Bulletin électronique du CCCI : novembre 2015 Facebook Twitter CCIC Blog
banner image


MOT DE LA PRÉSIDENTE

Refermer le cercle des changements climatiques

Julia SanchezAvant de revenir au Canada pour assumer mon poste actuel au CCCI, je faisais partie du secrétariat international de 15 personnes qui s'appelait alors la Campagne internationale pour l'action climatique, mieux connue comme la campagne TckTckTck. Et avant ça, j'avais décidé de prendre un peu de repos après 14 années extraordinaires passées à travailler avec une ONG canadienne de développement international, alternant entre des mandats à l'étranger et au Canada. J'étais épuisée et je ressentais le besoin de prendre un peu de recul pour réfléchir à ce que nous étions en train d'accomplir sur le terrain, à la manière dont cela était lié aux dynamiques nationales, régionales et mondiales, et à comment je pourrais mieux relier à l'avenir ce que nous apprenions en tant que secteur au niveau des communautés avec les politiques de niveau macro qui façonnaient le monde globalisé. Lorsque je retournerais au travail, pensais-je, je serais prête à faire quelque chose de « vraiment différent ». 

Eh bien, par la suite, et pendant ce qui a fini par être une absence d'un an et demi, je n'ai fait que la moitié de la réflexion que j'avais anticipée faire. J'ai découvert qu'être mère à temps plein et femme au foyer, c'était un travail à temps plein, surtout dans un endroit aussi complexe que Delhi! Quand j'ai finalement réalisé qu'il était temps que je retourne travailler (mon fils m'a dit qu'il pensait que ce serait une bonne idée...), je me rappelle avoir dit à une amie avec qui je prenais un café que je voulais travailler sur un enjeu critique et à la fine pointe... quelque chose qui serait différent de ce que j'avais fait auparavant, un enjeu critique pour notre époque, comme les changements climatiques. C'était au début de 2009 et le monde se préparait pour la COP 15 à Copenhague. Comme nous nous sommes préparés cette année pour la COP 21 à Paris. Comme le hasard fait bien les choses, la première amie à qui j'ai dit que j'étais prête à retourner travailler était justement à la recherche de candidats pour combler un poste au sein de la campagne TckTckTck!

Pendant deux années intenses, j'ai fait partie de cette équipe incroyable d'activistes, de militants et de maniaques de la science qui luttaient pour empêcher les conséquences catastrophiques des changements climatiques. Nous avons travaillé avec une coalition de plus de 250 groupes à travers le monde pour créer les conditions d'une entente juste, ambitieuse et contraignante (le « FAB deal: Fair, Ambitious, Binding ») à Copenhague. Et nous avons réussi, entre autres choses, à organiser la plus grande marche pour le climat jamais vue jusqu'alors - environ 100 000 personnes ont marché dans les rues malgré une température inférieure au point de congélation. Mais nous n'avons pas eu l'entente souhaitée. En fait, nous n'avons eu aucune entente. Et le reste appartient à l'histoire.

Quand je suis revenue travailler en développement international, j'ai réalisé que ma compréhension des choses avait changé pour toujours. Les changements climatiques représentaient, pour moi, une des conséquences les plus tangibles de l'incapacité de notre monde à se développer de manière durable et équitable. Nous ne pouvions pas empêcher les changements climatiques sans mettre en place un développement véritablement équitable et durable partout, et nous ne pouvions pas aspirer au développement durable à l'échelle mondiale si nous n'empêchions pas les changements climatiques.

Donc je me sens très à l'aise en ce moment, alors que nous voyons fusionner les chantiers de l'environnement et du développement dans les processus de l'ONU, comme dans les Objectifs de développement durable adoptés récemment. Et j'ai été très excité par la campagne collective que nous avons lancé cette année, On peut faire mieux 2015, et qui a mis l'accent sur les enjeux liés aux inégalités et aux droits des femmes en parallèle avec la nécessité de s'attaquer aux changements climatiques et à la durabilité environnementale.  

En amorçant cette année charnière, nous avions identifié la COP 21 comme notre dernier moment international clé et nous avions espéré voir le Canada se transformer de retardataire à leader suite aux élections fédérales.  Et maintenant nous y sommes: la COP va débuter à Paris cette semaine, malgré les attaques terroristes qui ont eu lieu il y a quelques semaines à peine. Le Canada est en voie de s'engager dans les négociations de manière constructive et en regardant vers l'avenir avec un premier ministre déterminé à changer l'image du Canada sur les questions environnementales, tout un groupe de ministres préoccupés par le développement durable et une délégation de premiers ministres provinciaux et de maires qui prennent des mesures pour élever d'un cran le niveau de jeu du Canada sur l'environnement.

En 2009, les ONG internationales présentes à Copenhague avaient remis au Canada le prix « fossile du jour  » presque quotidiennement. Le Canada a même reçu le prix du « fossile de l'année » vers la fin du sommet de Copenhague. Et il a reçu d'autres prix semblables lors d'autres rencontres sur le climat au cours des dernières années. Le défi qui se pose à notre nouveau gouvernement est énorme - nous avons une côte considérable à remonter pour retrouver notre place parmi les pays qui travaillent de manière constructive à la négociation d'un accord qui permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre et à empêcher des changements climatiques aux conséquences catastrophiques. Dimanche, des milliers de Canadiens ont marché à Ottawa et à travers le Canada pour envoyer un message clair à notre gouvernement alors qu'il était en route vers Paris - message que je pourrais résumer par il faut #FaireMieux2015!

Solidairement,

Julia

Cette chronique vous a fait réagir? J’aimerais lire vos commentaires! Veuillez les envoyer à Julia Sanchez.

 

NOUVELLES DU SECTEUR

Nouveau look pour Flash!

Avez-vous remarqué quelque chose de différent? Votre Flash! a un tout nouveau visage! Et nous espérons que vous l'appréciez autant que nous. Nous avons procédé à plusieurs modifications sur la base d'un sondage mené auprès des abonnés à Flash! dans le but de rendre notre bulletin électronique plus facile à lire sur une variété de plateformes et d'appareils. Merci à tous de vos suggestions et de nous lire chaque mois. N'hésitez pas à communiquer avec Chantal Havard si vous avez d'autres commentaires!

Nouer le dialogue avec le nouveau gouvernement et les nouveaux ministres

Un nouveau conseil des ministres a donc été assermenté et le Parlement se reprendra ses activités le 3 décembre. Le CCCI est entré en contact avec le nouveau gouvernement dès les premiers jours en faisant parvenir une lettre de bienvenue au premier ministre Trudeau et à la nouvelle ministre du Développement international et de la Francophonie Marie-Claude Bibeau. Cette dernière lettre a par ailleurs été publiée dans le journal Embassy le jour où ont été présentés les nouveaux membres du conseil des ministres. Nous préparons aussi des lettres de bienvenue pour le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, et pour la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna. Finalement, en préparation au discours du Trône, le CCCI a aidé à coordonner l'envoi d'une lettre au premier ministre signée par plus de 50 organisations importantes de la communauté du développement et de l'action humanitaire. Cette lettre met l'accent sur la mise en œuvre et le financement des objectifs de développement durable, la situation en Syrie et dans la région, ainsi que sur les changements climatiques en tant que priorités pour l'avenir. Pour la première fois, les lettre de mandat envoyées par le premier ministre Trudeau aux nouveaux ministres ont été rendues publiques et le CCCI a été heureux de constater notamment que la mise en oeuvre des nouveaux objectifs mondiaux figurait parmi les principales priorités évoquées dans la lettre de mandat de la ministre Bibeau. Le CCCI planifie rencontrer bientôt la ministre Bibeau, ainsi que les critiques de l'opposition en matière de développement international.

Table ronde avec Christian Paradis et des membres du CCCI

Pour souligner les efforts fournis par le ministre Paradis afin de relancer les relations entre le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAÉCD) et les organisations de la société civile qui travaillent en développement international - et dont la meilleure illustration se veut sans doute la nouvelle Politique de partenariat avec la société civile pour le développement international et l’aide humanitaire - le CCCI a organisé une dernière rencontre informelle de bilan avec le ministre et son chef de cabinet à la fin octobre. Cela a permis à 20 organisations membres, plusieurs d'entre elles siégeant sur le conseil d'administration du CCCI, d'avoir des échanges candides avec l'ex-ministre Paradis sur ce qui a bien fonctionné dans nos relations avec lui pendant son mandat, sur ce qui aurait pu fonctionner mieux ou différemment et sur quelle serait, selon lui, la meilleure approche pour travailler avec le Parti conservateur et promouvoir nos intérêts collectifs maintenant que ce parti forme l'opposition officielle. Une des idées les plus originales évoquées lors de cette rencontre fut de s'assurer que les ministres sortants rencontrent les nouveaux ministres - peu importe leur affiliation politique - pour faciliter une transition en douceur d'un gouvernement à l'autre. La table ronde a été suivie d'une réception à laquelle ont participé un groupe de personnes représentatives de la communauté.

L'ancien DG du CCCI, Tim Broadhead, est honoré par l'Université McGill

Le CCCI et la communauté du développement international au Canada félicite Tim Broadhead, ancien directeur-général du CCCI pendant cinq années, pour le doctorat honorifique qu'il a reçu de l'Université McGill. M. Broadhead a connu une longue carrière et a été très impliqué dans le développement international, travaillant notamment comme volontaire en Afrique et contribuant à la création de quelques ONG canadiennes et internationales. Lors de son discours, il a parlé des changements climatiques et des nouvelles technologies - qui mèneront à la disparation complète de certaines catégories d'emploi - comme de grands défis auxquels devront faire face les nouveaux diplômés. Vous trouverez plus d'information ainsi que l'allocution complète ici.

Les membres du GOPA se réunissent à Ottawa

Les membres du Groupe d'orientation politique pour les Amériques (GOPA) se sont réunis à la fin novembre pour discuter de priorités communes dans le cadre du changement d'environnement politique. Les membres du GOPA ont été honorés de recevoir la visite de  Francisco Ramirez, un défenseur des droits humains et un avocat spécialisé en droit du travail colombien, qui a offert un aperçu détaillé des impacts négatifs des activités des entreprises minières canadiennes dans son pays. Les membres ont également eu la chance de rencontrer des hauts fonctionnaires d'Affaires mondiales Canada et de partager avec eux les priorités du GOPA dans la région. Finalement, le GOPA a eu le plaisir d'accueillir trois nouveaux membres: Handicap international; le programme d'études latino-américaines et caraïbes de l'Université Carleton; et le Projet Accompagnement Québec-Guatemala.

Paris en décembre

Paris en décembre Pourquoi les Canadiens et les Canadiennes devraient-ils se préoccuper des résultats des discussions de Paris sur les changements climatiques? Voilà le sujet de l'événement de haut-niveau qui s'est déroulé le 19 novembre, 10 jours avant la 21e rencontre de la Conférence des parties (COP) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui aura lieu à Paris afin d'adopter, potentiellement, une entente  contraignante et universelle sur les changements climatiques. C'est une salle comble, au Centre national des Arts, qui a pu entendre, tout d'abord, l'ambassadeur de France, le haut-commissaire de la Barbade et les conseillers ministériels du Pérou et de l'Éthiopie parler des impacts des changements climatiques dans leurs pays et de ce qu'ils espèrent suite à Paris. Le deuxième panel - présidé par Aurore Fauret et Clayton Thomas-Muller, deux militants de 350.org - a fait dévier la discussion rapidement vers des échanges francs et honnêtes sur ce qui doit être fait concrètement au Canada pour changer le cours des choses - en passant par le militant autochtone, Eriel Derange, le président de l'Association des fermiers de l'Ontario, Don McCabe, la chercheure  du milieu du travail, Andrea Peart, le conseiller municipal d'Ottawa, David Chernushenko, et l'expert en matière d'énergie, Michael Cleland. Aucun député Libéral ou Conservateur n'a été en mesure de participer à la dernière séance. Cependant, le critique du NPD en matière d'environnement, Nathan Cullen, et la chef du Parti vert, Elizabeth May, ont parlé de l'importance des cibles - même s'il s'agit simplement d'aspirations - et de la nécessité pour les Canadiens et les Canadiennes de se mettre au travail.

Fermeture de Jamaican Self-Help

JSH C'est avec beaucoup de regrets que le CCCI a appris la fermeture prochaine de Jamaican Self-Help. Jamaican Self-Help était un membre important et de longue date du CCCI. À travers les années, JSH s'est impliqué activement au sein du CCCI en participant à divers groupes de travail, à des discussions sur les politiques et au conseil d'administration. L'expertise et la perspective de Jamaican Self-Help ont été très utiles au CCCI. Le travail dévoué de JSH, son mandat unique et sa collaboration avec le secteur nous manqueront profondément. Vous trouverez la lettre complète du CCCI à JSH ici.

Changements au Code de déontologie des lobbyistes

Le Commissariat au lobbying du Canada a annoncé que le  Code de déontologie des lobbyistes (2015) entrera en vigueur le le 1er décembre 2015. La publication du Code fait suite à une consultation menée à l'automne 2014 et lors de la laquelle le Commissaire s'est entretenu avec des parties prenantes à travers le Canada. Le résultat est ce nouveau code de conduite qui vient améliorer le Code de déontologie des lobbyistes (1997). Voici certains des changements importants:

  • Le Code de déontologie des lobbyistes (2015) met l'accent sur la relation entre les lobbyistes et les titulaires d'une charge publique, relation qui doit être conforme aux exigences de la Loi sur le lobbying.
  • Un principe s'est ajouté pour exiger des lobbyistes qu'ils agissent  d'une manière qui démontre le respect des institutions démocratiques du Canada, y compris la responsabilité des titulaires d'une charge publique de servir l'intérêt public.
  • Les règles sur les conflits d'intérêts ont été clarifiées et sont conformes avec la décision de la Cour d'appel fédérale en 2009 dans le cas Democracy Watch v. Barry Campbell.

Si vous ou votre organisation êtes enregistrés avec le Commissariat au lobbying, assurez-vous de vous familiariser avec ces changements, la plupart desquels ont été mis en oeuvre dans un objectif de clarification.

Les préparatifs pour le Forum social mondial 2016 à Montréal sont en cours

Pour la première fois depuis sa création en 2001, la prochaine édition du Forum social mondial (FSM) se déroulera dans un pays dit du « Nord »: le Canada! Du 9 au 14 août 2016, on s'attend à voir des milliers de personnes et d'organisations de la société civile (OSC) de partout à travers le monde converger vers Montréal pour participer à des discussions et à des actions concertées afin qu'un autre monde - un meilleur monde - devienne possible.  Vous pouvez vous impliquer dans le processus en participant aux différents groupes autogérés qui sont en train de se former en ce moment. Visitez le site du FSM 2016 pour plus d'information. Vous pouvez aussi vous joindre au comité Solidarité internationale, qui se rencontrera bientôt pour la première fois, si vous souhaitez faire du réseautage et coordonner certaines activités sous ce large thème en préparation au FSM 2016. Vous pouvez communiquer avec Denis Côté à l'AQOCI pour plus d'information sur ce comité.

NOUVEAUX MEMBRES

Le CCCI est ravi d'accueillir à nouveau Cuso International dans ses rangs!

CUSO internationaleCuso International est un organisme de développement international qui travaille à améliorer les conditions de vie des gens qui vivent dans la pauvreté et qui sont victimes des inégalités partout dans le monde. Chaque année, il mobilise des centaines de professionnels bénévoles qui travaillent avec des partenaires locaux pour créer des changements positifs et durables. 

PROFIL D'UN MEMBRE : Organisation catholique canadienne pour le développement et la paix

Development and Peace's David Leduc
Credit : Juan-Manuel Lobaton. 
Partner CEPROSI. Harvesting quinoa grains in the outskirts of La Paz, Bolivia

Ce mois-ci, le CCCI a rencontré David Leduc, directeur général de l'Organisation catholique canadienne pour le développement et la paix pour discuter de leur travail humanitaire de longue date, de la campagne «Créons un changement de climat», des raisons pour lesquelles les OSC  de développement international doivent faire partie du mouvement sur les changements climatiques et de bien d'autres choses!

Depuis plus de 40 ans, l'Organisation catholique canadienne pour le développement et la paix met en oeuvre des programmes de développement communautaire et d'aide d'urgence. Sur la base de votre expérience, où aimeriez-vous voir le nouveau gouvernement canadien et les OSC canadiennes concentrer davantage leur attention?  Quel est le besoin le plus pressant?

Ce sont les organisations de la société civile qui possèdent les outils pour travailler à la construction de communautés inclusives et autonomes, toutes libres d'exprimer leurs aspirations religieuses, culturelles et nationales. Au cours de la dernière décennie, le gouvernement canadien a réduit de manière significative son soutien aux organisations menées par la société civile et, ce faisant, il a miné notre capacité collective à répondre et à contribuer aux enjeux les plus critiques tant au niveau local que mondial. J'ai toujours cru que les organisations de la société civile devaient travailler en parallèle et en appui aux efforts des gouvernements aux niveaux local, national et international, mais aussi avec des investissements et un soutien provenant de ces mêmes gouvernements pour aider les organisations de la société civile et les citoyens concernés à aller au cœur des communautés non seulement pour procéder à une évaluation de leurs besoins mais, de façon plus importante, pour procéder à une évaluation de leurs capacités.  Ce sont les capacités des populations locales qui mèneront à des solutions communautaires créatives et à la mise en place des processus participatifs nécessaires à l'avènement de changements durables dans nos sociétés.

L'intention du gouvernement Libéral de mettre en place un meilleur processus de consultation avec les OSC dans le cadre de la révision des priorités du Canada en matière de développement international est une très bonne chose et il sera de notre responsabilité collective de s'assurer non seulement qu'une telle consultation ait lieu, mais aussi qu'elle se reflète dans les politiques.  L'aide humanitaire d'urgence que nous fournissons, en tant que nation mais aussi plus généralement en tant qu'OSC, doit être guidée par une méthodologie qui fait des communautés et des individus affectés les acteurs principaux dans la définition de leurs besoins et  des participants actifs dans l'élaboration de stratégies.

     Lire la suite

MEMBRES EN ACTION

Lettres des membres du CCCI au PM Trudeau

Plusieurs membres du CCCI, incluant Amnistie Internationale, l'AQOCI et les conseils provinciaux et régionaux (via le Réseau de coordination des conseils (RCC)) ont écrit des lettres au PM Trudeau pour réclamer du gouvernement plus d’aide internationale et de meilleure qualité, un engagement et un plan d'action pour mettre en oeuvre les ODD au Canada et à l'étranger, et un plus grand leadership sur les questions liées aux droits humains, entre autres choses.

Forum international CECI/EUMC:
Économies inclusives, sociétés inclusives

Le cinquième Forum international annuel se tiendra à Ottawa les 22 et 23 janvier 2016.  Le Forum international est une initiative originale de l'EUMC – l'Entraide universitaire mondiale du Canada– et du CECI – le Centre d'étude et de coopération internationale, qui rassemble des jeunes et d'autres parties prenantes importantes du secteur pour discuter d'enjeux critiques du développement international. Le Forum international de 2016 permettra aux participants de réfléchir à la façon dont les marchés sont réinventés à l’échelle locale et mondiale en vue d’être mieux adaptés aux besoins, aux potentialités et aux aspirations des jeunes et des femmes. Les inscriptions sont en cours.

Cahier spécial des Journées québécoises de la solidarité internationale

Cahier spécial Le journal Le Devoir a publié le samedi 7 novembre un cahier spécial des Journées québécoises de la solidarité international (JQSI) organisées par l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI).  Le thème du cahier porte sur la mobilisation des femmes et comprend un article qui fait mention du CCCI.

Les agences canadiennes d'aide internationale demandent un « nouveau pacte » pour les réfugiés syriens

Sept agences canadiennes d'aide internationale, incluant plusieurs membres du CCCI (Oxfam, Care, Aide à l'enfance, Vision mondiale) ont lancé récemment un rapport « Right to a Future: Empowering refugees from Syria and host governments to face a long-term crisis ». Le rapport en appelle à une nouvelle approche de la  part de la communauté internationale, y compris des voisins de la Syrie,  pour répondre à la crise des réfugiés; une approche offrant espoir, sécurité et dignité aux millions de réfugiés, et qui leur offre une chance de contribuer aux sociétés et aux économies de leurs pays hôtes.

Le programme de stages en développement international pour les jeunes de la Fondation Aga Khan

Au cours des 25 dernières années, plus de 400 jeunes Canadiens ont participé au programme de stages pour jeunes en développement international – une occasion extraordinaire de devenir un-e leader en développement international. Ce stage prestigieux est le fer de lance de diverses carrières au sein du gouvernement, du secteur à but non lucratif, des médias et de la finance. Il offre un programme de formation et un placement de huit mois à l’étranger aux récents diplômés universitaires et aux jeunes professionnels de moins de 30 ans. La date limite pour soumettre une candidature est le 1er février 2016.

La campagne d'Oxfam sur le climat #EyeOnParis

Oxfam réclame une entente sur le climat qui répond aux besoins des plus pauvres de la planète - en particulier ceux des femmes rurales, parmi lesquelles plusieurs souffrent déjà de la faim en raison des changements climatiques. Oxfam souhaite que les discussions à Paris, qui se dérouleront du 30 novembre au 11 décembre, mènent à des réductions d'émissions et à un financement accru pour aider les plus vulnérables à s'adapter aux effets des changements climatiques. Oxfam a donné son appui au manifeste Un grand bond vers l'avant en septembre et travaille avec les communautés qui militent pour le climat et qui s'organisent au Canada et à travers le monde.

Récoltes durables: comment investir en agriculture peut aider les agriculteurs à faire face aux défis environnementaux

Dans le cadre de leur campagne Bonne terre, la Banque canadienne de grains vient tout juste de publier un rapport qui montre comment les investissements dans les petites exploitations agricoles dans les pays en développement peuvent aider à répondre à de nombreux problèmes environnementaux.  Ce rapport a été publié juste avant la rencontre de la Conférence des Parties (COP) à Paris et établit des liens forts entre l'agriculture durable et l'adaptation aux changements climatiques.  De plus, ce rapport traite de la santé des sols, de la gestion de l'eau et de la biodiversité

VAUT LE COUP D'ŒIL

De nouveaux articles dans la série sur les objectifs mondiaux du blogue « Development Unplugged »

Development Unplugged Les nouveaux Objectifs de développement durables ont été adoptés le 25 septembre aux Nations unies. Afin de promouvoir, expliquer et décortiquer ces objectifs, le CCCI publie une série spéciale dans Development Unplugged de la fin septembre jusqu'à la mi-novembre. Les contributeurs incluent la Fédération canadienne des municipalités, Oxfam Canada, l'Association du Barreau canadien, des chercheurs universitaires et bien d'autres. Chaque article propose des suggestions concrètes quant à la manière dont le Canada pourrait concentrer ses efforts, tant ici qu'à l'étranger, pour réaliser les 17 objectifs. Un livre regroupant tous ces articles et quelques autres sera également disponible en ligne avant la fin de l'année.

Deux vidéos de nos panels avec le MAECD sont maintenant en ligne!

Avez-vous manqué notre panel « Démystifier le MAECD post-fusion –  qui, quoi, où? » dans le cadre des Journées de la coopération internationale 2015? Vous pouvez maintenant le visionner sur YouTube. D'autres vidéos tirées de notre conférence annuelle sont également disponibles.

Notes de breffage du McLeod Group sur le développement

Groupe McLoedAvant les récentes élections fédérales, le McLeod Group a produit plusieurs notes de breffage sur des enjeux de développement international auxquels sont confrontés le Canada et les Canadiens, accompagnées de recommandations pour le nouveau gouvernement. Un résumé est maintenant disponible, avec des liens vers les notes en question.

Nouvelle publication du Groupe de travail du CÉPI sur le développement international

Le Centre d'études en politiques internationales (CÉPI) de l'Université d'Ottawa a mis sur pied plusieurs groupes de travail pour explorer des enjeux spécifiques et pour formuler des recommandations politiques pour la politique étrangère canadienne. Un de ces groupes de travail est le Groupe de travail sur le développement international, dont la présidente-directrice générale du CCCI est membre. Le 16 novembre, le Groupe de travail a rendu public un rapport intitulé Vers l’année 2030: susciter l’engagement du Canada avec le développement durable global.Le groupe de travail, qui est composé d'universitaires renommés, de leaders de la société civile et d'anciens haut fonctionnaires, soutient l'argument que le « développement durable mondial » est d'une importance capitale pour la prospérité, la sécurité, l'environnement et l'influence internationale du Canada. Le groupe conclut, cependant, que la société canadienne n'a pas suivi l'évolution du contexte mondial et il offre huit recommandations pour mettre en branle un changement générationnel dans les universités, les milieux d'affaires, les groupes de réflexions, la philanthropie, la société civile et tous les niveaux de gouvernement.

Que signifie l'élection fédérale 2015 pour les organismes du secteur caritatif?

Mark Blumberg a récemment publié un article portant sur ce à quoi les organisations caritatives canadiennes doivent s'attendre du nouveau gouvernement Libéral.  L'article soutient que les Libéraux ont un programme général ambitieux et qu'il est peu probable que les organismes sans but lucratif ou de bienfaisance représentent leur préoccupation la plus urgente.

En état de siège: résistance pacifique face à Tahoe Resources et à la militarisation au Guatemala

Un nouveau rapport révèle toute l'étendue de la stratégie de sécurité militarisée développée par la compagnie canado-américaine Tahoe Resources afin d'écraser l'opposition de la communauté à son projet Escobal dans le sud-est du Guatemala. Dans « Under Siege: Peaceful Resistance to Tahoe Resources and Militarization in Guatemala », le journaliste d'enquête Luis Solano démêle le réseau complexe des relations et des tactiques qui ont mené à la militarisation des communautés agraires dans la région où opère la compagnie. Cette enquête a été commandée par la Plateforme internationale contre l'impunité en Amérique centrale et Mines Alerte.

Séance d'information pour les médias organisée par Oxfam sur l'entente sur le climat

Il y a tout lieu de penser que la conférence de Paris sur le climat aboutira à un accord. Les engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre annoncés par plus de 150 États cette année montrent que le niveau d’ambition augmente dans la lutte contre le changement climatique.  Mais ces engagements restent insuffisants, car l’accord qu’ils dessinent mènerait encore à un réchauffement d’environ 3 °C. Dans cette note d'information pour les médias, Oxfam s'attarde à ce qui pourrait changer la donne en matière de financement et d'atténuation afin d'éviter que les populations les plus pauvres du monde en paie le prix. Ce sont ces enjeux qui détermineront si l'entente de Paris reflétera le pouvoir des élites et des plus grands émetteurs d'émissions provenant des énergies fossiles, ou s'il s'agira d'un point tournant où l'on commencera à répondre aux besoins des plus pauvres et des plus vulnérables.

Réforme financière et financement du développement

 

 

 

La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a publié son rapport annuel qui met l'accent sur comment faire en sorte que l'architecture financière internationale serve le développement.

 

 

 

Des analyses, des outils et des approches pertinents de l'OCDE sur les ODD

L'OCDE a publié un document de synthèse décrivant la manière dont il appuiera les nouveaux Objectifs de développement durables des Nations Unies, incluant en améliorant la cohérence des politiques publiques; en faisant la promotion de l'investissement dans le développement durable; en soutenant la croissance inclusive et le bien-être; en assurant la pérennité de la planète; en faisant la promotion des partenariats; en améliorant la disponibilité des données et en renforçant les capacités; et en facilitant le suivi et l'examen.

 

Nouveau rapport de la Banque mondiale : mettre fin à la pauvreté extrême et partager la prospérité

Pour guider son travail vers un « monde sans pauvreté », le Groupe de la Banque mondiale a établi deux objectifs clairs en 2013 : mettre fin à la pauvreté extrême d'ici 2030 et promouvoir le partage de la prospérité. Cette note de recherche sur les politiques met à jour l'évaluation des progrès réalisés pour atteindre ces objectifs et examine les mesures politiques et les interventions institutionnelles nécessaires afin d'accélérer les progrès vers l'atteinte de ces objectifs. Selon le rapport, moins de 10 % de la population mondiale sera en situation de pauvreté extrême à la fin de 2015.

Nouveau rapport de la Banque mondiale sur les changements climatiques

Les changements climatiques empêchent déjà nombre de personnes d'échapper à la pauvreté et sans un développement rapide, inclusif et soucieux du climat, ainsi que des efforts de réductions des émissions qui protègent les plus pauvres, c'est 100 millions de personnes de plus qui pourraient vivre dans la pauvreté en 2030, selon un nouveau rapport du Groupe de la Banque mondiale intitulé  Shock Waves: Managing the Impacts of Climate Change on Poverty, publié avant la conférence internationale de Paris sur le climat. Il y a également une infographie qui peut être consultée et partagée.

Rapport mondial sur la nutrition 2015

Le Rapport mondial sur la nutrition est le premier résumé complet et la première fiche d’évaluation des progrès tant globaux que nationaux dans les questions de nutrition sur toutes les formes dans 193 pays. L'édition 2015 reflète les nouvelles opportunités, les actions, les progrès, l'imputabilité, et les données sur la nutrition, avec l’objectif de susciter un engagement plus fort pour améliorer la nutrition dans tous les pays. Il comprend une infographie qui présente un aperçu du niveau de malnutrition à travers le monde.

 

 

En terminer avec la faim en milieu rural

Le rapport Ending Rural Hunger évalue les besoins fondamentaux, les politiques et les ressources de chaque pays en développement en matière de sécurité alimentaire et de nutrition en milieu rural, ainsi que leurs efforts pour relever les défis qui se posent - tant en termes des distorsions des marchés agricoles nationaux que de l'aide qu'ils versent à la sécurité alimentaire et à la nutrition en milieu rural. Le rapport est une référence utile pour les discussions sur les politiques basées sur les données factuelles qui doivent avoir lieu autour des ODD au Canada et partout ailleurs dans le monde. En plus du rapport, toutes les données sont disponibles en ligne à travers des outils interactifs.

Nouveau documentaire sur l'aide internationale canadienne

 

 

Le documentaire Charité bien ordonnée d’Ève Caroline Pomerleau s’intéresse aux changements qu’a connus l’aide au développement du Canada, et traite entre autres du rôle accru du secteur privé au détriment des ONG. Julia Sanchez, présidente-directrice générale du CCCI, fait partie des personnes interviewées.

 

 

 

Développement social inclusif: pauvreté et inégalités en Amérique latine

 

La Commission économique des Nations Unies pour l'Amérique latine et les Caraïbes (ECLAC) a récemment publié un document d'information sur la prochaine génération de politiques pour éradiquer la pauvreté et réduire les inégalités en Amérique latine et dans les Caraïbes, et pour progresser vers le développement durable conformément au Programme de développement pour 2030 qui a été adopté dernièrement.

 

Lancement d'une capsule vidéo sur les accords commerciaux 101

Cette vidéo d'introduction produit par Common Frontiers souligne les risques associés aux accords de libre-échange tels que le Partenariat transpacifique, incluant l'augmentation du pouvoir des entreprises, l'érosion de la souveraineté des États et l'affaiblissement de la gouvernance démocratique.

LE CCCI DANS LES MÉDIAS

Will Trudeau boost Mennonite causes?
Canadian Mennonite | 18 novembre 2015

Vers l’égalité et l’autonomie pour les femmes et les filles
Le Devoir | 7 novembre 2015

The crushing of a charity
The Peterborough Examiner | 6 novembre 2015

An open letter to the new minister of international development
Embassy | 4 novembre 2015

Is Canada “Fit for Purpose” in the face of a new global agenda?
CIPS Blog | 3 novembre 2015

LE CCCI PRÉSENTE

Conférence annuelle 2016 du CCCI
11-12 mai 2016
Centre de santé autochtone Wabano, Ottawa.
Retenez la date!

Lancement : « Quels droits protégeons-nous? Traités d'investissements et droits humains »
Ottawa, Ontario
14 décembre 2015

ÉVÉNEMENTS

Ensemble : Une exposition sur le développement mondial - Fondation Aga Khan du Canada
À travers le Canada
Automne 2015

Soirées du documentaire d'Inter Pares
Ottawa, Ontario
Automne 2015

Forum international EUMC/CECI : Économies inclusives, sociétés durables
Ottawa, Ontario
22-23 janvier 2016

Retenez la date! Forum d'Ottawa 2016 - CÉPI / Canada 2020
Ottawa, Ontario
28-29 janvier 2016

Semaine de la société civile internationale CIVICUS : Citoyens actifs, actions imputables
Bogota, Colombie
25-28 avril 2016

Conférence d'ACÉLAC 2016 : Communautés, sociétés, espaces et subjectivités hybrides
Calgary, Alberta
1-3 juin 2016

Retenez la date! Conférence humanitaire canadienne : Le rôle du Canada en tant qu’acteur humanitaire sur la scène mondiale
Ottawa, Ontario
6-7 octobre 2016

 


Pour publier un article dans Flash!, prière de l'envoyer à Chantal Havard. À noter que les articles doivent contenir max. 150 mots.

Conseil canadien pour la coopération internationale
39 avenue McArthur
Ottawa (Ontario)
K1L 8L7

www.ccic.ca
Contactez-nous