Bulletin électronique du CCCI : avril 2016 Facebook Twitter CCIC Blog
 

banner image

MOT DE LA PRÉSIDENTE

Bientôt un nouveau cadre de politiques et de financement!

Julia SanchezIl y a un dicton en Amérique latine qui selon Wikipedia signifie « comme une bouffée d'air frais», mais qui se traduit littéralement par « comme les pluies du mois de mai ». Lorsque quelque chose qui était attendu avec impatience ou dont on avait grandement besoin se produit, quelque chose qui fera une différence importante pour l'avenir, le dicton dit que c'est « como agua de Mayo ». Le dicton décrit à quel point la saison des pluies est la bienvenue lorsqu'elle arrive finalement après plusieurs mois chauds et secs; et comment une bonne saison des pluies, au moment opportun, peut être déterminante pour une bonne récolte.

Alors que le mois de mai est à nos portes, la rumeur veut que presque tout est en place pour le lancement du processus de révision du cadre de politiques et de financement évoqué dans la lettre de mandat de la ministre Bibeau. Il semble qu'un document d'orientation proposant des orientations prioritaires pour le gouvernement en développement international sera rendu public. Les gens seront invités à faire part de leurs commentaires via un portail web et une série de discussions thématiques en tables rondes seront organisées également. Les Canadiens, les organisations canadiennes, ainsi que les parlementaires, les partenaires des pays en développement et les organisations internationales seront invités à donner leur avis. Vers la fin de l'été ou au début de l'automne, la ministre Bibeau devrait être en mesure d'annoncer les nouvelles priorités du gouvernement sur la base de ce processus.

Le CCCI a accueilli favorablement cette révision comme un processus dont nous avions grandement besoin afin de moderniser et de clarifier l'engagement du Canada dans le cadre du contexte mondial changeant pour la coopération internationale. Le Programme 2030, l'Accord de Paris sur le climat et les besoins humanitaires croissants, pour ne nommer que ceux-là, nous obligent à revoir nos priorités et nos approches. Devant le manque de politiques publiques et le caractère inadéquat des mécanismes de financement actuels, le gouvernement canadien est mal outillé pour fournir du leadership et insuffler le dynamisme nécessaire pour repositionner le Canada sur la scène mondiale - ce qui est une ambition très claire de ce gouvernement. Tel que documenté dans le cadre du dernier examen par les pairs de l'OCDE , et amplifié maintenant par l'adoption de nouveaux accords mondiaux, il nous manque un cadre stratégique clair pour la coopération au développement à l'échelle mondiale. Cela nécessite une déclaration générale dans laquelle se retrouveront nos diverses priorités thématiques et qui sera accompagnée de documents d'orientation, ainsi qu'une stratégie claire pour assurer la cohérence entre ces politiques et l'ensemble de nos politiques liées aux affaires étrangères et au commerce.  L'absence d'un tel cadre a conduit à un vide politique au cours des dernières années sur la plupart des enjeux thématiques et opérationnels.  Le processus de révision du cadre de politiques et de financement devrait combler ces lacunes importantes, ou du moins  offrir une base solide sur laquelle (re)bâtir un ensemble de politiques au cours des prochains mois et des prochaines années.

Le CCCI a fournit des commentaires à Affaires mondiales Canada de manière formelle et informelle jusqu'à présent, proposant des idées quant aux différentes façons dont les organisations de la société civile et le gouvernement pourraient collaborer afin de tirer le maximum de ce processus de révision.  Nous avons insisté sur l'importance de concevoir un processus inclusif qui permettra à toutes les parties prenantes, à travers le pays et au niveau international, d'avoir leur mot à dire dans le processus de révision. Et nous avons aussi souligné l'importance de mettre en place un processus ouvert et transparent qui permettra un véritable engagement des parties prenantes et qui mènera à l'élaboration d'un cadre de politiques et de financement grandement amélioré.  Suite à la série de webinaires que nous avons organisés avec nos membres à la fin avril sur la question du processus de révision, nous avons préparé un court mémoire qui aborde ces points importants ainsi que d'autres éléments. Et nous sommes maintenant prêts à mobiliser et à appuyer notre secteur afin qu'il participe le plus activement possible à ce processus de révision.

Restez à l'affût pour plus d'information sur les webinaires à venir et sur les occasions qui vous seront offertes de fournir vos idées et vos commentaires sur le mémoire du CCCI, ainsi que sur les occasions de collaborer avec d'autres groupes autour de vous pour préparer vos mémoires, au besoin. Nous prévoyons aussi que le CCCI sera appelé à faciliter la coordination et la participation de la société civile lors des tables rondes thématiques afin de maximiser l'efficacité de ces plateformes de dialogue. Il s'agit d'un rôle important que nous pensons être en mesure de jouer afin de concentrer nos apports collectifs et d'avoir une plus grande influence sur le processus.  Nous ne saurions trop insister sur l'importance du processus de révision qui sera lancé en mai - il est crucial que notre secteur, comme partie prenante, participe le plus activement possible au processus afin d'en influencer les résultats.  C'est important du point de vue des politiques, mais c'est important aussi du point de vue du financement. Tel que noté dans le budget 2016, les résultats de ce processus de révision influenceront le budget 2017. Les enjeux pourraient difficilement être plus importants!

Au CCCI, nous nous réjouissons à l'avance de travailler avec un grand nombre d'entre vous dans le cadre de cette occasion stratégique pour influencer les priorités canadiennes en matière de développement international.  J'ai mon parapluie et j'ai enfilé mes bottes de caoutchouc. Je suis prête pour la pluie - j'espère que vous l'êtes aussi!

Solidairement,

Julia

Cette chronique vous a fait réagir? J’aimerais lire vos commentaires! Veuillez les envoyer à Julia Sanchez.

 

NOUVELLES DU SECTEUR

Ouvertures de postes dans le secteur!

Vous êtes passionné du développement international ou de l'aide humanitaire et vous êtes à la recherche d’un poste stimulant dans le secteur? Assurez-vous d'ajouter la  rubrique d'emploi du CCCI à vos favoris! La rubrique d’emploi est une des plus achalandée!  Vétérinaires sans frontières, CUSO International et UNITERRA, entre autres, sont en période de recrutement. Si votre organisation souhaite afficher un poste, faites parvenir l'information à: jobs@ccic.ca.  Vous pouvez suivre le CCCI également sur LinkedIn, où nous faisons la promotion d'emplois, de rapports et d'événements! 

À une semaine de la conférence annuelle du CCCI

La conférence 2016 du CCCI « Sommes-nous à la hauteur? Le rôle des OSC dans la mise en oeuvre du programme 2030 » approche à grands pas. Joignez-vous à nous à Ottawa pour deux journées de discussions passionnantes et de présentations inspirantes! Jetez un coup d'œil au programme complet pour identifier les séances auxquelles vous participerez et les conférenciers que vous aimeriez rencontrer. Les places sont limitées, alors inscrivez-vous dès maintenant! Si vous avez des questions sur la conférence, veuillez écrire à sthaw@ccic.ca.

Événement public gratuit du CCCI sur l'action humanitaire - invitez vos amis!

Le 10 mai, le CCCI organisera un événement public gratuit à Ottawa intitulé « Le Canada au Sommet humanitaire mondial :  faire preuve de leadership et laisser un héritage ». Une foire humanitaire, un panel d'experts humanitaires, un panel de représentants politiques composé de représentants des différents partis, ainsi qu'une réception de réseautage figureront au menu de cette soirée. Inscrivez-vous dès maintenant et passez le mot!

Selon l'OCDE le Canada est de retour ; vraiment?

Les chiffres provisoires de l'aide pour 2015, annoncés au début avril par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), montre que l'aide publique au développement (APD) du Canada a augmenté en termes réels, passant de 4,240 milliards de dollars l'année précédente à 4,965 milliards de dollars. Le ratio de l'APD par rapport au revenu national brut (RNB), qui était descendu à 0,24 % en 2014 - soit le niveau le plus bas au cours des deux dernières décennies - a remonté à 0,28 %. Bien qu’il soit encourageant de voir que le Canada a augmenté son aide depuis la dernière année, une telle hausse est malheureusement exagérée. Tel que noté dans  Le point sur l'aide publique au développement canadienne, publié en janvier par le CCCI, notre APD en 2015 a été plus élevée en raison de deux augmentations ponctuelles de l’aide canadienne - un prêt conditionnel à l’Ukraine et un paiement en double à la Banque mondiale suite à un changement technique quant à la manière d’effectuer les paiements, et du soutien apporté dans le contexte de la crise en Syrie. Toutefois, l’enveloppe de l’aide internationale (EAI) – une mesure plus exacte de nos engagements réels en matière d’aide pour réduire la pauvreté dans les pays en développement – est demeurée stable cette année-là. Bien que les chiffres de l'aide au développement globale aient augmenté en 2015, des groupes en Europe ont fait part de leurs réserves par rapport à ces chiffres en soulignant qu'ils reflètent surtout les augmentations massives des coûts liés aux réfugiés dans les pays hôtes – coûts qui sont comptabilisés dans l'APD et qui ont doublé par rapport à l'année précédente.

L'aide canadienne devient plus transparente

Le nouvel Indice de transparence de l'aide 2016 de Publiez ce que vous payez, publié en avril à Washington, montre que 25 % de l'aide au niveau mondial respecte désormais les normes mondiales en matière de transparence - une évaluation basée sur 39 indicateurs. En dépit des progrès réalisés au cours des cinq dernières années, la plupart des 46 donateurs d'aide compris dans cette étude n'ont pas respecté leur engagement. Par rapport aux années précédentes, la performance du Canada est considérée « bonne ». Mais les résultats sont mitigés. Affaires mondiales Canada se classe 2e, après l'agence d'aide au développement du Royaume-Uni (DfID), parmi les pays du G7 et elle a augmenté son niveau de transparence par rapport à 2014, passant de 71,7 % à 76,3 %;  mais elle a continué à descendre au classement général (de 8e en 2012 à 11e en 2014 et 12e en 2016) et, contrairement à d'autres donateurs (UNICEF, le Fonds mondial, la BAD et la BID), elle n'est pas encore parvenue à se classer dans la catégorie « très bonne ».  Alors qu’il assumera la présidence de l'Initiative internationale pour la transparence de l'aide (IITA) à partir d'avril, le Canada voudra sans doute faire mieux en 2018.

Fermer la boucle sur « On peut faire mieux 2015 »

Pour tous ceux d'entre nous qui travaillent en développement international ou sur d'autres enjeux mondiaux, 2015 a été une année excitante, avec l'adoption du Programme 2030 et de l'Accord de Paris sur les changements climatiques, ainsi qu'en raison de l'élection fédérale au pays.  Ce fut également une année où de nombreuses organisations et individus se sont rassemblés dans le cadre de la campagne « On peut faire mieux 2015 » pour demander au Canada de faire mieux dans la lutte contre les inégalités et les changements climatiques, pour la promotion des droits humains, des droits des femmes et de l'égalité entre les sexes, et pour la promotion du développement durable au pays comme à l'étranger.  La campagne, lancée sur la Colline parlementaire en février 2015, a culminé en octobre 2015 avec l'élection d'un nouveau gouvernement. Un sondage a été mené auprès des membres du CCCI pour évaluer les forces et les faiblesses de la campagne, et un webinaire sera organisé au début mai pour partager les résultats et les leçons de cette importante campagne. Pour plus d'information, veuillez communiquer avec Chantal Havard.

Le CCCI au forum d'InterAction

Le CCCI a été représenté cette année au Forum d'InterAction, à Washington DC, par l'analyste des politiques Gavin Charles. Entre les séances plénières sur la migration dans le monde et l'impact des technologies numériques sur les OSC internationales, et les ateliers sur les accords de commerce mondiaux et l'évaluation du financement innovant, ce fut une semaine chargée! Nos collègues d'InterAction ont organisé un événement fantastique et le CCCI se réjouit à l'idée d'accueillir à son tour InterAction alors que sa présidente, Lindsay Coates, sera de passage pour participer à notre conférence annuelle en mai.  Gavin a même trouvé le temps de participer à la foire et à la chasse au trésor annuelle des organisations d'InterAction, de laquelle le CCCI est sorti victorieux - remportant une inscription gratuite pour le Forum de l'an prochain! Nous serons de retour!

Un printemps bien chargé pour les groupes de travail régionaux

La coordonnatrice des groupes de travail régionaux, Isabelle Bourassa, a travaillé à l'organisation des rencontres annuelles des trois groupes de travail, consultant les membres pour en savoir davantage sur leurs principaux projets pour cette année et coordonnant des dialogues avec Affaires mondiales Canada. Le Groupe d'orientation politique pour les Amériques a tenu sa première rencontre annuelle à Montréal les 4 et 5 avril. Les membres présents en personne et via téléconférence ont contribué à la qualité de la programmation avec des séances sur la Colombie, le Honduras et le Sommet des leaders nord-américains. Chacun a contribué pleinement à la planification stratégique du GOPA pour l'année qui vient, une année cruciale en termes de recommandations politiques pour le nouveau gouvernement.  Le Groupe de travail Asie-Pacifique et le Forum Afrique-Canada tiendront leurs rencontres annuelles en juin (les dates exactes seront confirmées cette semaine).  Veuillez faire parvenir vos suggestions et vos idées à Isabelle Bourassa pour que nous puissions organiser des rencontres annuelles productives et pour poursuivre notre fructueuse collaboration.

ACORD, dernier récipiendaire du Fonds Betty Plewes

Le conseil d'administration du CCCI est heureux d'annoncer qu' ACORD  a récemment reçu le dernier versement du Fonds Betty Plewes. ACORD travaille dans 17 pays africains afin de promouvoir la justice sociale et l'élimination de la pauvreté. Le Fonds Betty Plewes a été créé au printemps 2000 par le conseil d'administration du CCCI pour rendre hommage à la contribution de Betty Plewes alors qu'elle était présidente-directrice générale du CCCI.  Le but du Fonds était d'offrir un prix à une organisation non-gouvernementale africaine impliquée dans la recherche et le développement de politiques liées aux enjeux prioritaires des femmes. Il visait à reconnaître le travail d'une organisation africaine et de fournir un appui flexible et fiable aux initiatives qui ne recevraient pas de financement provenant d'autres sources. Consultez le communiqué de presse ici.

Consultation sur le Sommet humanitaire mondial

Avec le Sommet humanitaire mondial qui se tiendra dans moins d'un mois, les 23 et 24 mai, le CCCI continue de discuter avec ses membres et des non-membres des responsabilités et des opportunités pour le Canada. Les thèmes du Sommet - allant de l'égalité entre les sexes et des déplacements forcés aux catastrophes climatiques et au financement de l'action humanitaire - représentent plusieurs des enjeux les plus pressants auxquels sont confrontés les systèmes humanitaires internationaux. Plus tôt ce mois-ci, le CCCI a participé à une consultation de la société civile avec le département de l'assistance humanitaire internationale d'Affaires mondiales Canada sur les enjeux humanitaires et notamment le rôle du Canada lors du Sommet. L'identité des leaders et les engagements de la délégation canadienne pour le Sommet sont toujours incertains. Le CCCI continue de collaborer avec d'autres groupes au sein de la communauté canadienne de l'humanitaire pour demander une participation forte et de haut niveau du Canada, ainsi que des engagements qui perdureront et grandiront au-delà du Sommet et qui reflèteront les besoins mondiaux énormes, incluant une politique humanitaire claire et l'augmentation du financement de base.  

Des nouvelles du Comité de la Chambre des communes

Le Comité permanent de la Chambre des communes sur les affaires étrangères et le développement international a entrepris une étude, proposée par la porte-parole du NPD en matière d'affaires étrangères, Hélène Laverdière, sur le soutien du Canada aux femmes, à la paix et à la sécurité. Le Comité a aussi accepté de conduire des études formelles sur une éventuelle Initiative canadienne de financement du développement et sur les pays de concentration actuels du Canada pour le développement international. Finalement, le Comité a invité le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, et la ministre du Développement international et de La Francophonie, Marie-Claude Bibeau, à témoigner en lien avec leurs lettres de mandat les 14 et 21 avril respectivement. La  ministre du Développement international a répondu à des questions sur des sujets comme les principes humanitaires, les priorités en matière de programmes, les objectifs de développement durable et la reddition de compte dans le secteur extractif. Les notes, la transcription et l'enregistrement vidéo de l'audience sont disponibles ici.

Une nouvelle adjointe de programme pour les groupes de travail en poste bientôt

Laura Avilos Nous sommes heureux d'annoncer qu'une nouvelle adjointe de programme pour les groupes de travail se joindra à l'équipe du CCCI le 29 avril. Laura Avalos a une grande expérience dans le secteur des ONG. Elle a travaillé avec les groupes de travail sur différents projets dans le passé et elle sera un atout pour le GOPA dans l'organisation d'événements et de rencontres.  Elle appuiera la coordonnatrice des groupes de travail régionaux sur le plan de la coordination, de la logistique et des tâches administratives. Bienvenue Laura!

Le Forum social mondial 2016 : rencontrer le monde à Montréal!

World Social ForumLes mouvements sociaux, les militants et les groupes progressistes de partout dans le monde se retrouveront à Montréal, du 9 au 14 août, pour le Forum social mondial! Cet événement unique est l’occasion de réseauter et d’échanger des idées, des pratiques et des stratégies pour créer un monde meilleur, avec moins de pauvreté et d’inégalités et plus d’inclusion. Le CCCI a organisé un webinaire le 21 avril dernier pour informer ses membres sur comment s’impliquer et tirer le meilleur du Forum, avec une présentation de Denis Côté, de l’AQOCI. Des informations très utiles ont été partagées sur le programme du Forum, l’emplacement, les thèmes, le processus, l’inscription et les dates importantes. La présentation a été envoyée aux membres du CCCI; contacter Chantal Havard si vous souhaitez avoir une copie. Vous pouvez vous inscrire au Forum à titre individuel ou comme organisation, et soumettre une idée d’atelier ou autres activités….mais ne tardez pas à le faire! Vous pouvez vous inscrire ici; pour plus d’information sur le FSM, consultez le site. Le CCCI y sera!

PROFIL D'UN MEMBRE : Unifor

Oxfam Québec - profile
Mohamad Alsadi, directeur du service des droits de la personne et du développement international, et la délégation syndicale canadienne au Bangladesh se sont joints au haut-commissaire canadien Benoît-Pierre Laramée lors d'une rencontre avec des représentants du ministère du Travail, le 17 février 2016, pour discuter de droits du travail et d'enjeux liés à la santé et à la sécurité des travailleurs.

Ce mois-ci, le CCCI a rencontré Mohamad Alsadi, directeur du service des droits de la personne et du développement international chez Unifor, pour discuter du 1er mai, du Fonds de justice sociale d'Unifor, de la priorité principale pour le gouvernement et de bien d'autres choses encore...

Le 1er mai est la Journée internationale des travailleurs. Pourquoi les Canadiens devraient-ils se préoccuper du 1er mai et quels sont les liens avec le développement international et l'aide humanitaire?

Le 1er mai est la Journée internationale des travailleurs et ses racines en Amérique du Nord sont liées à la lutte pour la journée de travail de huit heures. Il y a beaucoup de journées spéciales dans nos calendriers modernes, mais aucune qui peut remplacer le 1er mai, une occasion de célébrer tant les droits des travailleurs que la solidarité internationale.  Le mouvement pour la journée de travail de huit heures, qui a donné naissance à la fête du 1er mai, était très fort tant aux États-Unis qu'au Canada à la fin du 19e siècle.  Une manifestation pacifique au Haymarket Square de Chicago, en soutien à la grève des travailleurs qui demandaient la journée de huit heures, a été brutalement réprimée par la police le 4 mai 1894.  L'Association internationale des travailleurs a déclaré le 1er mai « Journée internationale des travailleurs » dans tous les pays pour démontrer sa solidarité avec les travailleurs de l'Amérique du Nord.  Depuis ce temps, à chaque année, des millions de travailleurs de partout à travers le monde marchent en appui aux droits du travail.  Nous sommes très heureux que le CCCI et le Flash! contribuent à faire connaître la signification du 1er mai à une nouvelle génération de travailleurs.

     Lire la suite

MEMBRES EN ACTION

#ImAFeminist – Oxfam Canada

Oxfam Canada a récemment lancé la campagne #ImAFeminist, qui invite le public à partager ses perspectives sur l'égalité entre les sexes et ce que ça signifie que d'être féministe en 2016. La campagne est basée sur un récent rapport publié par Oxfam Canada qui démontre que les femmes sont plus susceptibles d'être pauvres, de subir la violence et d'être affectées davantage et en premier lieu dans les situations de crises économiques et environnementales.

À la recherche des milliards perdus - Oxfam-Québec

Dans le contexte des « Panama Papers », Oxfam-Québec a récemment lancé une campagne et une consultation publique appelée À la recherche des milliards perdus, qui vise à mettre un terme aux paradis fiscaux et à utiliser les milliards perdus à des finds de développement. Alain Deneault, porte-parole de la campagne et auteur du livreUne escroquerie légalisée, a  donné une entrevue récemment à la populaire émission de Radio-Canada, Tout le monde en parle.

Un appel pour demander au Canada de suspendre ses ventes d'armes à l'Arabie saoudite - Amnistie internationale

Soulignant que le conflit meurtrier qui fait rage au Yémen depuis un an a fait des milliers de victimes et a déplacé de millions de personnes, Amnistie Internationale (AI) Canada demande au ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, de suspendre les transferts d'armes à l'Arabie saoudite. AI soutient qu'il existe des preuves irréfutables que la coalition militaire menée par les Saoudiens échoue à protéger les civils et que certaines attaques pourraient être considérées comme des crimes de guerre. Selon AI, le conflit au Yémen est alimenté par la vente d'armes provenant d'une douzaine de pays, dont le Canada. Amnistie demande donc qu'aucun pays ne fournisse, directement ou indirectement, des armes, des munitions, de l'équipement militaire ou des technologies militaires qui pourraient être utilisés dans ce conflit jusqu'à que les violations cessent.

VAUT LE COUP D'ŒIL

Du nouveau dans Development Unplugged

Development UnpluggedBeaucoup de matière à réflexion dans les récents articles de Development Unplugged! Apprenez-en davantage sur la nécessité de réconcilier la sécurité économique, la protection de l'environnement et la justice sociale et découvrez pourquoi le temps est opportun pour que les OSC canadiennes réinvestissent dans le plaidoyer politique. Suite au budget fédéral 2016, le CCCI a écrit un article pour souligner à quel point il est décevant de voir si peu d'investissement pour le développement international, et le Réseau canadien du pacte mondial a partagé son point de vue sur la contribution du secteur privé au Programme 2030. Finalement, deux articles présentent des histoires inspirantes d'impacts sur le terrain, un de Vision mondiale Canada et l'autre de la Croix-Rouge canadienne.

Le Rapport statistiques sur l'aide internationale 2014-15 est maintenant disponible!

À la fin mars, le gouvernement canadien a publié le Rapport statistiques sur l'aide internationale 2014-15. Comme par les années passées, le rapport offre une mise à jour utile sur les tendances de l'APD canadienne, identifie les principaux acteurs de l'aide, les régions prioritaires, les pays et les bénéficiaires, ainsi que les principaux thèmes de concentration. Comme les statistiques de l'OCDE, le rapport montre que l'APD canadienne a grimpé de 4,84 milliards de dollars pour l'année financière 2013-14 à 5,68 milliards de dollars en 2014-15.

Innover pour offrir des services aux plus pauvres: pourquoi la politique est importante

L'Overseas Development Institute (ODI) a publié une note de breffage et un rapport de recherche qui démontrent comment les innovations peuvent modifier l'équilibre du pouvoir dans les sociétés et les marchés, et provoquer un changement politique systémique. Les auteurs expliquent comment et pourquoi la politique est importante pour l'innovation, et ce que cela signifie pour les donateurs, les fondations et les investisseurs d'impact qui appuient les innovations en faveur du développement.

Nouveau livre - « Canada and the Third World: Overlapping Histories »

La plupart des Canadiens savent relativement peu de choses au sujet des fondements historiques et de la nature complexe des relations de leur pays avec les sociétés non-occidentales.  Le livre Canada and the Third World propose une introduction à la relation historique que le Canada a entretenue avec les pays du tiers monde.  Le livre pose quatre questions fondamentales: comment comprendre les racines historiques des relations du Canada avec le tiers monde? Comment les Canadiens, tant les individus que les institutions, ont-ils imaginé et pratiqué le développement? Comment pouvons-nous intégrer le Canada dans l'histoire globale des empires, de la décolonisation et du développement?  Et finalement, comment comprendre la relation entre des enjeux comme la pauvreté, le racisme, l'égalité entre les sexes et le développement communautaire, tant dans le premier que dans le tiers monde?

Une nouvelle recherche du South Centre se penche sur l'industrie extractive

Le South Centre a publié un rapport de recherche opportun et particulièrement pertinent pour le Canada: The Rise of Investor-State Dispute Settlement in the Extractive Sectors: Challenges and Considerations for African Countrie. Ce rapport examine l'augmentation du nombre d'accords d'investissement, et des cas soumis au mécanisme de règlement des différends entre les investisseurs et les États (RDIE) qui les accompagne et qui souvent limitent la marge de manœuvre politique et législative des États, dans le contexte de la « Vision pour l'industrie minière en Afrique », qui met de l'avant des cadres politiques et législatifs visant à maximiser les impacts du développement dans les régions. Ce rapport se penche sur les défis potentiels que pourraient poser ces deux ensembles de règles concurrents, ainsi que sur la marge de manœuvre pour favoriser l'industrialisation et le développement.

LE CCCI DANS LES MÉDIAS

Human rights groups ask Trudeau to end ‘immoral’ arms deal with Saudi Arabia
The Globe and Mail | 27 avril 2016

Is Canada really back on the global stage?
The Catholic Register | 22 avril 2016

Canada should close the foreign aid gap: Editorial
Toronto Star | 18 avril 2016

Statistics hide real fall in Canada’s foreign aid, say critics
Toronto Star | 15 avril 2016

Think global, think local
The Hill Times | 13 avril 2016

Canada’s aid spending rises slightly in review, but still short of UN target
The Globe and Mail | 13 avril 2016
 
Face-time good, funding underwhelming, say aid groups
The Hill Times | 13 avril 2016

Le Rapport de la société civile canadienne sur la mise en œuvre des ODD donne un exemple de participation et de vigilance
FIP | 7 avril 2016

LE CCCI PRÉSENTE

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT!
Sommes-nous à la hauteur? Le rôle des OSC dans la mise en oeuvre du programme 2030

Conférence annuelle du CCCI & AGA

11-12 mai: Centre de santé autochtone Wabano

10 mai 2016: Événement public en soirée aux Archives nationales, co-organisé avec l'Université d'Ottawa et le RPCDI

Les 11 et 12 mai 2016: Conférence annuelle du CCCI - Centre de santé autochtone Wabano

Le 13 mai 2016: Consultation d'Affaires mondiales Canada

Le Canada au Sommet humanitaire mondial: faire preuve de leadership et laisser un héritage.

Événement public gratuit co-organisé avec le Regroupement des professionnels canadiens en développement international (RPCDI) et l'École de développement international et mondialisation (ÉDIM) de l'Université d'Ottawa
10 mai, Bibliothèque et Archives Canada
Inscrivez-vous ici!

Conférence publique : « Quels droits protégeons-nous? Assurer la primauté des droits de la personne sur la protection des investisseurs dans le régime juridique international »
Université d’Ottawa
7 juin 2016 | 17h30 à 19h30
Retenez la date!

ÉVÉNEMENTS

Le retour des Casques bleus: Le rôle du Canada dans le maintien de la paix et la responsabilité de l'ONU
Ottawa, Ontario
2 mai 2016

L'Université d'Ottawa reçoit la lauréate du prix Nobel de la paix Leymah Gbowee
Ottawa, Ontario
6 mai 2016

What Role Should Canada Play in the Global Arms Trade? – The Panel
Ottawa, Ontario
9 mai 2016

Table ronde organisée par Islamic Relief Canada sur les mutilations génitales féminines
Toronto, Ontario
9 mai 2016
Pour plus d'information: media@islamicrelief.ca
Vous trouverez le rapport complet de la plus récente étude de terrain d'Isalmic Relief Canada sur les mutilations génitales féminines ici.

Conférence annuelle du RPCDI - Le renouveau: une nouvelle ère pour les professionnels en développement international
Ottawa, Ontario
9-10 mai 2016

Conférence 2016 d'ACÉLAC: Communautés, sociétés, espaces et subjectivités hybrides
Calgary, Alberta
Du 1er au 3 juin 2016

Conférence annuelle de l'ACÉDI L'énergie des communautés
University of Calgary, Alberta
Du 1er au 3 juin 2016

Forum social mondial 2016
Montréal, Québec
Du 9 au 14 août 2016

Conférence humanitaire canadienne 2016 : Le rôle du Canada en tant qu’acteur humanitaire sur la scène mondiale
Ottawa, Ontario
Les 6 et 7 octobre 2016


Pour publier un article dans Flash!, prière de l'envoyer à Chantal Havard. À noter que les articles doivent contenir max. 150 mots.

Conseil canadien pour la coopération internationale
39 avenue McArthur
Ottawa (Ontario)
K1L 8L7

www.ccic.ca
Contactez-nous