Bulletin électronique du CCCI : mai-juin 2015 À propos Contactez-nous
banner image

MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE

Les objectifs de développement universels représentent une occasion unique pour le Canada, et non pas une menace

Julia SanchezLe manque de volonté politique affiché par le Canada pour adhérer à l'universalité des nouveaux objectifs de développement durables (ODD) - qui succéderont aux Objectifs du Millénaire pour le développement  lorsqu'ils seront approuvés par les gouvernements aux Nations Unies en septembre 2015 - a été révélé la semaine dernière dans les médias.

Même si cette caractéristique transformatrice du nouveau programme de développement mondial suscite quelques préoccupations compréhensibles, l'appui à la nature universelle du nouveau programme est presque unanime, à l'exception de quelques gouvernements du Nord.

Pourquoi pensons-nous qu'il s'agit là d'un élément fondamental des ODD?  En quelques mots parce que pour avoir un programme véritablement transformateur, qui s'attaque aux causes profondes de la pauvreté mondiale, nous devons nous assurer que tous les pays s’engagent à combattre la pauvreté extrême dans tous les coins du monde. Ne « laisser personne de côté », ça veut dire de s'attaquer à la pauvreté chez nous, au Canada, tout en soutenant les pays à travers le monde qui luttent pour atteindre le même objectif. Mais l'universalité implique aussi de relever des défis qui transcendent les frontières nationales. Étant donné la nature et les impacts globaux des enjeux qui nécessitent une action internationale concertée, comme les inégalités et les changements climatiques, il n'y a pas d'autre option. Ces défis ne s'arrêtent pas aux frontières; nous devons nous y attaquer afin de nous assurer d'un véritable développement durable au cours des prochaines décennies, et nous ne pouvons le faire que si tout le monde met l’épaule à la roue.

L'ancien cadre du « eux » et du « nous », ou encore du « Nord » et du « Sud », ne s'applique plus; nous ne pouvons pas continuer à prétendre que la pauvreté n'existe qu'ailleurs et que c'est là-bas qu'il faut s'y attaquer, et que nous ne faisons pas nous même face, dans notre propre cour,  à des problèmes de pauvreté qui contribuent à exacerber la pauvreté mondiale. 

Au cours de la récente conférence du CCCI intitulée « Objectifs universels, défis canadiens », et co-organisée avec  le Regroupement des professionnels canadiens en développement international, nous avons souligné l'importance de tisser des liens entre les groupes canadiens travaillant au pays sur les enjeux liés aux inégalités, aux droits de la personne, aux droits des femmes, aux changements climatiques et à la durabilité environnementale et les groupes travaillant sur les mêmes enjeux au niveau international. 

Thomas Gass et Perry BellegardeThomas Gass, Sous-secrétaire général à la coordination des politiques et aux affaires inter-organisationnelles, Département des affaires économiques et sociales (DAES) des Nations Unies, nous a rappelé pourquoi la nature universelle du nouveau cadre est si transformatrice, c'est parce qu'il s'agit d'une forme de contrat social entre tous les pays.  Et pour clore la conférence, nous avons eu l'honneur d'accueillir Perry Bellegarde, chef national de l'Assemblée des Premières Nations, et Edwin Vasquez Campos, coordonnateur général des organisations indigènes du bassin amazonien, qui ont relié tous ces enjeux ensemble pour illustrer de façon probante comment les peuples autochtones, au Nord comme au Sud, sont les premiers à subir les conséquences du modèle de développement non durable que nous poursuivons depuis des années et que nous devons absolument transformer au cours de la prochaine décennie.

La nécessité urgente, au niveau national, de ne laisser personne de côté est apparue de manière de plus en plus évidente au cours des dernières semaines.  Au début juin, la Commission de vérité et de réconciliation du Canada a présenté son rapport au cours d'une série d'événements organisés à Ottawa et à travers le Canada. Les Canadiens se sont fait rappeler les torts dont ont été victimes les peuples des Premières Nations dans ce pays depuis des décennies, et l'obligation que nous avons tous de contribuer à changer la réalité actuelle pour le bénéfice de tous les Canadiens. L'adoption du cadre des ODD en septembre nécessitera un engagement de tous les pays à s'attaquer à la pauvreté.  Pour le Canada, cela se traduira par un appel au leadership sur deux fronts: s'attaquer aux enjeux liés à la pauvreté au Canada, enjeux qui se manifestent de manière dramatique notamment chez les communautés des Premières Nations; et, comme Bono nous le rappelait récemment,  de lutter contre la pauvreté et les inégalités dans les pays les moins avancés, qui ont encore besoin d'aide de l'extérieur pour faire face à leurs enjeux de développement.

La campagne Au-delà de 2015 a appelé à « ne laisser personne de côté » et les leaders mondiaux, comme le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ont lancé un appel à l'action pour un plus grand leadership à l'ère de l'après-2015. Au Canada, il est impératif de voir ceci comme une occasion historique, et non pas comme une menace. Une occasion pour le gouvernement, la société civile, le secteur privé, le milieu académique et tous les citoyens de donner le meilleur de nous-mêmes et de mener la charge afin d'éradiquer la pauvreté, où qu'elle se trouve.  Pour un programme universel, c'est la seule façon d'aller de l'avant.

Solidairement,

Julia

Cette chronique vous a fait réagir? J’aimerais lire vos commentaires! Veuillez les envoyer à Julia Sanchez.

Séparateur

DERNIÈRES NOUVELLES DU SECTEUR

La 47e AGA du CCCI s'est déroulée le 14 mai 2015 à Ottawa

Dans le contexte de sa conférence annuelle, le CCCI a organisé sa 47e assemblée générale annuelle.  Les points saillants de la rencontre incluent l'élection de nouveaux membres au conseil d'administration (CA), ainsi que le départ du président sortant du conseil, Jim Cornelius. Jim est un « récidiviste », ayant siégé au conseil plusieurs fois par le passé. Il complétait cette année sa sixième année consécutive au conseil, le maximum permis par les règlements.  Au cours de son plus récent passage, Jim a occupé les postes de trésorier, de 2009 à 2011, et de président, de 2011 à 2015. Les membres du CCCI ont félicité et remercié Jim pour le leadership qu'il a apporté au conseil pendant des années difficiles. Jim était trésorier lorsque le CCCI a perdu tout son financement gouvernemental et il a dû gérer une restructuration importante, menant le conseil vers la mise sur pied d'un nouveau  modèle financier et opérationnel. Son leadership en tant que président a été un élément essentiel qui a permis au CCCI de se repenser de manière à demeurer une organisation bénéfique pour tous ses membres et appréciée de ceux-ci. Le CCCI a le grand plaisir d'accueillir les personnes suivantes au sein du conseil d'administration : Michèle Asselin (AQOCI), April Ingham (Pacific Peoples’ Partnership), Doug Olthuis (Syndicat des Métallos), Donald Peters (Comité central mennonite du Canada), Shelagh Savage (Institut international Coady), Michael Simpson (BCCIC) et Michael Wodzicki (Association des coopératives du Canada). De plus, nous sommes heureux d'annoncer la composition du nouveau conseil exécutif du CA: Gillian Barth (CARE Canada) au poste de présidente, Denise Byrnes (Oxfam-Québec) au poste de vice-présidente, Heather McPherson (ACGC) au poste de trésorière et Norman MacIsaac (L'Oeuvre Léger) en tant que membre extraordinaire.

dividing line

Dernières nouvelles de la campagne « On peut faire mieux 2015 »

On peut faire mieux 2015Avec l'élection fédérale canadienne qui approche à grands pas, la campagne « On peut faire mieux 2015 » a pris son envol! Au cours des dernières semaines, des webinaires portant sur la campagne ont été organisés par le Réseau de coordination des conseils provinciaux et régionaux pour la coopération internationale, et les conseils du Grand Nord, du Manitoba, de l'Atlantique et de l'Ontario ont tous parlé de la campagne lors de leur AGA respective. Les trois principaux thèmes de la campagne (inégalités et droits de la personne, droits des femmes et égalité entre les sexes, changements climatiques et durabilité environnementale) ont été à l'honneur lors des Journées de la coopération internationale, alors que plus de 80 nouveaux égoportraits ont été publiés sur Facebook et sur Twitter! Assurez-vous que votre organisation appuie officiellement la campagne (nouveau ce mois-ci!) et ne rater pas les dernières nouvelles et actions en lien avec la campagne en  vous abonnant au bulletin électronique bimensuel  (aussi nouveau en juin!). À venir: une trousse d'outils électorale pour aider à augmenter la visibilité des enjeux liés au développement lors des débats de l'automne. Pour toutes questions, commentaires ou suggestions en lien avec la campagne, veuillez contacter Fraser Reilly-King ou Chantal Havard.

dividing line

Dernières nouvelles du processus pour l'après-2015

Au cours du mois de mai ont eu lieu les dernières discussions ouvertes sur les grands thèmes qui structureront le document final pour le sommet de l'ONU en septembre, sommet au cours duquel sera adopté le cadre de développement pour l'après-2015. Précédemment, les discussions avaient mis l'accent sur le contenu de la déclaration, les objectifs et les cibles (qui sont de facto les objectifs et les cibles du Groupe de travail ouvert), ainsi que les moyens d'action et le partenariat global. En mai, les discussions ont plutôt servies à recueillir les perspectives des parties prenantes par rapport aux modalités de suivi et d'examen. Des divergences d'opinion assez claires ont été révélées. Certains souhaitent que le Forum politique de haut niveau  (FPHN) s'occupe d'assurer le suivi tant des progrès réalisés dans le cadre de a mise en œuvre des objectifs que des résultats de la   Troisième Conférence internationale sur le financement du développement (FfD3). D'autres voient plutôt le FfD3 comme un processus distinct nécessitant ses propres modalités de suivi et d'examen.  Plusieurs perspectives différentes ont aussi été partagées sur la manière dont le FPHN devrait procéder pour examiner les 17 objectifs : certains suggèrent de les regrouper autour de thèmes comme la population, la planète, la prospérité et le partenariat, alors que d'autres suggèrent plutôt de se concentrer sur des enjeux sectoriels qui pourraient alimenter d'autres processus parallèles des Nations Unies, comme le forum mondial Habitat III en 2016. Plusieurs gouvernements ont demandé qu'on fasse un inventaire des mécanismes de révision similaires existants pour éviter les dédoublements, mais aussi pour identifier là où les Nations Unies ou d'autres institutions internationales pourraient jouer un rôle de leader sur des enjeux thématiques.  Finalement, les États membres voient ce processus d'examen surtout comme une occasion de favoriser un apprentissage mutuel entre les pays à travers un processus positif et non-punitif, une référence au fait que plusieurs gouvernements ne veulent pas discuter de la question de l'imputabilité. Au début du mois de juin, les co-facilitateurs ont publié un projet de document final qui alimentera le débat lors de la première séance de négociations intergouvernementales prévue pour la fin du mois de juin.

dividing line

Brittany Lambert quitte le GOPA

GOPA Brittany Lambert, qui a coordonné le Groupe d'orientation politique pour les Amériques (GOPA) au cours des quatre dernières années, a quitté l'organisation à la mi-juin pour assumer un nouveau rôle chez Oxfam Canada. Brittany a fait un travail extraordinaire pour rassembler les membres du GOPA autour d'enjeux clés pour les Amériques, comme l'Accord de libre-échange entre le Canada et la Colombie, la situation des droits de la personne en Amérique centrale et les impacts des activités minières canadiennes en Amérique latine. Elle pourra mettre à profit ses grandes aptitudes et son excellente connaissance du secteur alors qu'elle occupera le poste de spécialiste principale des questions liées au genre chez Oxfam. Le CCCI est grandement reconnaissant à Brittany pour sa contribution au travail du CCCI et lui souhaite la meilleure des chances. Le CCCI est également très heureux d'annoncer le retour de Stacey Gomez, qui coordonnera le travail du GOPA au cours des trois prochains mois. Après cette période de transition, un nouveau coordonnateur ou une nouvelle coordonnatrice sera embauché. 

dividing line

Des échos de la rencontre des membres du GTAP

GTAP Le Groupe de travail Asie-Pacifique (GTAP) a organisé une rencontre d'une journée le 4 juin 2015. Au cours de cette rencontre, les membres ont été informés des plans et des priorités du MAÉCD en Afghanistan et ont eu l'occasion d'échanger avec le Directeur principal pour l'Afghanistan au MAÉCD, ainsi qu'avec trois agents de développement. Les membres ont aussi assisté à une présentation de Vernie Yocogan-Diano, directrice générale du Centre des femmes de la Cordillera pour l'éducation, l'action et de recherche (Philippines), qui a parlé des impacts de l'extraction des ressources sur les femmes autochtones aux Philippines. Les groupes pays du GTAP sur l'Afghanistan et l'Indonésie ont tenu des rencontres parallèles, et une discussion en plénière a eu lieu sur le thème des traités internationaux d'investissement et de leurs impacts sur les droits de la personne. Les membres du GTAP se préparent maintenant pour l'organisation d'une rencontre thématique avec le MAÉCD à l'automne. 

dividing line

Examen interne de la Politique de 2008 du MAÉCD sur les frais généraux

Comme vous le savez peut-être, le MAÉCD procède présentement à un examen interne de sa Politique de compensation de frais généraux pour les accords de contribution  introduite en 2008. Tôt ce printemps, le MAÉCD a approché le CCCI pour lui demander de fournir des commentaires en lien avec cet exercice. Dans la cadre de cet examen, le CCCI a convoqué au cours des derniers mois un groupe de représentants de la société civile et a organisé plusieurs rencontres avec le MAÉCD pour recueillir des informations et préparer des recommandations. Comme dernière étape de ce processus, le CCCI produira un court exposé de position qui servira à refléter et à consolider les commentaires des membres et du secteur en général. Ce document sera rendu disponible à la fin du mois de juin. Merci à tous ceux qui ont fourni des commentaires dans le cadre de cet exercice important.

dividing line

Activités d'apprentissage du Forum Afrique-Canada

FAC En avril, le Forum Afrique-Canada et l'Institut des études africaines de l'Université Carleton ont organisé une conférence d'une journée sur les impacts des fondamentalismes religieux sur les droits des femmes en Afrique. Les points saillants incluent une présentation de Shareen Gokal, (AWID) et la présentation d'études de cas portant sur l'islam et le christianisme. Des extraits vidéo sont disponibles sur le site web du FAC. Pour ceux qui ont raté cet événement du FAC mais aimeraient participer au prochain, vous pouvez d'ores et déjà inscrire à votre agenda la conférence annuelle du FAC et une rencontre avec le MAÉCD, qui auront lieu les 21 et 22 octobre prochains. Restez à l'affût pour connaître les détails!

dividing line

Des coalitions inquiètes des droits de la personne en Colombie

Pendant plusieurs années, les organisations de la société civile ont entretenu des inquiétudes concernant les impacts du commerce et des investissements canadiens sur les droits de la personne en Colombie. En dépit des assurances fournies par le gouvernement canadien à l'effet que l'accord de libre-échange Canada-Colombie allait améliorer la situation en Colombie, des groupes crédibles de droits de la personne, des syndicats, des ONG et les Nations Unies ont documenté de manière probante le fait que les violations des droits de la personne n'ont pas connu de diminution depuis la mise en œuvre de l'accord en 2011.  Les membres du Groupe d'orientation politique pour les Amériques, Common Frontiers et le Congrès du travail du Canada ont collaboré à une série de nouvelles publications pour attirer l'attention sur les risques persistants auxquels font face les syndicalistes, les défenseurs des droits de la personne, les populations autochtones et les communautés afro-colombiennes en Colombie. Les documents seront disponibles bientôt, prière de contacter Stacey Gomez.

dividing line

Code d'éthique et normes de fonctionnement du CCCI - Webinaire et vidéo

La mise en conformité avec le Code d'éthique et les normes de fonctionnement du CCCI est une exigence essentielle pour les membres du CCCI. Lors de l'AGA du CCCI en 2014, les membres ont adopté une résolution qui exige des membres du CCCI qu'ils démontrent leur conformité par rapport au Code d'éthique et aux normes de fonctionnement du CCCI, révisés en 2009,  au moins une fois. Par la suite, les organisations peuvent simplement signer la déclaration annuelle de conformité. Les nouveaux membres ont jusqu'à trois ans pour démontrer leur conformité. Afin de soutenir ses membres, le CCCI organisera un webinaire le 25 juin, de 12h00 à 13h30 (HNE), qui offrira un survol détaillé du processus de mise en conformité et donnera l'occasion aux membres de poser des questions ou de partager leurs préoccupations. Inscrivez-vous à Michelle Bested d'ici le mardi 23 juin. En préparation à ce webinaire, le CCCI est en train de produire une courte vidéo qui fournira des informations et des conseils supplémentaires par rapport au Code d'éthique. Les organisations qui prévoient participer le 25 sont invitées à visionner cette vidéo avant le webinaire. Elle sera envoyée très bientôt.

dividing line

Surveillez le sondage des membres du CCCI 2015!

Le CCCI fera bientôt circuler son sondage des membres 2015. Ce sondage cherchera à mesurer l’efficacité et l’influence du CCCI, l’utilité des événements et des publications du CCCI, ainsi que le niveau de satisfaction général des membres. Nous nous réjouissons à l’avance de recevoir vos précieux commentaires et suggestions.

dividing line

PROFIL D'UN MEMBRE: SOS Children's Village

WAP

Une mère de la communauté rurale de Kouloun au Mali participe à un cours d'alphabétisation avec sa fillette, dans le cadre du programme SOS Renforcement des Familles de Kouloun. Grâce à ce programme, 146 parents ont reçu pour la première fois des cours de base en alphabétisation.

 

Ce mois-ci le CCCI s’est entrenu avec Boyd McBride, président directeur général à SOS Children’s Villages (et l’un des nouveaux membres du CCCI!) pour discuter de la spécificité de l’organisation et de sa réponse récent au tremblement de terre survenu au Népal…entre autres choses!

CCCI : Qu'est-ce qui différencie selon vous SOS Children's Villages Canada des autres organisations canadiennes travaillant dans le secteur du développement international ?

Ce qui nous distingue, c'est notre préoccupation principale. SOS Children's Villages existe pour une raison bien simple: s'assurer qu'aucun enfant ne soit laissé à lui-même.

Cette préoccupation influence tous les aspects de notre travail, que ce soit notre modèle de soins basé sur la famille,  à travers lequel nous offrons des foyers aimants aux enfants orphelins ou abandonnés, ou encore nos programmes de renforcement des familles, qui renforcent les capacités des familles à risque pour prévenir les crises pouvant mener à l'abandon des enfants.

Lire l'entrevue intégrale...

dividing line

LES MEMBRES DU CCCI EN ACTION

Forum social des peuples à Toronto

Le Forum social des peuples organise un sommet à Toronto les 10 et 11 juillet. Conçu en opposition au Forum global panaméricain de Toronto qui aura lieu au cours de la même semaine, ce sommet réunira des activistes, des étudiants, des syndicats, des gens des peuples autochtones, des jeunes et des environnementalistes qui viendront discuter des différentes façons de créer un monde plus juste et plus égalitaire. Pour en savoir plus sur comment participer, organiser un atelier, réserver une table ou agir comme bénévole  lors du sommet, suivez ce lien: http://www.peoplessocialforum.org/torontopsf/

dividing line

Rencontre sur le financement pour le développement organisée par Résultats Canada

Financing for Development Du 13 au 16 juillet, les leaders de la planète se retrouveront  à Addis-Abeba, en Éthiopie, pour participer à la 3e Conférence internationale sur le financement du développement (FfD3) et discuter du financement du cadre de développement pour l'après-2015.  Le gouvernement du Canada a fait du financement mixte (un mélange de subventions et de prêts) une des grandes priorités de son engagement par rapport au cadre de développement pour l'après-2015, à travers l'Initiative de refonte du financement du développement et l'annonce récente d'une Initiative canadienne de financement du développement.  Sur la scène mondiale, le Canada est un des principaux donateurs du Mécanisme de financement mondial à l’appui de l’initiative « Chaque femme, chaque enfant ». À l'aube du FfD3, Resultats Canada a organisé une table-ronde pour les OSC sur le FfD3 au cours de laquelle Gavin Buchan, directeur général pour la planification de la politique de développement au MAÉCD, a parlé de la plus récente séance de négociations du FfD. La rencontre a aussi donné lieu à une discussion sur les principes pour le financement des objectifs de développement par le secteur privé.

dividing line

Prix Lewis-Perinbam en développement international 2015 – Appel de candidatures

EUMC Les administrateurs du Prix Lewis-Perinbam et l’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) ont le plaisir d’annoncer que les mises en candidature sont ouvertes pour le Prix Lewis-Perinbam en développement international 2015. . Le Prix Lewis-Perinbam reconnaît les efforts bénévoles importants qui :

Le prix reconnaît des personnes qui contribuent bénévolement au développement international de façon remarquable, plutôt que des professionnels rémunérés dans ce secteur. Toutefois, les professionnels rémunérés qui déploient des efforts bénévoles considérables sont également admissibles au Prix Lewis-Perinbam. Les mises en candidature seront acceptées jusqu’au 31 octobre 2015 et les administrateurs du Prix se réuniront par la suite pour déterminer le/la candidat-e sélectionné-e.  Il ou elle recevra un prix monétaire de 5 000 $ pour son travail bénévole. Cliquez ici pour obtenir le formulaire de mise en candidature.

dividing line

VAUT LE COUP D'OEIL

Nouveau rapport de VOICES-VOIX

Voices - Voix Le 16 juin, la coalition VOICES-VOIX a publié un important rapport documentant l’usage abusif des règles parlementaires, l’intimidation des fonctionnaires, l’intimidation des organismes dont les positions sont contraires à celles du gouvernement et le retrait du financement de ces derniers. Le rapport documente également les cas où le gouvernement a restreint la capacité de ses propres ministères et agences indépendantes d’offrir l’information et l’analyse nécessaires à l’élaboration et l’adoption de politiques solides. Le rapport complet et le sommaire sont disponibles ici. Voices-Voix est une coalition non partisane constituée d'organisations et de citoyens canadiens luttant pour la protection de nos droits collectifs et individuels relatifs à la contestation, au plaidoyer et à l’espace démocratique. Le CCCI est un des membres fondateurs de VOICES-VOIX.

dividing line

Le cadre de développement pour l'après-2015, les entreprises et le pouvoir

Un nouveau rapport produit par IBON International et la Campagne pour les Objectifs des peuples examine la manière dont le pouvoir des entreprises est en train de s'accroître, au nom du développement durable, au sein du processus sur l'après-2015. En même temps, un nouveau document de réflexion de la  fondation Friedrich Ebert Stiftung examine la manière dont les objectifs portant sur les inégalités, la consommation et les moyens d'action seront essentiels pour s'assurer que les ODD incluent des cibles et des objectifs visant les riches et provoquent des changements sur le plan fiscal ainsi qu'en matière de politiques.

dividing line

Aide humanitaire provenant de donateurs non-étatiques

Humanitarian Assistance Un nouveau rapport de Development Initiatives examine le rôle que jouent les acteurs non-étatiques dans la fourniture de l'aide humanitaire (en mesurant le financement provenant des individus, des fiducies et des fondations, ainsi que des compagnies et des corporations) et identifie d'où vient l'argent, à qui il est acheminé et où il est dépensé. La recherche est basée sur un vaste ensemble de données provenant directement des agences humanitaires et couvrant la période de 2009 à 2013.

dividing line

Nouveau lancement pour la Plateforme Canadienne pour le développement International

CIDPLa Plateforme Canadienne pour le développement International, créé initialement par l'Institut Nord-Sud et déplacée par la suite vers la Norman Paterson School of International Affairs de l'université Carleton, a été lancée à nouveau le 1er avril. L'objectif de cette plateforme est de prendre avantage des données ouvertes et des grandes bases de données pour améliorer les analyses des politiques liées aux enjeux de développement international, et pour discuter avec les Canadiens des enjeux de développement sur la base des meilleures informations disponibles. La plateforme a été réaménagée récemment afin de permettre le suivi de l'engagement du Canada auprès des pays en développement à travers cinq portails: 1) aide internationale; 2) commerce; 3) investissement; 4) migration; 5) analyses de développement. 

dividing line

La réduction des inégalités est bonne pour tous

Ce nouveau livre publié par l'Organisation de développement et de coopération économiques identifie les principaux secteurs où se creusent les inégalités et pour lesquels la mise en place de nouvelles politiques est nécessaire. Cela comprend notamment les changements structurels dans le marché du travail, la persistance des écarts entre les hommes et les femmes, les défis posés par la grande concentration de la richesse et le rôle des politiques de redistribution.

 

 

dividing line

Droits universels, responsabilités différenciées

Universal RightsCe rapport du Centre pour les droits économiques et sociaux et du Third World Network soutient que les droits de la personne offrent un cadre normatif qui peut permettre de délimiter l'obligation qu'ont les États de coopérer entre eux, afin de réaliser leurs engagements envers le développement durable.  Les obligations qui incombent aux États de respecter, protéger et réaliser les droits de la personne tant à l'extérieur de leur territoire qu'au sein de leur propre pays offrent un ensemble de normes communes claires, permettant d’évaluer si les gouvernements respectent leurs responsabilités communes mais différenciées par rapport au développement durable, incluant les responsabilités des pays les plus riches quant au financement des ODD et les moyens d'action.

dividing line

Droit de réunion pacifique, liberté d'association et ressources naturelles

Dans son plus récent rapport intitulé Nos ressources, nos droits”, le Rapporteur spécial Maina Kiai examine le rôle que jouent le droit de réunion pacifique et la liberté d'association dans l'ouverture d'espaces de participation authentiques et efficaces à travers l'éventail des activités d'exploitation des ressources naturelles. Il examine aussi la manière dont ces droits aident à renforcer la transparence et la responsabilité, à faciliter les dialogues constructifs et, ultimement, à garantir aux populations le respect d'autres droits fondamentaux.

 

dividing line

Disponible: Rapport 2015 sur l'aide humanitaire mondiale

Le rapport 2015 sur l'aide humanitaire mondiale  montre que la pauvreté et la vulnérabilité face aux crises sont intrinsèquement liées et que l'aide humanitaire internationale continue d'être dirigée surtout vers des bénéficiaires à long terme. Ce rapport souligne la nécessité de renforcer la capacité de résilience, de s'attaquer aux causes sous-jacentes des crises et de répondre aux besoins à long terme des populations affectées par les crises. Pour y parvenir, le partage des responsabilités entre les acteurs travaillant dans les domaines de l'humanitaire, du développement, des changements climatiques et autres est tout aussi essentielle que la mobilisation de ressources au-delà de l'aide humanitaire.

dividing line

« Development Unplugged » lancé avec succès et à la recherche de contributeurs!

Le nouveau blogue du Huffington Post Canada sur le développement international et autres enjeux mondiaux, Development Unplugged, a généré beaucoup d'intérêt  (et d'excellents articles!) depuis qu'il a été lancé il y a 2 mois. Le volontourisme, les droits des femmes, la sécurité alimentaire et l'utilisation de l'humour pour parler de sujets lourds sont certains des thèmes abordés par les articles publiés jusqu'à maintenant. Assurez-vous de suivre ce blogue pour rester à l'affût d'articles inspirants et à l'avant-garde sur les enjeux mondiaux. Et contribuez vous-même au blogue en soumettant un article à Chantal Havard du CCCI.

dividing line

Un accord d'investissement phare cause des problèmes chez les agriculteurs tanzaniens

La compagnie anglaise Agrica, financée par DFID et d'autres donateurs, a mis sur pied une plantation de riz industrielle à Mngeta en Tanzanie. Or cette plantation, selon une nouvelle étude, détruit les moyens de subsistance des petits agriculteurs, contribue à l'endettement de ces derniers et a des impacts négatifs sur l'environnement au niveau local. L'Oakland Institute vient tout juste de publier un rapport sur le sujet, en collaboration avec Greenpeace Africa et Global Justice Now. La plantation de riz Agrica en Tanzanie a été présentée comme un projet modèle de la Nouvelle alliance du G8 pour la sécurité alimentaire et la nutrition, ainsi que pour le Corridor de croissance agricole du sud de la Tanzanie. Mais ce nouveau rapport, intitulé « Irresponsible Investment – Agrica’s Broken Development Model in Tanzania », documente la longue liste des impacts dévastateurs sur les communautés locales.

dividing line

Pour faire publier un texte, prière de l’envoyer à Chantal Havard. À noter que les articles destinés au Flash ne doivent pas avoir plus de 150 mots.