selon un rapport publié le 18 mai 2010.

Le Canada tourne le dos aux personnes vivant dans la pauvreté : l'enveloppe de l'aide étrangère mise à mal par le budget fédéral
Le Canada tourne le dos aux plus démunis. Aujourd'hui, le ministre des Finances Jim Flaherty a en effet annoncé qu'il gelait l'aide étrangère. « Ce que le gouvernement se devait de faire, c'était de prendre des engagements fermes envers les populations les plus démunies, celles qui souffrent le plus de la crise financière, affirme Gerry Barr, président-directeur général du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI). Au lieu de cela, on tourne le dos aux plus pauvres et aux plus vulnérables des pays en développement. » (le 4 mars 2010)

La pauvreté, le changement climatique et la réforme financière doivent à l'ordre du jour du G8-G20. - Les représentants de groupes de lutte contre la pauvreté et environnementaux présenteront aux médias leur point de vue sur les priorités de la société civile canadienne concernant les sommets du G8 et du G20, le 26 janvier de 10 h 00 à 11 h 00 à l’Amphithéâtre national de la presse. La pauvreté, le changement climatique et la crise économique sont des problèmes qui menacent la vie de millions de personnes partout au monde et qui doivent être traités au cours des sommets du G8 et du G20. (le 22 janvier 2010)

Reconstruction d’Haïti : les dirigeants internationaux doivent exiger la participation du peuple haïtien dans le processus
Les dirigeants internationaux réunis à Montréal pour discuter de la reconstruction d’Haïti doivent faire pression pour la participation du peuple haïtien, la promotion des intérêts des femmes et des jeunes et une coordination des efforts sous la direction des Nations Unies, exhorte un regroupement d’agences canadiennes d’aide internationale. (le 25 janvier 2010)

Lettre ouverte à la ministre de la Coopération internationale
Je vous écris au nom des 90 membres du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI) pour vous faire part de la profonde déception qu’éprouve le secteur à l’annonce du non-renouvellement du financement de KAIROS.  Nous voulons tout d’abord souligner que KAIROS, depuis longtemps un membre hautement respecté du CCCI, a été faussement et publiquement taxé d’antisémitisme par un ministre du gouvernement fédéral. En second lieu, malgré les réponses adressées à KAIROS et au Parlement, il s’est avéré que votre décision d’interrompre le financement de cette organisation en tant que partenaire de l’Agence canadienne de développement (ACDI) repose sur une raison purement politique. (le 21 décembre 2009)

Une coalition presse le Canada de ne pas reconnaître les « élections controversées » au Honduras
Une coalition d’organisations canadiennes à vocation missionnaire, d’aide au développement et de défense des droits de la personne fait pression auprès du gouvernement du Canada pour qu’il s’abstienne d’imiter les États­Unis en reconnaissant les élections controversées qui se tiendront au Honduras le 29 novembre prochain. Ils réclament de nouvelles mesures visant à soutenir la démocratie dans ce pays d’Amérique centrale.

Rapport de la vérificatrice générale - Le CCCI est d’accord avec les recommandations du rapport de la vérificatrice générale, selon lesquelles l’aide au développement doit être plus stable et prévisible, et que les processus décisionnels doivent être simplifiés. Dans les faits, toutefois, on n’observe rien qui soit stable, prévisible ou simple. (le 3 novembre)

D'éminents Canadiens et Canadiennes demandent à Michael Ignatieff de faire triompher les droits de la personne avant le libre-échange en Colombie - Plus de 50 personnes éminentes et d'organisations du Canada et du Québec ont écrit au chef du Parti libéral Michael Ignatieff afin de l'exhorter à empêcher la ratification du projet d'accord de libre échange entre le Canada et la Colombie jusqu'à ce qu'une évaluation entière et indépendante de l'incidence de l'accord sur les droits de la personne ait été exécutée. (le 30 avril 2009)

La société civile fait ses recommandations au Canada en vue du 5e Sommet des Amériques qui se tiendra du 17 au 19 avril 2009 à l'île de Trinitéle - Le 5e Sommet des Amériques pourrait s'avérer un moment décisif pour le Canada en matière de politique à l'égard des Amériques. Voilà le principal message que l'on peut tirer de l'exposé de position que le Groupe d'orientation politique pour les Amériques (GOPA). (le 15 avril 2009)

Le CCCI engage le Premier ministre à donner la priorité à la sécurité des civils en Afghanistan durant le sommet de l'OTAN - Dans une lettre au premier ministre Stephen Harper, à la veille du Sommet de l'OTAN qui se tiendra à Strasbourg les 3 et 4 avril, Gerry Barr, président-directeur général du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI), engage M. Harper à assumer le rôle de leader en préconisant des mesures susceptibles d'améliorer la sécurité et la protection des civils dans une situation de conflit, en particulier, les personnes œuvrant au développement et à l'aide humanitaire en Afghanistan.
(le 1er avril)

Le CCCI analyse l'accord de libre-échange avec la Colombie - Le CCCI publie son analyse portant sur le texte de l'accord de libre-échange entre le Canada et la Colombie, texte que le gouvernement a déposé en chambre. Le document intitulé Aggraver une situation problématique est une initiative du CCCI réalisée en collaboration avec l'Association canadienne des avocats du mouvement syndical, le Congrès du travail du Canada et le Centre canadien des politiques alternatives. (le 26 mars 2009)

Les populations démunies de la planète sont les plus touchées par la crise financière mondiale, mais le budget fédéral n'en tient pas compte - La crise financière et économique mondiale sera dévastatrice pour les populations pauvres de la planète, ce qui risque de donner lieu à plusieurs tragédies. Malheureusement, il n'a nullement été question d'aide à l'étranger dans le budget que le gouvernement fédéral a déposé.  (le 27 janvier 2009)

La signature de l'accord de libre-échange avec la Colombie cause de grandes préoccupations humanitaires -  Amnistie internationale et le Conseil canadien pour la coopération internationale sont profondément préoccupés par le fait que le Canada et la Colombie ont signé un accord de libre-échange sans tenir compte des graves violations des droits de la personne qui sont très répandues en Colombie et qui continuent d'être la réalité quotidienne de ce pays. (le 24 novembre 2008)

Le Canada ne doit pas tourner le dos à la République démocratique du Congo - La résolution du conflit en République démocratique du Congo (RDC) demeure illusoire malgré de nombreux efforts de paix. Selon un rapport rendu public par le Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI), le pays court le risque de submerger dans la violence à moins que la communauté internationale, y compris le Canada, ne maintienne un engagement en RDC. (rapport) (PDF 130 Kb) (le 12 novembre 2008)

Le Bilan de l'aide 2008 - L'aide étrangère échoue dans sa lutte contre la pauvreté mondiale - Selon un rapport, l'aide étrangère, que l'analyse soit quantitative ou qualitative, ne parvient pas à lutter efficacement contre la pauvreté mondiale. (document d'information) (le 11 septembre 2008) (PDF 103 Kb)


TOP
 
  • FLASH
  • Emploi
  • Programme en 10 points
  • Principes d'Istanbul
  • Code d'éthique
  • Devenez membre
  • COIN DES MEMBRES
  • Publications du CCCI
  • Emploi