Bulletin électronique du CCCI: juillet-août 2013                                            À propos     |     Contactez-nous
banner image


MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE

 

En date du 29 août, l’automne s’annonce chargé

Julia SanchezComme on prévoit une prorogation du Parlement, les députés ne retourneront peut-être pas sur la Colline avant octobre (mon fils m’a demandé s’il pouvait lui aussi proroger l’école), mais septembre sonne tout de même l’heure de laisser derrière soi les plaisirs estivaux pour reprendre contact avec la réalité (et les plaisirs!) du travail.

Pour le CCCI, comme pour beaucoup d’entre vous, l’automne s’annonce extrêmement chargé.

Devançant la frénésie de septembre, nous avons tenu à la fin d’août, conjointement avec L’association canadienne d’études du développement international (ACÉDI), un événement sur la religion et le développement. Les membres ayant été nombreux à y assister, l’événement s’est avéré un franc succès et a donné lieu à une riche discussion. La question a manifestement capté l’intérêt et l’attention de bon nombre de nos membres, qui sont déjà curieux de savoir quelle forme prendra la suite des choses. Nous avons en outre mené des entrevues pour pourvoir le nouveau poste de coordonnateur à temps plein du Groupe de travail sur l’Asie et le Pacifique et du Forum Afrique-Canada. Bien entendu, c’est avec beaucoup de tristesse que nous disons au revoir à Sylvie Perras, qui a travaillé au sein du CCCI pendant huit ans. Elle relèvera de nouveaux défis avec USC Canada, et nous lui souhaitons bonne chance.

En septembre, nous lancerons un sondage d’envergure auprès de nos membres et de ceux des conseils provinciaux. L’exercice visera à dégager les types de relations qu’ils entretiennent avec le secteur privé, plus précisément à mettre au jour la façon dont les organisations canadiennes abordent cet enjeu important ainsi que les leçons qu’ils ont tirées de leurs expériences, surtout en ce qui a trait aux partenariats. C’est aussi en septembre que sera déposé le cinquième rapport au Parlement sur la Loi sur la responsabilité en matière d’aide au développement officielle, le premier publié dans le contexte du nouveau ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement; espérons qu’il fera toute la lumière sur le processus de fusion. Quant à nous, nous continuerons d’établir une matrice de comparaison pour montrer à nos membres comment différents pays ont géré des fusions similaires, en mettant l’accent sur les pratiques exemplaires. De plus, nous communiquerons aux membres les résultats des travaux sur les indicateurs que nous avons menés ces six derniers mois, au cours desquels nous avons rassemblé des données importantes pour le secteur. Auront également lieu en septembre des rencontres avec la direction du nouveau ministère du Développement international.

En octobre, nous tiendrons à l’Université McGill, en collaboration avec Voices-Voix, un événement sur l’environnement porteur; Maina Kiai, Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit de réunion pacifique et d’association, y prendra la parole. Celui-ci se rendra également à Ottawa le 24 octobre à l’occasion d’un événement public. Avant cela, du 15 au 18 octobre, nous proposerons des ateliers pilotes sur l’adoption d’approches fondées sur les droits de la personne et sur l’intégration des partenariats équitables au cycle de projets ou de programmes. Les candidats retenus seront avisés dans les prochains jours.

Les 21 et 22 novembre (sortez votre agenda!) aura lieu notre conférence d’automne, qui rassemblera nos membres en vue d’élaborer un cadre stratégique de développement et d’aide humanitaire pour l’après 2015. C’est également en novembre que nous prévoyons publier les résultats de notre sondage sur le secteur privé, et lancer un sondage de suivi évaluant les répercussions du système d’appel de propositions sur nos membres, dans la foulée de celui que nous avions mené il y a deux ans.

Au début de décembre, nous collaborerons avec certaines organisations membres pour proposer une activité d’apprentissage sur l’ABC de la justice fiscale afin que notre secteur soit au fait de cet important enjeu.

Nous savons que vous avez vous aussi beaucoup d’événements prévus, et nous espérons participer à bon nombre d’entre eux.

L’automne s’annonce donc chargé, enthousiasmant et stimulant pour le CCCI et ses membres. Profitez des derniers jours de l’été!

Solidairement,

Julia

Cette chronique vous a fait réagir? J’aimerais lire vos commentaires! Veuillez les envoyer à Julia Sanchez.

Séparateur

NOUVEAUX DÉVELOPPEMENTS DANS LE SECTEUR

La fin du Programme de stages internationaux pour les jeunes au MAECD?

À la fin juin, après avoir été mis au parfum, par une source non officielle mais crédible, du fait que le gouvernement avait résolu de mettre fin au Programme de stages internationaux pour les jeunes (PSIJ), en place depuis 1997, et à l’Initiative des stages internationaux pour les jeunes Autochtones (SIJA), projet pilote qui aura duré un an, des membres du CCCI, des conseils provinciaux et d’autres organisations se sont réunis dans l’espoir de renverser la décision. Ce groupe de travail a réagi avec célérité, préparant des messages clés, rassemblant des témoignages d’anciens participants à ces programmes et rédigeant, à l’usage des particuliers et des organisations, un gabarit de lettre à transmettre au ministre Baird. Il a en outre publié quelques articles sur le sujet (voir « Le CCCI dans les médias »).

Même s’il est difficile de comprendre pourquoi le gouvernement tire un trait sur un programme si fécond, surtout quand la création d’emplois est l’un de ses chevaux de bataille, nous savons qu’un cycle de financement quinquennal des stages prendra bientôt fin (soit en 2014) à Ressources humaines et Développement des compétences Canada. C’est donc dire que le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD) devra présenter une nouvelle demande au Conseil du Trésor s’il souhaite reconduire le programme. Le MAECD n’a pas encore fait d’annonce concernant l’avenir du PSIJ et des SIJA; il y a donc lieu d’espérer que le gouvernement décidera de les maintenir. Ces initiatives offrent la chance aux jeunes Canadiens de vivre une expérience de travail plus enrichissante à l’étranger et de développer leurs compétences personnelles et professionnelles, tout en contribuant à renforcer les capacités des partenaires locaux.

Séparateur

Paradis prend le relais de Fantino comme ministre du Développement

Paul RochonDans le cadre du remaniement ministériel de juillet, Julian Fantino, l’ancien ministre de la Coopération internationale, a dû céder son poste au ministre de l’Industrie Christian Paradis au sein du nouveau MAECD. Comme son prédécesseur, M. Paradis présente une expérience limitée en matière d’aide et de développement, tandis que ses collègues du MAECD, les ministres Baird et Fast, ont conservé leur portefeuilles respectifs. Soulignons en outre que M. Paradis entraîne à sa suite son propre personnel politique, ce qui signifie que bon nombre d’employés en poste depuis l’ère Oda ont été remplacés. Le mois dernier, Margaret Biggs, ancienne présidente de l’ACDI et fonctionnaire haut placée, a pour sa part été remplacée par Paul Rochon.

dividing line

La fusion ACDI/MAECI : de la transition à la mise en œuvre

La loi visant à intégrer officiellement l’Agence canadienne de développement international (ACDI) au nouveau ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD) ayant obtenu la sanction royale en juin, le projet est passé de la phase de transition à celle de la mise en œuvre. Michael Small, qui pilotait l’équipe de transition du MAECI en veillant surtout au maintien des activités durant le processus, a maintenant complété l’essentiel de son travail. Gilles Rivard prend donc le relais à la mise en œuvre, avec pour mission de créer une structure favorisant la cohésion entre les divers organes du nouveau ministère. Rivard est un ancien ambassadeur canadien ayant notamment œuvré au sein de l’Organisation des Nations Unies et en Haïti. Il a aussi été vice-président de l’ACDI. Le CCCI a eu l’occasion de s’entretenir avec M. Rivard au cours de l’été.

dividing line

Les discussions sur l’après 2015 se poursuivent

Dans la foulée du rapport du Groupe d'experts de haut niveau sur l’après 2015 et de la réponse transmise par la société civile au Secrétaire général de Nations Unies, le Pacte mondial a fait valoir son point de vue, Beyond 2015 a résumé les conclusions de ses consultations et les demandes qui en découlent, et le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, a publié son rapport sur la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement d’ici 2015 et ses recommandations sur le programme pour l’après 2015. Tout ce processus culminera le 25 septembre lors d’un événement spécial de l'ONU sur les OMD et le programme pour l’après 2015. Présidée par l’Irlande et l’Afrique du Sud, la rencontre donnera lieu à un document final qui, idéalement, fournira des orientations quant au processus (feuille de route devant mener au Sommet des chefs d’État de 2015) et aux enjeux devant être couverts. La société civile devrait être en mesure d’intervenir durant la réunion plénière et au cours de tables rondes et de nombreuses activités parallèles. La période d’inscription est terminée, mais l’événement sera diffusé sur le Web.

dividing line

Formation sur les principes d’Istanbul

Duncan Holmes, membre du Conseil ontarien pour la coopération internationale (OCIC), a été choisi par le CCCI pour participer à une séance de formation internationale sur l’efficacité des OSC en matière de développement. Tenue à la fin juin à Johannesburg, en Afrique du Sud, cette rencontre réunissait près de 40 éducateurs de la société civile provenant des quatre coins du monde. Elle avait pour but de renforcer les connaissances des formateurs, éducateurs et animateurs au sujet des principes d’Istanbul et du Cadre international de Siem Reap pour l'efficacité de la contribution des OSC au développement. De cette manière, ils seraient à leur tour mieux outillés pour sensibiliser leurs pairs à l’échelle nationale, régionale et sectorielle. L’OCIC et le CCCI, de concert avec M. Duncan, étudient maintenant comment donner suite à cet atelier chez nous.

dividing line

Nouveautés sur le blogue du CCCI

Nouveau blogue du CCCIÀ la fin juillet, nous avons lancé une version repensée du blogue du CCCI : on y trouve plus d’articles, l’interaction y est plus facile, le visuel a été épuré, et le tout est désormais entièrement intégré à notre site Web. Nous sommes toujours à la recherche de contributeurs occasionnels.

En juillet et en août, nous avons publié deux billets de Fraser Reilly-King. Dans le premier, l’auteur souligne que la fusion de l'ACDI et du MAECI devrait permettre de faire une plus juste part à la voix des démunis – et s’intéresser aux moyens d’y parvenir. Dans le second, il s’attarde à la réduction des risques liés aux catastrophes et à la nécessité de fusionner les programmes de développement et d’aide humanitaire à compter de 2015. Ces deux billets ont d’abord été publiés sur le blogue du Ottawa Citizen sur l'aide et le développement. Si vous désirez publier un article sur le blogue du CCCI à propos d’un sujet d’intérêt pour votre organisation ou notre secteur, veuillez communiquer avec Chantal Havard.

dividing line

Profil d’une coalition : Groupe de réflexion sur la sécurité alimentaire

(Le CCCI s’est associé à plusieurs coalitions pour mieux défendre les causes qu’il appuie, soutenir les réseaux existants et accroître son influence. Nous vous présentons l’une d’entre elles chaque mois dans Flash! afin que vous puissiez l’appuyer vous aussi.)

CNCAGroupe de réflexion sur la sécurité alimentaire

Depuis le Sommet mondial de l’alimentation en 1996, le Groupe de réflexion sur la sécurité alimentaire (GRSA) a rassemblé des agences canadiennes de développement international et d’aide humanitaire, des associations d’agriculteurs et des groupes de défense des droits de la personne qui travaillent depuis des décennies dans des secteurs liés à l’agriculture durable et à la sécurité alimentaire, ici comme dans les pays en développement. Le GRSA compte 23 membres (y compris le CCCI). Au départ, il se consacrait principalement à deux activités : d’une part, veiller à ce que l’Accord sur l’Agriculture de l’OMC ne nuise pas à la sécurité alimentaire dans les pays en développement – où la subsistance des démunis repose sur l’agriculture –, et d’autre part, débloquer l’aide alimentaire et plaider pour que les fonds de l’aide internationale canadienne soient acheminés vers les petits exploitants agricoles et vers la promotion d’une agriculture durable et de moyens de subsistance en zone rurale. Le GRSA a également discuté avec Agriculture Canada au sujet des grandes politiques canadiennes en matière d’alimentation et d’agriculture, puisque celles-ci ont partie liée avec les politiques de développement international et engagements connexes du pays. Plus récemment, le GRSA s’est penché sur les liens qui unissent l’adaptation aux changements climatiques, l’agriculture, les moyens de subsistance durables, le problème de la résilience chez les petits exploitants agricoles, le phénomène d’accaparement des terres agricoles qui se répand à l’échelle mondiale, et l’orientation thématique de l’ACDI vers la sécurité alimentaire. En juillet 2013, le GRSA a publié le rapport Terre fertile? Évaluation des investissements de l’ACDI en alimentation et en agriculture, qui fait le point sur la mise en œuvre de sa stratégie de sécurité alimentaire de 2009. La publication s’accompagne d’un rapport abrégé, d’un aperçu de l’approche internationale du gouvernement canadien en fait de sécurité alimentaire,(en anglais) d’une étude statistique (en anglais) et de deux études de cas (Éthiopie et Honduras).

dividing line

PROFIL D'UN MEMBRE: Islamic Relief Canada

Action Canada pour la population et le développement

« Voici une photo de la campagne War On Hunger d’Islamic Relief Canada.
La petite fille est l’une des bénéficiaires de l’aide apportée
par l’organisation en Afghanistan, pays ravagé par la guerre. »

Ce mois-ci, le CCCI s’est entretenu avec Sallah Hamdani, président-directeur général d’Islamic Relief Canada, qui est membre de la famille internationale Islamic Relief Worldwide, fondée en 1984. Œuvrant dans 35 pays du monde, Islamic Relief Canada a pour principal objectif la promotion du développement durable, mais elle fournit aussi une aide en cas d’urgence. Renseignez-vous sur le travail qu’effectue Islamic Relief auprès des réfugiés, sur ses efforts en Syrie et sur sa récente campagne War on Hunger.

CCCI - Comment décririez-vous Islamic Relief Canada?

Islamic Relief Canada fait partie d’une famille internationale appelée Islamic Relief Worldwide, qui constitue le plus vaste organisme de bienfaisance musulman au monde. Notre bureau canadien est considéré comme un partenaire ayant le statut d’organisme de bienfaisance, et nous amassons des fonds en vue de grands projets de développement dans plus de 35 pays où œuvre notre organisme parent.

Lire l'entrevue intégrale...

dividing line

LES MEMBRES DU CCCI EN ACTION

Une délégation canadienne se penche sur les droits du travail et sur l’impunité des sociétés en Colombie

Du 11 au 16 juillet, une délégation de 17 représentants de la société civile canadienne et du Parlement a participé à une mission en Colombie. Ses buts étaient d’observer et de soutenir une audience populaire sur les agissements de la société pétrolière canadienne Pacific Rubiales Energy, et d’évaluer les conséquences de la production de celle-ci dans la région. Taxée d’antisyndicalisme, la société a également été accusée d’offrir des conditions de travail difficiles, de se livrer à des pratiques d’embauche illégales et de verser de bas salaires. Par ailleurs, notons que des travailleurs syndiqués ont été victimes d’une série d’attaques allant de la diffamation jusqu’au meurtre. La délégation a été réunie par le PASC, membre du Groupe d’orientation politique pour les Amériques, et comprenait des représentants de plusieurs autres organisations membres du Groupe, comme le CDHAL et le SCEP. Pour en savoir plus, consultez cet article et ce billet.

dividing line

Deux nouveaux rapports du GTAP : symposium 2013 et rencontre annuelle avec la Direction générale de l’Asie de l’ACDI

Le 16 avril dernier à Ottawa, le Groupe de travail sur l’Asie et le Pacifique (GTAP) du CCCI a tenu son symposium annuel. Lors de cette journée, il a surtout été question du programme canadien de commerce et d’investissement en Asie, et de ses répercussions sur les populations locales. Ont notamment pris la parole Sanya Reid Smith (Third World Network), Afsar Jafri (Focus on the Global South), Ah Nan (Burma Rivers Network), Stuart Trew (Conseil des Canadiens), Daniel Poon (Institut Nord-Sud) et Denis Côté (GTAP du CCCI). Un rapport sommaire du symposium est publié sur la page Web du GTAP.

Le 29 mai, les membres du GTAP ont également rencontré le personnel de la Direction générale de l’Asie de l’ACDI pour aborder diverses questions, dont la fusion de l’ACDI et du MAECI et ses répercussions sur les programmes et les projets de développement dans la région, la coordination avec la Direction générale des partenariats avec les Canadiens de l’ACDI ainsi que les pays et thèmes prioritaires actuels de cette dernière. Dans tous les cas, il a surtout été question du rôle du secteur privé. Un rapport sommaire peut être communiqué sur demande aux membres du GTAP.

dividing line

VAUT LE COUP D'OEIL

Nouveau magazine électronique sur le développement : Development Post

Mettre de l’avant des idées en matière de développement grâce à du contenu trié sur le volet et à une esthétique soignée fait partie de la mission du Development Post, un nouveau magazine électronique gratuit publié à Londres, au Royaume-Uni. Vous pouvez dès maintenant consulter l’édition de l’été 2013 : Security for Prosperity – plumbing the depths of country security: what is it, who are the actors, and why is it increasingly relevant to the aid and development community? Abonnez-vous pour recevoir régulièrement les publications par courriel, ou sur votre iPad.

dividing line

Assistez au lancement d’Investments to End Poverty à New York

Le 23 septembre prochain, Development Initiatives (DI) lancera la première édition de son rapport Investments to End Poverty lors de l’Assemblée générale de l’ONU. La directrice générale de DI, Judith Randel, sera accompagnée de Homi Kharas, agrégé supérieur de recherches et directeur adjoint pour le programme d’économie et de développement mondiaux de Brookings Institution. Winnie Byanyima, directrice générale d’Oxfam International, se penchera sur la nécessité de la responsabilité universelle en ce qui concerne le financement des objectifs pour l’après 2015, ainsi que sur l’amélioration des mécanismes de reddition de comptes. Inscrivez-vous pour participer.

dividing line

Rapport statistique du CAD sur les dépenses des donateurs consacrées à l’environnement

Le Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE a récemment publié Aide à l’appui de l'environnement, un rapport statistique sur les engagements des donateurs de l’OCDE dans le cadre de leurs programmes. Le rapport s’appuie sur un « système de marqueurs », qui permet de cerner les activités dont l’environnement est un objectif principal ou significatif. « Objectif principal » signifie que les dépenses des donateurs visaient fondamentalement à protéger l’environnement, tandis qu'« objectif significatif » veut dire que l’activité n’avait été conçue qu’en partie pour cette fin. Les données brutes de ce rapport sont également publiées.

dividing line

Quel est l’état de l’aide humanitaire internationale?

La 10e édition du Global Humanitarian Assistance Report, rapport évaluant le financement de l’aide humanitaire ainsi que les nouvelles questions et tendances qui s’en dégagent, est désormais en ligne. Cette année, l’accent est mis sur la façon dont le secteur de l’aide humanitaire a réagi devant l’ampleur des récentes crises mondiales, y compris sur les mesures visant à renforcer les interventions. Ce rapport comprend également plusieurs chapitres proposant un survol des enjeux d’actualité (les nouveaux donateurs, la crise en Syrie et les leçons tirées de la crise alimentaire ayant frappé la Corne de l’Afrique en 2011).

dividing line

Le Canada tient-il son engagement en faveur de l’éducation?

En juillet, le Partenariat mondial pour l’éducation a publié son premier Pledge Monitoring Report; celui‑ci assure le suivi des engagements que les donateurs ont pris en faveur de l’éducation à la suite de la première conférence pour les annonces de contributions du Partenariat, tenue en 2011 au Danemark. Le rapport comporte un aperçu des tendances du financement de l’éducation, et des chapitres résumant l’engagement de chaque partenaire. Le Canada, entre autres, a réduit le soutien qu’il apporte à l’éducation de base améliorée.

dividing line

Le CRDI lance un appel visant l’octroi de petites subventions des Partenariats canadiens

Le CRDI lance un appel de notes conceptuelles visant l’octroi, en 2013-2014, de petites subventions pour l’exécution d’activités novatrices de recherche et de mise en commun des connaissances. Octroyées par le truchement du Programme des partenariats canadiens, ces subventions servent à financer des projets de recherche ainsi que d’enrichissement et de mise en commun des connaissances. Elles soutiennent également la tenue de rencontres, de même que des activités et produits de diffusion modestes. Y sont admissibles des organismes œuvrant à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale (constituées en personne morale au Canada et y ayant leur siège) qui se consacrent à la production ou le partage de connaissances à des fins de développement. Les particuliers ne peuvent pas présenter une demande. Les organismes avec lesquels le CRDI n’a jamais collaboré sont les bienvenus. La date butoir est le 9 septembre 2013.

dividing line

Pour faire publier un texte, prière de l’envoyer à Chantal Havard. À noter que les articles destinés au Flash ne doivent pas avoir plus de 150 mots.