Bulletin électronique du CCCI : septembre 2016 Facebook Twitter CCIC Blog
 

banner image

MOT DE LA PRÉSIDENTE

Le Canada est de retour sur la scène internationale

Il y a deux semaines, le gouvernement a organisé avec succès la 5e Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme à Montréal. Si l'objectif éta it de démontrer qu'on peut se fier au Canada pour rallier la communauté internationale autour d'enjeux internationaux pressants, on peut dire mission accomplie. Le Fonds a presque atteint la cible de 13 milliards de dollars en promesses de contribution (on en était à 12,9 milliards au dernier décompte, avec quelques engagements supplémentaires à annoncer) et le gouvernement a réussi à mobiliser ses hauts représentants, ses partenaires de la société civile et d'autres parties prenantes afin d'organiser un événement  stimulant de classe mondiale. 

Le premier ministre Trudeau, le gouverneur général Johnston, les ministres Bibeau, Philpott et Dion, la secrétaire parlementaire Gould, madame Sophie Grégoire-Trudeau et plusieurs autres se sont occupés d'organiser et de promouvoir la conférence, et de solliciter des promesses d'appui généreuses de la part des présidents, premiers ministres et ministres présents, dont certains prenaient un engagement financier pour la toute première fois. Parmi les autres acteurs importants de cette conférence, notons la présence de Michaëlle Jean, secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie, Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU et Bill Gates, co-président de la Fondation Gates (et partisan de longue date du Fonds).

Les groupes de la société civile ont été impliqués dans tous les aspects de la conférence, et les partenaires du secteur privé du Fonds mondial ont aussi été mobilisés. La tâche très importante de générer un élan, au Canada et au niveau mondial, en faveur de cette conférence a été menée à bien par un réseau de groupes de plaidoyer incluant Résultats Canada et la Coalition interagence sida et développement (CISD). D'autres groupes ont organisé des événements parallèles avec leurs partisans, tels que la campagne ONE fondée par Bono du groupe U2. Et la conférence a culminé avec un concert gratuit, organisé par Global Citizen, mettant en vedette plusieurs stars canadiennes et internationales, et auquel ont participé des milliers de militants de partout au Canada.  

Le Fonds mondial, créé en 2002 pour mobiliser des ressources destinées à combattre le sida, la tuberculose et le paludisme, est considéré comme un modèle de partenariat qui sauve des vies de manière efficace. Jusqu'à présent, on affirme que le Fonds a sauvé 20 millions de vie et que les nouvelles contributions promises lors de la conférence permettront de sauver 8 millions de vies supplémentaires au cours des trois prochaines années. Plus important encore, le Fonds vise à éliminer ces trois maladies d'ici 2030 - date à laquelle les objectifs de développement durables sont censés avoir mis fin à la pauvreté dans le monde.  

La contribution du Canada, qui avait déjà été annoncée en mai dernier, fut l'un des six plus importants engagements de la conférence. Il s'agit d’ailleurs d'une augmentation de 23 % par rapport à l'engagement précédent du Canada envers le Fonds mondial. Ce que nous ignorons encore, c'est d'où viendront ces sommes additionnelles - est-ce qu'elles se reflèteront par une augmentation du financement pour l'aide internationale dans le Budget 2017 et les budgets subséquents?  Est-ce que ces sommes seront détournées d'autres priorités de développement? Si c'est le cas, lesquelles? Ce sont là des questions importantes auxquelles il faudra répondre pour renforcer l'élan de leadership qui a été initié lors de la conférence. 

Pour construire sur cet élan, le Canada doit faire deux choses: premièrement, il doit passer de la parole aux actes, comme l'ont suggéré des leaders mondiaux tels Ban Ki-moon, et augmenter le budget de l'aide internationale afin de continuer à jouer un rôle de leader et de catalyseur sur une panoplie d'autres enjeux pressants. Pendant le sommet de deux jours, on a beaucoup parlé du caractère intégré des défis mondiaux auxquels nous faisons face actuellement - améliorer la santé et l'éducation, renforcer la paix et l'égalité, s'adapter  aux changements climatiques et les atténuer, et bien d'autres encore.  Et on a reconnu que l'époque où l'on traitait de ces enjeux en silos est révolue; cela signifie que l’on doit s'attaquer à ces enjeux tant chez nous qu'ailleurs dans le monde. Pour faire tout cela, il faut de toute urgence mobiliser davantage de ressources, et le Canada a une grande marge de manœuvre pour améliorer sa performance sur ce front. 

Deuxièmement, notre pays doit mettre à profit son leadership et sa capacité de mobilisation pour aborder des enjeux qui n'ont pas été défendus avec assez de vigueur par les autres - tels que toute la gamme des droits à la santé sexuelle et reproductive pour les femmes et les adolescentes. Le Canada est particulièrement bien placé pour fournir un leadership essentiel sur les questions de développement international sur la scène mondiale – c’est apparu très clairement en fin de semaine dernière.  Il doit maintenant utiliser cette position de manière intelligente pour se faire le champion des causes importantes, mais souvent négligées, qui ont le potentiel de changer la vie de millions de personnes à travers le monde. Il doit aussi accorder une attention toute particulière aux plus marginalisés, à ceux qui vivent dans les États fragiles, ainsi qu'aux femmes et aux filles.    

À ce stade critique, le Canada peut apporter au monde une contribution inestimable. Mais cette contribution sera insuffisante s'il ne parvient pas à mettre sur la table d'importantes ressources additionnelles.  

Solidairement,

Julia

Cette  lettre ouverte a été publiée initialement dans le Hill Times le 21 septembre 2016.

Cette chronique vous a fait réagir? J’aimerais lire vos commentaires! Veuillez les envoyer à Julia Sanchez.

NOUVELLES DU SECTEUR

Examen de l'aide internationale : prochaine étapes

Bien que le 31 juillet ait marqué la fin de la période de consultation dans la cadre de l'examen de l'aide internationale du gouvernement du Canada - un processus dans lequel le CCCI et ses membres se sont pleinement engagés- d'une certaine manière le véritable processus vient tout juste de commencer.  Les fonctionnaires du gouvernement sont à traiter plus de 1000 soumissions d'organisations et d'individus dans le but de formuler une nouvelle politique et un nouveau cadre de financement, tel que convenu dans la lettre de mandat de la ministre du Développement international. Un résumé des commentaires reçus doit être publié vers la mi-octobre et la ministre a indiqué que le nouveau cadre devrait être annoncé avant les vacances de Noël. Dans l'attente de cette annonce, le CCCI a recueilli plus de 80 soumissions de la part de ses membres, de ses alliés et de diverses coalitions afin de procéder à leur analyse et identifier les enjeux clés soulignés par ces groupes.  En prévision du Budget 2017, le CCCI a aussi commencé à réfléchir sérieusement au nouveau cadre de financement destiné à soutenir la mise en oeuvre de la nouvelle politique. Le CCCI travaille avec un groupe d'experts techniques pour discuter de différentes options pour augmenter l'enveloppe de  l'aide internationale, et il rencontrera des fonctionnaires du gouvernement pour discuter de ces options.

Nouveau groupe de référence sur l'Agence du revenu du Canada (ARC)

Au cours de la dernière année, le CCCI a entretenu un dialogue avec l'Agence du revenu du Canada (ARC), ainsi qu'avec d'autres parties prenantes importantes. L'objectif de ces discussions est d'accroître la compréhension et de clarifier l'application des règles de l'ARC, en particulier celles qui s'appliquent aux activités politiques, à la direction et au contrôle, et aux vérifications des organismes de bienfaisance - des règles qui ont toutes des conséquences importantes pour les partenariats et les programmes des OSC. Ce mois-ci, le CCCI a mis sur pied un groupe de référence sur l'ARC qui appuiera le travail du CCCI sur ces enjeux et dans le cadre des consultations à venir, et qui servira d'espace pour partager des informations et renforcer les connaissances et la compréhension du secteur. Étant donné le mandat du gouvernement visant à « moderniser les règles qui régissent les secteurs des organismes de bienfaisance et des organismes sans but lucratif », le temps est maintenant venu de passer collectivement à l'action.

Compte à rebours pour la rencontre ministérielle sur l'efficacité du développement

La deuxième Réunion de haut niveau (RHN2) du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (PMCED) se déroulera à Nairobi du 30 novembre au 1er décembre. Le CCCI et plusieurs de ses membres y seront. Le CCCI est un membre actif du Partenariat des OSC pour l'efficacité du développement (POED), l'organe de la société civile qui siège au comité de direction du PMCED, depuis sa création. Ce Forum a fait preuve de leadership pour faire adopter les Principes d'Istanbul à Busan en 2011, a exercé de la pression pour faire progresser la question de l'environnement porteur pour la société civile et les enjeux de l'efficacité du développement à la Réunion de haut niveau de Mexico en 2014, et il fait maintenant partie du comité qui négocie le document final du la RHN2.  Avant la rencontre de Nairobi, le POED a lancé #CSOCheck (CSO Effectiveness Awareness Check) – un nouvel outil en ligne pour aider les OSC à travers les monde à évaluer leur progrès en matière de mise en oeuvre des Principes d'Istanbul. Nous espérons que des centaines d'organisations à travers le Canada utiliseront le #CSOCheck NOW! Pour sa part, le CCCI a contribué à un rapport évaluant les progrès réalisés depuis Busan (dont les résultats serviront à alimenter la RHN2) et a rédigé un chapitre sur l'état de l'aide au Canada pour le  Rapport mondial sur la coopération technique de Reality of Aid. Le CCCI est également un membre actif du comité des communications du POED. Restez à l'affût pour les prochaines mises à jour!

Le GOPA suit l'évolution du nouvel accord de paix en Colombie

Le Groupe d'orientation politique pour les Amériques (GOPA) surveille étroitement les événements en Colombie suite à la signature de l'accord de paix entre le gouvernement et le FARC. Cet accord historique génère beaucoup d'espoir chez les Colombiens, qui rêvent d'un avenir meilleur. Les membres du GOPA travaillent depuis des décennies à promouvoir le respect des droits humains et des droits syndicaux, et pour demander la fin du conflit.  Les relations qu'ils entretiennent avec des organisations locales leur ont permis de forger de liens forts avec les populations locales.  La prochaine rencontre du GOPA, les 3 et 4 octobre à Ottawa, aura lieu juste après le plébiscite colombien. Ce sera donc une bonne occasion d'examiner cet accord important et de discuter du rôle du Canada. ¡Viva Colombia!

Le GTAP lance une recherche sur les activités minières aux Philippines

Le Groupe de travail Asie-Pacifique (GTAP) lance un projet de recherche sur les impacts des activités minières canadiennes aux Philippines. Un assistant de recherche a été embauché pour mener la recherche et l'analyse portant sur les entreprises minières qui opèrent dans ce pays.  Ce projet fournira aux membres du GTAP des outils de plaidoyer en lien avec cet enjeu important. 

Les groupes de travail régionaux maintenant présents sur les médias sociaux

En s'appuyant sur un certain nombre d'initiatives existantes, les groupes de travail régionaux (GTR) du CCCI ont développé une nouvelle stratégie de communication et de sensibilisation. Celle-ci a pour but d'améliorer les communications entre les membres afin de les aider à partager et à réseauter; d'accroître la publicité pour leurs événements et campagnes; de positionner leurs enjeux sur l'écran radar des décideurs; et d'améliorer leur rayonnement auprès du public.  Les GTR prévoient atteindre ces objectifs grâce à un nouveau calendrier partagé et à leur présence sur les médias sociaux. Les GTR vont dorénavant être actifs sur les médias sociaux, à travers les comptes du CCCI, en utilisant des mots-clics personnalisés pour chacune des régions (#CCICAmericas, #CCCIAmériques, #CCICAfrica, #CCCIAfrique, #CCICAsiaPacific, #CCCIAsiePacifique).

Bienvenue Sara!

Sara Le CCCI est heureux d'accueillir Sara Thaw en tant que nouvelle agente des projets spéciaux. Sara appuiera les activités et les événements du CCCI liés à la sensibilisation et à la mobilisation des membres, ainsi que certains projets de communication. Les membres du CCCI sont déjà familiers avec Sara puisqu'elle fut la dynamique coordonnatrice de notre Conférence annuelle 2016, ainsi que notre assistante spéciale dans le cadre du processus d'examen de l'aide internationale. Avant de se joindre au CCCI, Sara a travaillé à l'Ambassade royale de Norvège, avec le Groupe Alpheus, ainsi qu'à l'Université d'Uppsala. Elle a de l'expérience en recherche, en communication et en sensibilisation, et elle est passionnée par les droits humains, la coopération internationale et l'engagement du public.  Sara possède une maîtrise en études politiques et internationales (avec une spécialisation en études eurasiennes et russes), ainsi qu'un baccalauréat combiné en anthropologie sociale et en études contemporaines

PROFIL D'UN MEMBRE : CISD

Oxfam Québec - profile
Robin Montgomery présente une déclaration conjointe des organisations de la société civile pendant la 38e réunion du Conseil de coordination du programme de UNAIDS en juin 2016 à Genève, Suisse. La déclaration demande aux états membres et à UNAIDS de veiller à ce que la santé et les droits sexuels et reproductifs soient protégés dans la lutte pour mettre fin au VIH d'ici 2030.

Ce mois-ci, le CCCI a rencontré Robin Montgomery, directrice générale de la Coalition interagence sida et développement (CISD), pour discuter du leadership du Canada en lien  avec le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, d’un nouveau projet avec CARE Canada, de trois enjeux prioritaires pour le développement international, et de bien d’autres sujets!

Le 16 septembre, le premier ministre Trudeau a annoncé un engagement de 12,9 milliards de dollars américains lors de la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial à Montréal. Qu'est-ce que ce financement signifie pour le sida, la tuberculose et le paludisme? Et qu'est-ce qu'il reste encore à faire?

La 5e Conférence de reconstitution des ressources a été l'occasion d'une grande démonstration du leadership canadien. Le Canada a rassemblé les leaders mondiaux qui se sont engagés à investir près de 13 milliards de dollars, permettant ainsi au Fonds mondial de poursuivre sont travail important pour accroître l'accès à la prévention, aux traitements, aux soins et aux services de soutien qui sauvent des vies parmi les populations les plus vulnérables et les plus marginalisées à travers le monde. 

De plusieurs façons, cette 5e Conférence de reconstitution du Fonds constituait un test décisif  - non seulement en termes d'engagement global pour la réalisation des objectifs de 2030 et, de manière plus immédiate, des cibles d'accélération de la riposte d'ONUSIDA - mais aussi de notre engagement global quant à la manière d'y parvenir.

     Lire la suite

MEMBRES EN ACTION

Au cœur de l'action - Développement et Paix

La petite agriculture familiale nourrit la vaste majorité de la population de la planète en utilisant moins du quart des terres agricoles. Dans le cadre de sa campagne de l'automne, Développement et Paix lance un appel pour soutenir un modèle agricole qui permette à ses artisans, d’ici et d’ailleurs, de vivre dignement et de nourrir nos communautés tout en respectant notre maison commune, la Terre. En plus de sa campagne Au cœur de l'action, Développement et Paix invite aussi les Canadiens à célébrer 50 ans de solidarité en redécouvrant les moments charnières de l'organisation au cours des 50 dernières années et en renouvelant leur engagement pour un monde juste.

Décentralisation et fédéralisme: vidéos éducatives du Forum des Fédérations

Utiliser la vidéo pour parler de sujets aussi complexes et abstraits que la décentralisation et le fédéralisme représente un défi. Le Forum des Fédérations est parvenu à relever ce défi en produisant une série vidéo éducative en cinq parties sur la décentralisation, en prenant le Canada, l'Afrique du Sud et la Suisse comme principales études de cas.  Le Forum a également produit une vidéo et un guide qui présentent le portrait la transition vers le fédéralisme démocratique au Népal.

Des groupes lancent Aid4Agriculture

Une coalition informelle d'ONG et d'autres partenaires demandent au gouvernement canadien de faire du soutien au développement agricole un nouvel investissement phare.  Investir en agriculture dans les pays en développement, surtout dans l'agriculture à petite échelle, produit plusieurs bénéfices.  C'est un moyen efficace de réduire la pauvreté et de combattre la faim, et cela contribue à un monde plus juste. Cependant, depuis 2010-11, le soutien à l'agriculture a diminué de près de 30 %, se situant aujourd'hui à 350 millions de dollars par année, malgré le fait que les besoins demeurent énormes. Avec Aid4Agriculture, le groupe demande aux fonctionnaires et aux décideurs canadiens d'augmenter l'aide internationale du Canada dans le secteur de l'agriculture et de soutenir les petits exploitants agricoles dans les pays en développement, en particulier les femmes.

Programmes de leaderships et bourses au Coady Institute

L’appel pour les Programmes d’éducation en leadership du Coady International Institute est ouvert. Les programmes offerts par le Coady Institute visent à équiper les leaders du développement avec la pensée critique, les compétences pratiques et les outils pour appuyer les communautés qui s’organisent pour le changement. Offerts à l’Université Saint-Francis-Xavier, les programmes aident les leaders à aborder les priorités mondiales établies en 2015  par les objectifs de développement durable. L’approche du développement communautaire de Coady, fondée sur les atouts et sur les citoyens, reconnaît les forces et les ressources qui existent au sein de toutes les communautés et le potentiel de réaliser le changement en partenariats avec d’autres. L’horaire du programme contient des liens vers des descriptions de cours, des informations sur les bourses et les dates limites pour postuler.

VAUT LE COUP D'ŒIL

Du nouveau dans Development Unplugged

Development UnpluggedParmi les articles les plus récents publiés dans le blogue du CCCI, Development Unplugged, notons une réflexion post-Forum social mondial; un commentaire sur la dernière rencontre du G20 et sur le manque d'engagement envers les plus pauvres; un article sur la nécessité d'assurer la cohérence des politiques dans la mise en oeuvre des objectifs de développement durable; une réflexion sur l'engagement des jeunes autour du Programme 2030; ainsi qu'une série spéciale avec le CISD inspirée par la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial à Montréal.

Nouveau rapport d'Amnistie: Défendre la terre avec notre sang

« Une vague insidieuse de menaces, de fausses accusations, de campagnes de salissage, d'attaques et d'assassinats visant des défenseurs de l'environnement et des militants du droit à la terre au cours des derniers mois ont fait du Honduras et du Guatemala les pays les plus dangereux  de la planète pour ceux qui tentent de protéger les ressources naturelles », conclut Amnistie internationale dans un nouveau rapport  publié six mois après le meurtre de la leader autochtone Berta Cáceres. Le rapport « We defend the land with our blood » examine l'augmentation croissante de la stigmatisation, des menaces, des attaques, des meurtres et des injustices auxquels font face les individus et les communautés qui luttent pour protéger l'environnement contre l'exploitation minière, l’exploitation forestière et les projets hydroélectriques à grande échelle.

Dialogues nationaux sur le Partenariat : ne laisser personne derrière

L'idée qu'il ne faut laisser personne derrière est au cœur des objectifs mondiaux. Pour assurer l'atteinte de cet objectif, trois organisations à but non lucratif internationales (CIVICUS, Development Initiatives et Project Everyone) unissent leurs forces dans le cadre d'une nouvelle initiative appelée le Partenariat pour ne laisser personne derrière (Leave No-one Behind Partnership) qui vise à soutenir directement les intérêts des populations les plus pauvres et les plus marginalisées du monde.  Les organisations de la société civile sont invitées à participer à une consultation en ligne (5-10 minutes) pour déterminer quels sont les groupes et les communautés les plus exclus dans leur localité dans 30 pays; leur niveau d'accès aux ressources et aux services fournis par le gouvernement et les programmes d'aide; et leur niveau d'implication dans les prises de décision du gouvernement concernant l'allocation des ressources et des services. Les OSC canadiennes sont invitées à partagées le lien avec leurs organisations partenaires dans ces pays.

Évaluation de la prise de conscience des OSC par rapport à leur efficacité

L'évaluation de la prise de conscience des OSC  par rapport à leur efficacité (CSO Effectiveness Awareness Check) est une initiative du Groupe de travail sur l'efficacité du développement des OSC du Partenariat des OSC pour l’efficacité du développement (POED) conçue pour aider les OSC à travers le monde à évaluer leur progrès en matière de mise en oeuvre des Principes d'Istanbul pour l'efficacité des OSC en matière de développement et pour la reddition de compte. En répondant à ce test, « les OSC contribuent à la production de données sur leur engagement à améliorer leur propre efficacité sur les plans du développement et de la reddition de compte dans un contexte où elles tentent de relever le défi d'être au service des gens ».

Évaluez la gestion des rassemblements dans votre pays

Le Conseil des droits de l'homme a demandé en 2014 que le Rapporteur spécial sur le droit de réunion pacifique et la liberté d’association, Maina Kiai, et le Rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Christof Heyns, préparent un rapport conjoint sur la bonne gestion des rassemblements. Ce rapport (A/HRC/31/66), publié en mars 2016, a compilé une série de recommandations pratiques pour la gestion des rassemblements.  Cette liste de contrôle (100 indicateurs) est une publication complémentaire à ce rapport, conçue comme un outil facile à utiliser:  (1) pour déterminer quelles recommandations contenues dans le rapport sont déjà en place au niveau national, et (2) pour évaluer la gestion des rassemblements par les autorités nationales et locales.

Perception publique des succès dans la lutte contre la pauvreté

La lutte contre la pauvreté mondiale a remporté de très grands succès, mais la bataille est en train d'être perdue sur un terrain crucial - dans l'esprit des gens. Une nouvelle enquête mondiale publiée par la firme de recherche néerlandaise Motivaction, et qui porte sur les valeurs, les styles de vie des gens et leur perception de la pauvreté mondiale, révèle que 87 % des gens à travers le monde croient que la pauvreté mondiale est restée la même ou s'est accrue au cours des 20 dernières années, alors que c'est exactement le contraire qui s'est produit : elle a été réduite de moitié.  L'enquête de Motivaction, intitulée Glocalities, a permis d'interroger 26 000 personnes dans 24 pays et 15 langues différentes.  L'enquête était appuyée par la Fondation Bill & Melinda Gates, et Motivaction a collaboré avec Oxfam et Global Citizen pour aider à définir le travail contre la pauvreté.

Nouveau rapport: Les femmes, l'entreprise et le droit 2016

Les femmes, l'entreprise et le droit est un produit du groupe de la Banque mondiale qui recueille des données sur les lois et les règlements qui restreignent l'entrepreneuriat et l'emploi chez les femmes. Le récent rapport Parvenir à l'égalité examine les barrières légales et règlementaires à l'entrepreneuriat et à l'emploi  chez les femmes dans 173 économies. Il fournit des mesures quantitatives des lois et des règlements qui affectent les opportunités économiques des femmes. Une version plus courte, qui présente les principales conclusions, est également disponible.

Corruption dans la chaîne de valeur du secteur extractif, par l’OCDE

Un cas sur cinq de corruption chez les entreprises transnationales survient dans le secteur extractif. Dans ce secteur, la corruption est devenue extrêmement complexe et sophistiquée, affectant chaque maillon de la chaîne de valeur et résultant en des pertes de revenus potentiels énormes pour l'État. Un nouveau rapport de l'OCDE vise à aider les décideurs politiques, les responsables de l'application des lois et les parties prenantes à renforcer les efforts de prévention, tant au niveau du public que du privé, grâce à une meilleure compréhension et à une plus grande sensibilisation aux risques et aux mécanismes de corruption.

Pétition contre « Le Bouton »

Au Sommet sur la sécurité nucléaire qui a eu lieu à Washington (D.C.) en avril, le Canada a promis de « montrer l’exemple » pour ce qui est de mater une menace à la sécurité émergente : la possibilité que des terroristes attaquent à l’arme nucléaire.  En tant que membre du Réseau canadien pour l’abolition des armes nucléaires (RCAAN), l’ACNU a lancé une pétition demandant au gouvernement du Canada d’assumer la direction des démarches internationales en faveur de l’abolition des armes nucléaires. Cette pétition fait suite à l'appel à l'action lancé par le RCAAN et qui recommandait vivement au gouvernement canadien de parrainer une résolution cet automne à l’Assemblée générale de l’ONU.

4e cours sur le leadership de Global Citizen

Le Global Citizens' Initiative (TGCI) est une ONG internationale dont la mission est de promouvoir la pratique de la citoyenneté mondiale et de constituer un groupe de leaders ouverts sur le monde dans les pays à travers la planète. Elle offre annuellement un cours en ligne destiné aux jeunes professionnels du développement, ainsi qu'aux professionnels de mi-carrière qui travaillent dans des ONG, des institutions de recherche et des entreprises, avec pour objectif de développer les compétences des participants pour qu'ils puissent traiter des enjeux mondiaux au sein de leur pays et entre les pays.

 

LE CCCI DANS LES MÉDIAS

Canada is back on the global stage
The Hill Times | 21 septembre 2016

Development Cooperation: A Closer Look at the new Development Agenda and Canada’s International Assistance Review
Policy Talks | 5 septembre 2016

Where does Canada stand on silencing dissent today? (video)
Voices-Voix | 11 août 2016

La mise en œuvre des ODD (video)
AQOCI – CCIC | 10 août 2016

LE CCCI PRÉSENTE

Rencontre semestrielle du Groupe d'orientation politique pour les Amériques
3-4 octobre 2016
STTP, 377 rue Bank, Ottawa
Pour plus d'information: ibourassa@ccic.ca

Rencontre de consultation avec la Banque asiatique de développement
Groupe de travail Asie-Pacifique
13 octobre de 13h30 à 15h30
Édifice CCCI/Oxfam
Veuillez confirmer votre participation avant le 10 octobre: ibourassa@ccic.ca

ÉVÉNEMENTS

One World Film Festival
Ottawa, Ontario
29 septembre au 2 octobre 2016

Women's Health and the Power of Women-Centred HIV-Prevention – ICAD/IPM
Ottawa, Ontario
5 octobre 2016

Securing the Future of Immigration in Canada – the PANEL
Ottawa, Ontario
17 octobre 2016

Journées québécoises de la solidarité internationale: À humanité variable – AQOCI
À travers le Québec
3-12 novembre 2016


Pour publier un article dans Flash!, prière de l'envoyer à Chantal Havard. À noter que les articles doivent contenir max. 150 mots.

Conseil canadien pour la coopération internationale
39 avenue McArthur
Ottawa (Ontario)
K1L 8L7

www.ccic.ca
Contactez-nous