Bulletin électronique du CCCI: octobre 2012                                             À propos     |     Contactez-nous
banner image


MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE-DIRECTRICE GÉNÉRALE

Les 27 et 28 septembre, le conseil d’administration du CCCI a tenu l’une de ses trois réunions en personne annuelles. Figuraient à l’ordre du jour des discussions, mises à jour et décisions relatives à des projets importants qui ont été approuvées lors de la réunion du CA en mai 2012 et qui en sont maintenant à leurs débuts. Ces projets, que nous appelons « investissements stratégiques », ont été proposés par l’équipe du CCCI et approuvés par le conseil d’administration compte tenu de leur potentiel d’accroître la viabilité et la portée du travail du CCCI et de sa contribution au secteur. Je souhaite aujourd’hui vous présenter certains points saillants de ces projets pour que vous puissiez soutenir en connaissance de cause cette tâche importante que s’est donnée le conseil d’administration.

Tout d’abord, nous travaillons à mettre à jour les indicateurs permettant de mesurer notre secteur, et à remanier une section de notre site Web pour que ces renseignements soient facilement accessibles à tous nos membres. La section « Qui fait quoi » nécessitait elle aussi une mise à jour (nous communiquerons d’ailleurs avec vous sous peu pour la mise à jour de vos données), mais nous recourons en outre à d’autres sources de données (comme l’Agence du revenu du Canada) pour dresser un portrait quantitatif du secteur : qui nous sommes, ce que nous faisons et où nous le faisons. Nous espérons que ces informations tangibles illustrant la richesse et la force de notre secteur permettront d’augmenter la précision et la portée de nos communications collectives à son sujet.

Voilà qui nous amène au deuxième investissement stratégique, intimement lié au premier. Il s’agit de la redéfinition de notre message, ou de la façon dont nous parlons de nous collectivement. Nous avons déjà constitué un groupe de travail formé principalement de membres du personnel des communications issus de quinze organisations membres, qui se sont entendus sur une note conceptuelle qui donne un aperçu des objectifs et des étapes clés du travail prévu pour la prochaine année. Globalement, l’idée est de changer la façon dont les médias et le grand public perçoivent notre secteur, et d’explorer de nouvelles façons de communiquer efficacement avec la population canadienne. Infirmer les idées préconçues et raconter notre passionnante histoire en précisant qui nous sommes, ce que nous faisons, qui nous représentons et les effets de notre travail : tels sont les objectifs de cet important projet. Le groupe de travail s’assurera que le nouveau message qui sera formulé aura son origine dans la réalité de notre secteur, en représentera la pluralité et le dynamisme, et sera utile à la plupart d’entre nous. Au fur et à mesure que le travail de ce groupe progressera, nous verrons apparaître des outils concrets comme des questions et réponses, des énoncés clés, des points de discussion, etc. Si vous désirez en savoir plus sur cette initiative ou si vous souhaitez y participer, veuillez communiquer avec Chantal Havard.

Dans un autre ordre d’idées, à la suite de la réduction de ses effectifs en 2010, le CCCI s’est aperçu de la nécessité d’examiner attentivement son Code d’éthique en vue de se fixer une ligne de conduite viable pour son avenir en tant que pierre angulaire de notre milieu. Certains d’entre vous ont déjà participé à un atelier d’exploration à ce sujet pendant le forum et l’AGA, et nous sommes maintenant sur le point de lancer un projet comportant un sondage auprès des membres, qui nous permettra de recueillir de l’information sur leurs besoins et leurs attentes en ce qui a trait au Code d’éthique, et en particulier à son mécanisme de conformité. Nous savons que notre Code d’éthique est l’un des plus rigoureux du secteur, mais nous sommes aussi pleinement conscients du fait que notre milieu est en constante évolution, surtout du point de vue de l’obligation de rendre compte. Ainsi, nous étudierons d’autres modèles et possibilités pour déterminer ce qu’il adviendra du Code d’éthique du CCCI. En plus du sondage, consultations et ateliers feront partie de ce processus, et nous espérons que vous serez nombreux à faire partie du Groupe de travail sur l’éthique.

Autre point important, nous avons parlé de la nécessité d’engager une réflexion stratégique sur l’avenir du secteur et ses implications pour le CCCI. Nous nous réjouissons que Michael Edwards soit à nos côtés dans le cadre de ce processus pour nous offrir ses conseils et son expertise. Lors de notre dernière réunion, il a présenté deux possibilités au conseil d’administration : un processus de planification stratégique « traditionnel » ou un processus de réflexion stratégique à moyen et à long terme sur des questions importantes pour le secteur et le CCCI. Les conclusions de ces réflexions compléteront et enrichiront le plan d’action et les objectifs que nous avions déjà prévus pour les prochaines années. Le conseil d’administration a choisi la deuxième possibilité avec enthousiasme, et nous vous ferons part dans les mois à venir des différentes manières dont vous pourrez participer à ce processus excitant et tourné vers l’avenir. Je peux cependant déjà vous annoncer la tenue du Forum des leaders en février 2013 à Ottawa, événement qui marquera un tournant dans ce processus. Directeurs généraux et chefs de la direction des organisations membres, inscrivez cet événement à votre agenda, et invitez le président de votre conseil d’administration à se joindre à vous lors de cette journée de discussions stratégiques globales auxquelles prendront part des décideurs de haut niveau. Plus de détails vous seront communiqués sous peu!

Enfin, pour concrétiser le tout et rendre ces projets réalisables, nous tâcherons d’accroître nos ressources financières en augmentant le nombre de nos membres, en cherchant de nouveaux donateurs et en envisageant d’autres moyens de produire des revenus. Nous ferons part de nos trouvailles à nos membres, et nous espérons que nombre d’entre elles (notamment les méthodes utilisées pour trouver de nouvelles sources de soutien financier) seront utiles à beaucoup d’entre vous également.

Ainsi, comme vous pouvez le constater, nous communiquerons avec vous fréquemment au cours des prochains mois, au sujet de dossiers importants pour le secteur et le CCCI : les indicateurs de réussite, notre message, le Code d’éthique et la réflexion stratégique pour le secteur. Je suis impatiente d’entreprendre avec vous ces discussions passionnantes et tournées vers l’avenir sur ces questions centrales. Entre-temps, si vous avez des questions ou des suggestions, n’hésitez pas à communiquer avec moi ou avec l’un des membres de notre conseil d’administration.


Solidairement,

Julia

Séparateur

DERNIÈRES NOUVELLES DU SECTEUR

Études de cas liés aux principes d’Istanbul et illustrant les pratiques exemplaires d’OSC canadiennes

IP Icons

Quand le CCCI a organisé une série d’ateliers sur les principes d’Istanbul en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba, la première chose que les participants ont demandée a été qu’on leur présente des études de cas qui les aideraient à mettre ces nouvelles normes internationales en pratique. Beaucoup trouvaient ces principes trop abstraits, et il leur semblait que des études de cas les aideraient à déterminer quoi entreprendre pour améliorer leurs pratiques. En réponse à cette demande, le CCCI s’est employé pendant les six derniers mois à réunir une série de plus de vingt études de cas (bientôt disponibles en français également) portant sur différentes organisations de tout le pays. Les pratiques que présentent ces études de cas comptent parmi les meilleures et les plus novatrices du secteur du développement et de l’aide humanitaire, et elles sont en lien avec les huit principes. Vingt de ces études de cas seront présentées dans un calendrier 2013 sur le thème des principes d’Istanbul, que le CCCI prépare en partenariat avec l’Alberta Council for Global Cooperation.

Séparateur

Le Canada fait preuve de transparence, mais recule au classement

Au début d’octobre, Publish What You Fund a publié son deuxième classement annuel sur la transparence en matière d’aide au développement. Le CCCI a contribué à l’évaluation de la transparence de l’ACDI pour ce classement. On y classe 72 organisations donatrices selon 43 critères permettant d’évaluer la transparence sur les plans organisationnel et national, et du point de vue des activités. Dans l’ensemble, le Canada s’est classé au 32e rang, avec un résultat de 46 %, ce qui le situe au centre du classement. Ce résultat représente une amélioration considérable par rapport à celui de 31 % qui avait été obtenu dans la première édition du classement, mais le Canada a tout de même régressé de quatre places par rapport à l’an dernier. Ce recul est en grande partie dû à l’augmentation importante du nombre d’organisations incluses dans le classement, et non à une baisse de la transparence au Canada. D’ici décembre, le calendrier de mise en œuvre de l’Initiative internationale de transparence de l’aide du Canada devrait être publié afin que le pays se conforme à celle-ci, un an après y avoir adhéré.  Il y a lieu d’espérer que cela lui permettra de gagner du terrain l’an prochain dans le classement de Publish What You Fund.

dividing line

Dialogue sur les droits de la personne en Colombie

Le Groupe d’orientation politique pour les Amériques du CCCI (GOPA) a réuni ses membres à Ottawa les 16 et 17 octobre derniers. Environ 20 organisations de partout au Canada ont participé à cette réunion dont la séance d’apprentissage a porté principalement sur la situation des droits de la personne en Colombie. Kimberly Stanton, qui œuvre pour Project Counselling Service en Colombie, a parlé du processus de paix et de la lutte contre l’impunité. Daniel Tubb, étudiant au doctorat de l’Université Carleton, a présenté une analyse du conflit armé et des répercussions économiques, sociales et politiques de l’exploitation minière en Colombie. Les membres ont aussi abordé la question de la drogue ainsi que les questions relatives à la sécurité et aux investissements en Méso-Amérique, et ils ont établi un plan de travail pour les mois à venir.

dividing line

Lettre du Groupe d’orientation politique pour les Amériques sur les droits de la personne et la sécurité au Guatemala

Le Groupe d’orientation politique pour les Amériques (GOPA) a écrit une lettre à la ministre Diane Ablonczy à l’occasion de sa visite au Guatemala, qui visait à montrer que le Canada respectait l’engagement qu’il avait pris de favoriser la sécurité au Guatemala. Dans cette lettre, le GOPA fait part à la ministre de ses inquiétudes par rapport aux violents actes de répression qui ont été commis dans trois régions du pays depuis que le président Otto Pérez Molina est entré en fonction en janvier 2012. Le recours aux forces armées pour réprimer de façon violente des manifestations pacifiques ainsi que le non-respect des libertés civiles et des droits de la personne ne contribuent en rien à améliorer la sécurité de la vaste majorité de la population guatémaltèque. Le GOPA croit que la sécurité ne pourra pas régner véritablement en Amérique centrale tant que de tels crimes ne seront pas punis par la loi.

dividing line

Renforcement des capacités de nos membres au moyen d’un atelier sur les règles du lobbying

En septembre, le CCCI a organisé un atelier interactif d’une demi-journée sur le plaidoyer, le lobbying et l’action politique au Canada. Les animateurs, Susan Manwaring (présidente nationale du groupe des organismes de bienfaisance et à but non lucratif au cabinet d’avocats Miller Thomson LLP) et Sean Moore (directeur d’Advocacy School), ont abordé les particularités des lois sur le lobbying au Canada. Les deux grandes idées étaient les suivantes : la nécessité pour les organisations de notre secteur de bien comprendre les règles et paramètres qui déterminent s’il faut ou non rapporter ses activités politiques et activités de lobbying, et l’importance d’établir des procédures au sein de l’organisation pour consigner et rapporter ces activités. L’atelier a permis aux participants de dissiper certains malentendus et de parler des règles qui régissent le lobbying et le plaidoyer dans un contexte politique changeant. Nous espérons refaire cet atelier sous peu afin qu’encore plus de membres puissent approfondir leur compréhension de ces questions essentielles.

 

dividing line

PROFIL D'UN MEMBRE: L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Rosemary McCarney
L'équipe de l'AQOCI

Nous accueillons avec plaisir ce mois-ci l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), qui regroupe 65 organisations de 13 régions du Québec qui œuvrent, à l’étranger et localement, pour un développement durable et humain. Depuis 1976, l’AQOCI a pour mission de promouvoir et de soutenir le travail de ses membres ainsi que leurs initiatives en faveur de la solidarité internationale. En s’appuyant sur la force de son réseau, l’AQOCI œuvre à l’éradication de la pauvreté et à la construction d’un monde basé sur des principes de justice, d’inclusion, d’égalité et de respect des droits humains. Dans cette entrevue, on discute des campagnes de l'AQOCI, la situation sociale actuelle au Quebec, et les consequences au Quebec des coupures de l'ACDI.

Lire l'entrevue intégrale…

dividing line

 

LES MEMBRES DU CCCI EN ACTION

Campagne d’automne de Développement et Paix : « Développement international : agissons pour la justice »

Développement et Paix invite la population canadienne à réfléchir sur l’aide internationale canadienne, sur les principes qui devraient la guider et sur leurs attentes par rapport à cette forme d’aide. Des ressources conçues pour mettre les participants en contexte et alimenter les discussions sont offertes sur le site. Ceux qui participent à la campagne sont encouragés à faire part à leur député de leurs préoccupations par rapport aux politiques d’aide internationale.

dividing line

La Banque canadienne de grains lance la campagne « Une recette pour mettre un terme à la faim dans le monde »

La Banque canadienne de grains a entrepris une campagne de cartes postales pour demander au gouvernement fédéral de se rappeler, lors de la prise de décisions déterminantes, les besoins des gens de partout dans le monde qui ne mangent pas à leur faim. Sont encouragés à participer à la campagne les membres de l’organisation, ceux qui la soutiennent ainsi que ses partenaires. Visitez le site web pour en savoir plus sur la manière de participer et pour commander des cartes postales.

dividing line

La Fondation canadienne contre la faim publie un rapport sur la sécurité alimentaire et la résilience

A partir d’exemples tirés de ses propres projets, un rapport de la Fondation canadienne contre la faim (FCCF) publié récemment et intitulé The Road to Resilience: Achieving Food Security By Strengthening Livelihoods examine comment on peut aider les petits producteurs des pays en développement à développer leur plein potentiel. Investir dans les petits exploitants agricoles est l’une des façons les plus efficaces de lutter contre la pauvreté selon la Banque mondiale, puisque que 75% des gens les plus pauvres vivent en milieu rural et dépendent de l’agriculture pour leur survie. Le rapport traite des liens étroits qui existent entre la sécurité alimentaire et l’égalité des sexes, le développement économique fondé sur l’économie de marché, l’adaptation aux changements climatiques, la gestion des risques liés aux catastrophes, et la santé maternelle et infantile.

dividing line

Demande de propositions pour le magazine en ligne du Conseil ontarien pour la coopération internationale

Maintenant à sa quatrième année de publication, iAM, le magazine multimédia électronique du Conseil ontarien pour la coopération internationale (OCIC), a lancé dernièrement un appel de propositions. Auteurs et artistes doivent envoyer leurs propositions à l’OCIC avant le 15 novembre 2012. Le thème de l’édition de cette année est la nourriture, vue sous tous les angles.

dividing line

Oxfam publie un rapport sur l’accaparement des terres

Une nouvelle note d’information d’Oxfam intitulée Notre terre, notre vie : halte à la ruée mondiale sur les terres a été publiée ce mois-ci. Elle porte sur la croissance du phénomène de l’accaparement des terres dans les pays en développement et sur le manque de réglementation adéquate en la matière. Cette note d’information traite aussi des conséquences de l’accaparement des terres sur les communautés dont il implique le déplacement. La croissance de ce phénomène est liée aux prix des aliments, qui sont une fois de plus en hausse à l’heure actuelle.  

dividing line

La semaine CULTIVONS 2012 d’Oxfam Canada

Du 15 au 19 octobre 2012, les membres d’Oxfam ont uni leurs voix pour favoriser l’amélioration de l’accès à la terre pour les petits producteurs agricoles. Cette campagne a permis aux participants de s’informer sur le sujet, de poser des gestes concrets et de diffuser le message.

dividing line

Nouvelle campagne auprès du gouvernement fédéral : « Annulons les coupures »

Le 17 octobre dernier, lors de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, certaines OSC canadiennes œuvrant dans le secteur du développement international ont lancé une campagne pour demander au gouvernement fédéral d’annuler les compressions budgétaires imposées à l’ACDI dans le budget annoncé en mars 2012. Ceux qui sont en désaccord avec ces réductions budgétaires sont priés de signer une pétition, d’envoyer une lettre au premier ministre et de communiquer avec leur député. Pour en savoir plus et avoir accès aux ressources offertes, visitez le site de la campagne.

dividing line

VAUT LE COUP DE L'OEIL

Rapport sur l’aide au développement officielle du gouvernement du Canada – 2011-2012

À la fin de septembre, monsieur Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale, a présenté le quatrième rapport au Parlement concernant la Loi sur la responsabilité en matière d’aide au développement officielle. Comme dans les années passées, le CCCI effectuera une analyse sommaire de ce rapport.

dividing line

L’état de la sécurité alimentaire dans le monde 2012

À nouveau cette année, le rapport intitulé L'état de la sécurité alimentaire dans le monde présente des estimations de la sous-alimentation dans le monde et indique que les progrès réalisés au cours des 20 dernières années dans la lutte contre la faim ont été plus importants que prévu. On insiste aussi dans ce rapport sur le rôle que joue la croissance économique dans la lutte contre la faim et on expose brièvement certaines mesures qui devraient être prises pour aider les pauvres à s’attaquer aux problèmes liés à la sécurité alimentaire, à la faim et au développement agricole.

dividing line

Efficacité de l’aide : les clés de Busan – Quelle réalité pour le Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement?

Cette nouvelle note d’information d’Oxfam International résume certaines des conclusions du Quatrième Forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide qui a eu lieu en novembre 2011 à Busan, en Corée du Sud, et traite particulièrement des nouveaux principes de la coopération au développement. On présente aussi dans ce rapport les actions qui doivent maintenant être entreprises pour que le forum de Busan soit une réussite. 

dividing line

Un rapport de la Banque mondiale démontre que la richesse en ressources ne se traduit pas nécessairement par une réduction de la pauvreté

Africa's Pulse, une analyse des perspectives économiques de l’Afrique publiée deux fois l’an par la Banque mondiale, note que le déclin du taux de pauvreté dans les pays riches en ressources a été, en général, moins marqué que dans les pays qui n’ont pas ces ressources.  Certains pays, comme l’Angola, le Congo-Brazzaville et le Gabon, ont vu s’accroître le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté. Au Sommet de la francophonie à Kinshasa, en République démocratique du Congo, le Canada a annoncé qu’il supporterait les pays en développement à travers l’Initiative relative à la transparence des industries extractives (ITIE) de la Banque Mondiale  (afin de contribuer à la publication et à la vérification des paiements versés par les compagnies et des revenus engrangés par les gouvernements grâce aux activités pétrolières, gazières et minières) ainsi qu’au comité aviseur technique de la Banque mondiale sur les industries extractives (afin d’enseigner les techniques de négociation et l’expertise politique nécessaire à la gestion responsable et transparente des industries minières, pétrolières et gazières) .

dividing line

Pour faire publier un texte, prière de l’envoyer à Jack Litster. À noter que les articles destinés au Flash ne doivent pas avoir plus de 150 mots.